Présentation

  • : La Santé Naturelle
  • La Santé Naturelle
  • : La santé naturelle
  • Contact

La Santé Naturelle

Recherche

Soigner l'âme et le corps


L'on ne peut guérir la partie sans soigner le tout.
L'on ne doit pas soigner le corps séparé de l'âme,
et pour que l'esprit et le corps retrouvent la Santé,
il faut commencer par soigner l'âme.
Car c'est une erreur fondamentale des médecins actuels
de, dès l'abord, séparer l'âme et le corps.

- Platon - 427-347av. J.C - "Les Charmides" -

15 septembre 2017 5 15 /09 /septembre /2017 07:10

Soigner naturellement et efficacement
l'
autisme en supprimant
les
produits laitiers
et le gluten

Avec la frénésie vaccinaliste actuelle les statistiques sur l'autisme sont effrayantes: En Amérique du Nord, le nombre de cas a grimpé de 600 % en 20 ans, un enfant sur 68 est touché et 1 garçon sur 42. En France, officiellement, actuellement 1 enfant sur 100, mais, bien sûr, avec la multiplication des vaccinations obligatoires (11 à partir du 01/01/2018), l'on suit aveuglément le chemin de l'Amérique...!

Toutefois, une mère a expérimenté avec ses deux fils une voie de guérison totalement naturelle rien qu'en supprimant, tout simplement, de leur alimentation les produits laitiers et le gluten.

Elle raconte l'histoire de cette guérison dans un livre intitulé:

 

J'ai vaincu l'autisme de mes enfants

 

Repost 0
Published by La Santé Naturelle
commenter cet article
5 septembre 2017 2 05 /09 /septembre /2017 04:13

 

Cures Clark

 

Un site de présentation des Cures {Dr} Clark, avec possibilité de questionner et de recevoir des réponses en ligne, ainsi que de participer à des "webinaires".

Donc un précieux accompagnement pour qui veut se lancer dans la purification de son corps! Une initiative à saluer!

 

L'auteur présente ainsi l'objet de son site liés à des "webinaires":

"Je propose régulièrement des webinaires sur le sujet de la Santé, en principe une fois par mois. Vous trouverez plus bas les dates des prochains webinaires.

 

 

Qu’est ce qu’un webinaire?

Le «webinaire» est une abréviation de séminaire…sur le «web». Cela désigne donc une conférence en ligne à laquelle vous pouvez participer devant votre ordinateur.

 

Les webinaires que vous proposez sont-ils gratuits?

Oui. Mes webinaires sont entièrement gratuits et ouverts à tous.

 

Comment participer aux webinaires? 

Vous pouvez demander les accès de connexion aux webinaires sur la page de contact (ou par email). Si vous êtes inscrit à l’infolettre, vous recevrez la marche à suivre pour accéder aux webinaires dans une infolettre (chaque fois qu’une nouvelle conférence est planifiée vous recevez un rappel des informations de connexion à la salle virtuelle). S’inscrire à l’infolettre.

 

Puis-je poser des questions, est-ce interactif?

Oui. Le webinaire fonctionne selon un système de partage d’écran. L’organisateur partage une présentation sur son bureau, un document Powerpoint par exemple, puis il fait sa présentation orale. Les participants peuvent poser des questions au fur et à mesure du déroulement de la conférence ou à la fin. Un «chat» est disponible pour poser les questions et réagir, il n’est pas nécessaire d’avoir un micro.

 

Vos webinaires sont-ils enregistrés?

Actuellement les webinaires ne sont pas enregistrés, mais cela évoluera peut-être. C’est aussi pourquoi je reprends régulièrement les mêmes thèmes de conférences. SI vous en manquez une, vous la retrouverez à d’autres dates. Mon intention est de proposer des conférences interactives qui s’ajustent aux participants et aux questions posées. J’apprécie ce contact en direct!"

 

curesclark.com

 

Repost 0
Published by La Santé Naturelle
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 07:39

Le Zapping de la Doctoresse Clark

 

83 TÉMOIGNAGES D'UTILISATEURS

dont bon nombre relate(nt) d'extraordinaires guérisons.

 

1/4
 

La Profession Médicale ne peut plus, plus longtemps, continuer à ignorer les FAITS!

"Thousands will tell you how they cured themselves of cancer, HIV, AIDS and many other diseases, as well as doctors and therapists who use Dr. Clark's therapy to cure their patients."

"Des milliers {de personnes} vous diront, dans ces témoignages, comment ils se sont eux-mêmes guéri du cancer, du virus HIV, du SIDA, et de nombreuses autres maladies, aussi bien que les médecins et les thérapeutes qui utilisent la thérapie de la Doctoresse Clark pour soigner
leurs patients."

"Yhe following stories are REAL - from real people who want you to know the truth so you too can help play a role in bringing about the elimination of our diseases."

"Les histoires qui suivent sont RÉELLES - {elles proviennent} de personnes réelles qui désirent que vous connaissiez la vérité, de sorte que vous puissiez, vous aussi, jouer un rôle, en transmettant cette vérité au sujet de l'élimination de nos maladies."

"What is more significant are the stories that you are not hearind from tens of thousands, perhaps hundred of thousands, who are note afflicted and will not get afflicted because they have discovered the true nature and true cause of disease."

"Ce qui, en fait, est le plus significatif, {ce} sont les histoires dont vous n'avez jamais entendu parler, en provenance de dizaines de milliers - peut-être {même} de centaines de milliers {de gens} - qui ne sont pas malades et ne seront {jamais} malades parce qu'ils ont découvert la
véritable nature et la véritable cause de la maladie."

DCRA

 


 

Témoignages d'Utilisateurs du Zapper

Dossier Numéro 6001

ZAPPEUR, INFECTION À MYCOPLASMES, SYNDROME DE FATIGUE CHRONIQUE (CFS), FIBROMYALGIE (FMS), ET INFECTION DES VOIES URINAIRES (UTI)

Je vous ai déjà écrit à propos de l’efficacité du zappeur. Je m'en sers pour m'aider à me débarrasser d.une infection chronique à mycoplasmes. Peut-être vous souvenez-vous que les mycoplasmes passent pour être un des facteurs responsables de la Maladie de la Guerre du Golfe. J'ai le Syndrome de la Fatigue Chronique (SFC) et de la Fibromyalgie (FMS).

Le Dr Garth Nicolson a découvert que 60 à 70% des gens qui ont les mêmes maladies que moi ont des infections chroniques à mycoplasmes. Ces bactéries sont utilisées pour la guerre microbienne. Des biologistes les ont associées à un virus pour les rendre plus virulentes. C.est la croix et la bannière pour s.en débarrasser. Comme les virus furtifs, ces bactéries vivent à l.intérieur de nos cellules.

Elles sont vulnérables aux antibiotiques et à l.action du zappeur quand elles tuent leurs cellules hôtes et sortent dans le sang en quête de nouvelles cellules susceptibles de les accueillir. Je prends également des antibiotiques et de l.argent colloïdal. Il faudra probablement au moins un an pour maîtriser cette infection.

Mais ce n'est pas pour ça que je vous écris. J'étais arrivé à n.utiliser le zappeur que trois ou quatre fois par semaine au lieu de me zapper tous les jours. Samedi, j.ai eu l.impression d.avoir un petit problème urinaire. Dimanche, l'infection des voies urinaires s.était franchement déclarée et, le soir, je me suis dit qu.il faudrait appeler mon médecin le lendemain matin. Lundi matin, j'ai refait une séance de zappeur. Au milieu de la matinée, tous les symptômes de l.infection urinaire avaient
disparu. En fin d.après-midi, j.ai fait une crise de guérison qui s.est poursuivie aujourd.hui. Les symptômes de l.infection urinaire ne sont toujours pas revenus.

Il y a environ deux mois, tous mes voisins ont été pris de rhumes épouvantables qui n'en finissaient pas. Il était impossible d.y échapper. À chaque fois que je sentais les premières manifestations du rhume, j'utilisais le zappeur 20 minutes supplémentaires en mode manuel, et les symptômes disparaissaient. Cela a duré un mois, mais nous n.avons pas été enrhumés, pas plus moi que ma mère, qui utilise aussi le zappeur.

Je suis animateur dans un groupe d.entraide et de soutien et, quand je parle de mon zappeur, je ne manque jamais d.éveiller la curiosité générale. J.ai fait pas mal de recherches avant de vous acheter un zappeur. Les données scientifiques ne manquent pas qui expliquent le fonctionnement du zappeur. Mon médecin, qui sait que j'en ai un, pense que je fais bien de m'en servir.

Comme je suis le Protocole du Guaifenesin, je ne peux pas prendre de phytothérapie ni me nettoyer l'organisme avec des plantes.

Voilà pourquoi j’apprécie tant mon zappeur.

« MM »

 

Dossier Numéro 6002

Les quatre nettoyages et le zappeur

Le zappeur

Dès que nous sentons que le nez se met à couler ou que la gorge devient sensible, nous nous faisons – ma fille et moi – une séance de zappeur.

L'an dernier, associé aux trois plantes que je lui faisais prendre, le zappeur a permis de la guérir de la maladie de Lyme.

(La perspective d.aller voir un médecin qui prescrirait des antibiotiques sans la moindre garantie de succès me faisait un peu peur).

Nous avons ainsi fait disparaître une bactérie (Helicobacter pylori), des vers intestinaux, etc.

Ce programme a été une bénédiction et je vous remercie pour toutes vos recherches et tous les renseignements que je vous dois.

« DW »

 

Dossier Numéro 6003

Les quatre nettoyages et le zappeur

Le zappeur

Bonjour,

Je suis ravi de vous avoir trouvé sur ce site. J"ai lu le livre "La cure de toutes les maladies" qui ma vraiment captivé. Merci de partager un savoir aussi merveilleux.

J'ai acheté le Super Zappeur DeLuxe (NDLR: ancien modèle de Zappeur actuellement remplacé par le VariZappeur) et m'en sers tous les jours. Je traite ainsi la maladie de Lyme (à un stade avancé) ainsi que plusieurs pathologies secondaires qu'elle a entraînées.

Je fais partie de ces gens qui étaient incapables de porter les anciennes montres qui ne fonctionnaient pas avec des piles. À la fin de mon cours moyen, mes parents m.offrirent une montre. Il n.existait alors que les vieux modèles qu.il fallait remonter. Aucune montre ne pouvait rester à l'heure à cause de mon propre courant électrique, je suppose. Depuis, j.ai appris que d.autres personnes ont connu ce genre de difficultés avec les montres. J'ai découvert qu.il se passait pour moi un phénomène semblable avec le zappeur.

J.ai fait plein d.expériences avec mon zappeur. J.ai d.abord pensé qu.il ne fonctionnait pas bien et je l.ai renvoyé à la personne qui me l.avait vendu. Elle l.a essayé 6 ou 7 fois sur elle, sans le moindre problème. J.ai découvert ainsi que, lorsque le zappeur n.est pas en contact direct avec mon corps mais que je le tiens à une certaine distance, en plaçant même parfois un oreiller entre le zappeur et moi, j.ai une bien meilleure chance de faire ma séance de zapping sans incident. Mais, avant que je trouve ce genre de solution, il pouvait émettre des bips continuels ou s.éteindre, ou même zapper indéfiniment sans jamais observer la moindre pause.

En conséquence, si quelqu.un se trouve confronté à ce genre de problème, il peut bénéficier de mon expérience ou, s'il connaît une meilleure solution, je serais ravi de la connaître.

Après 7 mois d'antibiotiques, je suis délivré des médicaments et j'utilise le zappeur.

Je suis vraiment enchanté de l'avoir. Même quand je ne parviens pas à zapper dans les règles de l'art, je suis sûr que le zappeur me fait quand même du bien. Il ne se passe pas un jour sans que je m'en serve.

Encore merci

« RN »

 

Dossier Numéro 6004

Quatre nettoyages

Le zappeur et les parasites courants


En ce qui concerne cette affection, je suis absolument convaincu d.une chose; il s'agit, à coup sûr, d.une maladie du système nerveux. Les nerfs qui conduisent à l'oreille interne sont attaqués par un agent qui provoque une lente mais inéluctable dégénérescence de l.oreille interne.

Appelez ça preuve empirique si vous voulez, étant donné que je ne suis pas en mesure de le prouver, mais c.est le résultat de mes observations et de mon intuition personnelle, mais aussi de tâtonnements dans les ténèbres à l.aide du zappeur et des séances de zapping.

Les accès de vertige sont assurément imputables aux streptocoques et aux salmonelles dans l.hypothalamus puisque les séances de zapping destinées à les détruire apportent un soulagement immédiat, ce qui fait de la maladie de Ménière un simple syndrome. Nous avons en effet des symptômes multiples dus à des facteurs différents, bien que le facteur unifiant soit très probablement un unique parasite.

Et tout cela a commencé quand j'habitais un appartement situé au-dessus d.un garage où le propriétaire travaillait avec des produits chimiques qui se trouvaient aspirés dans mon logement par le système de climatisation.

Si les connaissances que j’ai retirées de cette maladie me permettaient d’aider autrui, toutes les souffrances que j’ai endurées n’auraient pas été inutiles.

« MP »

 

Dossier Numéro 6005

Zappeur et Maladie de Lyme

Je crois vraiment que ce Zappeur m'a aidé à guérir de la Maladie de Lyme et que, d.une façon générale, il a contribué à améliorer ma santé.

« VP »

 

Dossier Numéro 6006

Zapping

Cela fait un moment que je pousse les membres de mon groupe d'école d'orientation et de survie à aller visiter les sites de la Doctoresse Clark. Ces gens, qui vivent au grand air, ont tendance à attraper la Maladie de Lyme.

Je me suis guéri de la borréliose de Lyme en trois jours, simplement en me zappant. Ils ont tendance à être sceptiques et à ne pas vouloir me croire, mais je pense que la permanence de ma guérison va les convaincre.

Bien à vous pour une bonne santé,

« NG »

 

Dossier Numéro 6007

Quatre Nettoyages

Le Zappeur et le Nettoyage

Bonjour, un témoignage.

Il y a environ 15 ans, étant donnés mes symptômes de fatigue mentale et physique chronique, les médecins ont diagnostiqué que je souffrais d.encéphalomyélite myalgique (EM). Les trois années qui ont suivi, mon état a progressivement empiré au point que j.ai fini par ne plus pouvoir marcher du tout et que j.ai passé la plus grande partie de mon temps à faire la navette entre mon lit et mon fauteuil roulant.

Incapable de me concentrer plus de quelques minutes, je m'aperçus que je ne pouvais écouter personne et, mes yeux devenant de plus en plus sensibles à la lumière, je passais presque toute la journée dans une pièce obscure. Je ne pouvais même pas appeler qui que ce soit car j'étais devenue incapable d'appuyer sur les touches de mon téléphone. Mon système digestif s'était affaibli au pointque je ne supportais plus que quelques aliments fades et sans saveur. Je passai alors six semaines à l'Old Church Hospital où fut posé le diagnostic de candidose et d.encéphalomyélite myalgique (EM), ce qui ne fit qu.empirer les choses. Les médecins de l'hôpital me prescrivirent du Prozac et je passai six ou huit semaines comme un zombie, puis les 9 mois suivants à essayer de me nettoyer l'organisme de tous les effets secondaires de ce traitement.

Je devins hypersensible au bruit si bien que ceux qui m.entouraient devaient me parler à voix basse. Mon quotidien fut mis à rude épreuve et mes rapports avec les autres étaient tellement tendus que ce fut la fin de mon couple.

Début mai, j'appris que mon frère avait suivi les conseils de la Doctoresse Clark et que sa santé s'en était considérablement améliorée. Comme les traitements médicaux classiques n'avaient sur moi aucun effet, je décidai alors d'essayer une méthode alternative pour tenter de sortir de l.impasse. Loren m'a envoyé le programme antiparasitaire, mais, malheureusement, j.ai mal supporté les plantes qui commencèrent par me rendre très malade. Je décidai donc de passer trois jours chez L, d.essayer toutes sortes de produits biologiques et de traitements divers – dont le zappeur – et, j.ai fini par pouvoir prendre le Programme de Déparasitage.

Chose incroyable, j'ai pu prendre un vrai bain dans les 24 heures qui ont suivi, chose que je n.avais pas faite depuis dix ans! C'était si bon que j'en ai pris un autre le lendemain, et c'était vraiment épatant.

Nous avons passé des moments extraordinaires – nous sommes même allées au magasin local d.articles d.occasion où nous avons bien ri avec les dames responsables de la boutique, et il est évident que je retrouve force et vigueur.

Si je peux aider qui que ce soit dans ce genre d.épreuve, n'hésitez pas à me contacter. –

« LP »

 

Témoignage Numéro 6008

ZAPPEUR ET CORYZA COMMUN

A : info@drclark.net

Envoyé : Jeudi 15 septembre 2005, à 21h36

Génial!

Il fut un temps où je m.enrhumais immanquablement une ou deux fois l'année. Depuis que j'ai mon Zappeur, cela n'arrive plus qu.une fois tous les deux ans.

Merci, merci, merci!

« E »

 

Témoignage Numéro 6009

Les Quatre Nettoyages

Zappeur et Déséquilibre Hormonal

A : „Dr. Clark Information Center.

Envoyé : Vendredi 16 septembre 2005, à 10h35

Sujet : A propos du Zappeur Deluxe LCD


Bonjour,

Après avoir utilisé la carte «Déséquilibre Hormonal» pendant trois semaines, l.extrême sensibilité du sein qui me faisait mal a presque disparu.

Mes règles se sont mieux passées. La douleur a presque totalement disparu dans la région des ovaires, la clarté mentale s.est considérablement améliorée et j.ai ressenti un mieux être après avoir utilisé le Zappeur pour mon problème de déséquilibre hormonal.

Meilleures salutations,

 « V »

 

Dossier Numéro 6010

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR POUR ANIMAUX FAMILIERS

A : info@drclark.net

Envoyé : Mercredi 14 septembre 2005, à 7h23

Sujet: Le Zappeur pour les animaux de compagnie?

C'est une affreuse nécessité qui me pousse à vous écrire, mais c.est aussi pour lancer une idée qui peut profiter à tout le monde.

On a récemment découvert chez les félins un protozoaire qui, croyait-on jusque-là, ne parasitait que les bovins: Tritrichomonas foetus.

On n.a pas trouvé de cure pour nos précieux amis félins, membres à part entière de nos familles. Il n.existe qu.un traitement (difficile à se procurer) un médicament non homologué que les vétérinaires doivent utiliser dans des cas particuliers sur les chats d.élevage (mais qui n.est pas disponible pour les animaux de compagnie ou le bétail). De nombreux vétérinaires n.ont même pas connaissance de ce parasite. Ils ne savent pas comment le rechercher ni même le reconnaître au microscope. Pour l.instant, les éleveurs de chats de races sont mieux informés que les plupart des cabinets vétérinaires (parce que mes amis et moi contactons les groupes de discussions consacrés à la race féline afin d.instruire et d.avertir d.autres éleveurs). Voici quatre articles que je fais circuler auprès d.amis éleveurs:

(disponible à info@drclark.net)…

Cela fait des années que nous avons un zappeur. J.en ai construit un pour mes enfants, quand nous souffrions d.infection chronique à streptocoques. Les médecins voulaient enlever les amygdales à toute la famille, et le zappeur nous a évité l.opération en nous débarrassant des streptocoques. Mais depuis mes enfants ont abîmé mon zappeur à force de jouer au docteur avec. Trop prise par mes activités, je n.ai pas eu le temps d.en fabriquer un autre (mère de six enfants, j.élève des chats et je tiens un restaurant), mais nous nous portons beaucoup mieux maintenant. Je possède deux chattes qui ont ce parasite; l.une vient d.avoir des chatons, et je ne vais pas les piquer. Voilà ce que je vous suggère: si vous construisiez votre petit Zappeur avec un collier ou un harnais, vous recevriez des centaines de commandes. Il serait peut-être aussi envisageable de mettre leurs coussinets en contact avec une plaque à l.intérieur d.une petite boîte de transport pour chats (Qu.en pensez-vous?) J.ai écrit des articles dans des revues spécialisées et j.ai des quantités d.amis, hommes et femmes, qui adorent les animaux, sans parler de tous les éleveurs que je connais. Mon vétérinaire est une amie (nous suivons toutes deux des cours d.Approfondissement de la Bible) et elle recommanderait votre appareil à ses clients pour traiter cette infection.

Les implications sont considérables car l.un des marchés les plus porteurs aujourd.hui est l.industrie des produits pour animaux de compagnie, et la plupart des éleveurs de renom se tournent vers une approche holistique.


(En ce qui me concerne, je ne vais pas tarder à acheter un générateur d'argent colloïdal, mais, pour l.heure, ce n.est pas la priorité absolue). 50% de mes amis éleveurs possèdent déjà des générateurs d.argent colloïdal.

Je fais mon propre extrait de Brou de Noix que je vends à mes amis (au prix coûtant).

Je ne cherche pas à gagner d.argent avec ça et je ne souhaite pas non plus qu.on parle de moi dans cette affaire, sauf si vous voulez utiliser mon nom pour attirer l'attention sur nos amis les bêtes qui en ont vraiment besoin.

Je tiens seulement à acquérir ces zappeurs équipés d’un collier ou d’un harnais pour mes chats. Je raserai tous mes animaux sous le cou et leur ferai porter ces appareils chacun leur tour jusqu.à la disparition totale de ces infections parasitaires.

Au lieu de les empoisonner avec des vermifuges, je pourrais déjà, dès maintenant, leur placer un collier autour du cou. J'ai une trentaine d'amis éleveurs très proches qui m.ont demandé de les tenir au courant et de leur faire savoir si vous allez réagir de façon positive à ma requête.

Nos animaux de compagnie ont le plus grand besoin de ce genre d.appareils et d.équipements et la plupart des gens en achèteraient plus volontiers (avez-vous une idée de la quantité de vermifuge à usage vétérinaire vendue chaque année?) que pour eux-mêmes (bien que tout le monde s'accorde à dire qu'il faut vermifuger les animaux,

La plupart des Américains sont bien trop fiers pour reconnaître qu’ils en auraient aussi eux-mêmes le plus grand besoin).

S.ils constatent que c'est efficace pour leurs animaux familiers, il n.est pas impossible qu.ils se mettent à l'utiliser pour eux (surtout si vous accompagnez les appareils que vous leur enverrez d.une notice d.information), ce qui aurait pour effet d.augmenter vos ventes et vos commandes.

J.espère de tout cœur que vous donnerez une réponse favorable à mon appel au secours. Je ne le demande pas que pour moi, mais aussi pour un nombre important de collègues éleveurs confrontés à ce problème.

Cet appareil nous permettrait de proposer à nos clients des animaux de compagnie jouissant d'une santé optimale, et d.instruire l'Américain moyen par la même occasion. Vous seriez, à ma connaissance, la première personne à faire une chose pareille en faveur des animaux. Vous pourriez baptiser votre appareil «le ParaZapinateur Animalier».

Avec tout le respect que je vous dois,

« S N-A »

 

Témoignage Numéro 6011

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET CÔLON

Docteur Clark, j.avais un problème de côlon à gauche sous la cage thoracique. Un médecin m.a dit qu.il s.agissait effectivement d.un problème de côlon, et un naturopathe m.a dit la même chose. J'ai essayé leur traitement pendant trois mois, en vain.

J'ai relu votre livre sur la cure de toutes les maladies. Je me suis zappé trois fois et, le deuxième jour, en allant aux toilettes, j.ai évacué un ver noir, tirant sur le violet, qui donnait l.impression d.être segmenté. Le ver en question faisait 23 cm de long, mais je n.ai pu en attraper que 60%, le reste a sombré au fond de la cuvette. Le lendemain, j.ai encore fait un ver de 8 cm, mais je pense que c.était probablement le bout du premier.

Tout ça s.est fait seulement avec l.aide du Zappeur. Ensuite j.ai commencé à prendre les plantes tout en continuant à me zapper pendant neuf jours. Plus de vers, mais la région du cœur m.a encore fait souffrir quelques jours, mais tout est complètement parti et je n.ai plus du tout mal dans la région du côlon. J.ai 71 ans et je suis un inconditionnel de la diététique.

Je m.occupe de ma mère, âgée de 92 ans, que je zappe et à qui je fais également suivre un programme de déparasitage. Je suis prudent avec elle et j'y vais doucement. MAINTENANT elle ne prend plus de médicaments.

Le 1er mars 2004, j.ai commencé à lui enlever les médicaments que lui avait prescrits le médecin. Une chose qui vous intéressera peut-être: les acides gras essentiels (AGE) l.ont vraiment aidée à se détendre. Je lui fais également prendre de l.EDTA [l.acide Éthylène Diamine Tétra-Acétique qui débarrasse l.organisme du plomb et des métaux lourds par chélation].

On ne lui donnait plus qu'un mois à vivre, et personne n'aurait imaginé qu'elle quitterait un jour son fauteuil roulant.

Elle se déplace avec un déambulateur et elle donne l'impression de retrouver sa tête.

Merci d'avoir inventé le Zappeur.

« JR »

 

Témoignage Numéro 6012

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR et ASTHME AIGU

Doctoresse Clark,

J'ai obtenu la médaille d'or de natation synchronisée aux jeux olympiques de Barcelone en 1992.

Mon mari a lui aussi remporté une médaille d.or en baseball aux jeux olympiques de Séoul de 1988, avant de poursuivre une carrière de joueur professionnel pendant 13 ans dans 5 équipes différentes de la «Major League». Nous avons trois enfants dont une fille qui souffrait d.asthme aigu. Un kinésithérapeute que voyait mon mari nous a parlé de vous et de vos méthodes.

Notre fille utilisait 2 inhalateurs différents 9 fois par jour, elle faisait 2 cures courtes de Prednisone [commercialisé sous le nom de Cortancyl et souvent utilisé dans les cas d.asthme persistant] par mois, sans compter les antibiotiques qu.elle prenait en plus de façon sporadique.

En lui faisant faire des séances de Zappeur, en lui donnant de l'extrait de brou de noix de première qualité et en ajoutant à son alimentation un produit du nom de «Juice Plus+», nous avons guéri notre fille. Cela fait maintenant trois ans qu.elle n.a plus besoin d.inhalateurs ni d.antibiotiques.

Cette combinaison de thérapies s'est révélée très puissante. Elle a aidé cette fillette de dix ans, MAINTENANT très active, à retrouver une enfance normale, et ces traitements nous ont aidés, nous ses parents, à instruire les gens autour de nous.

« KS »

 

Témoignage Numéro 6013

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR, DIABÈTE ET ARTHRITE

J'obtiens maintenant d.excellents résultats avec la carte du programme «spécial tension artérielle», que je fais suivre tous les jours du programme pour les reins ; et je consolide les résultats avec une séance bihebdomadaire de zapping normal. Ce programme me permet de faire baisser ma tension de façon impressionnante et je prends de moins en moins de médicaments.

J'ai procédé au nettoyage du foie, et cela fait deux ans que je pratique le zapping. Je ne vais pas tarder à faire la dépuration des reins car je crois que la Doctoresse Clark a raison pour ce qui est de la présence du cadmium. Les examens que j.ai passés ont montré que j.avais les reins en bon état [les tubules rénaux sont ouverts], mais que les reins ne produisaient pas les produits chimiques chargés de réguler la tension, à cause de l.empoisonnement par les poissons dont je me remets à peine.

Nous sommes sur le point d.ouvrir une clinique ici, dans le Pacifique sud, et de suivre les méthodes de la Doctoresse Clark; cette clinique s'appellera «Centre de Recherche pour une Meilleure Santé». Ici la population est polynésienne et les principales maladies sont le diabète, l'hypertension, et l.arthrite sous forme de goutte.

Si jamais la Doctoresse Clark prend des vacances, cette île de Rarotonga est un excellent lieu de villégiature. C.est l'une des plus grandes des îles Cook, ainsi que la capitale de l.archipel qui se trouve au sud de Hawaï, à l.ouest de Tahiti, et à l'est de Samoa.

Les Iles Cook sont un état indépendant associé à la Nouvelle-Zélande. Pas de problème ici avec l’ordre des médecins américains ou quoi que ce soit de ce genre.

Cordialement,

« RW »

 

Témoignage Numéro 6014

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET HERPÈS

Bon Jour! J.ai fait récemment l'achat d.un Super Zappeur pour ma sœur et pour moi.

Quel appareil merveilleux! J.ai tendance à être facilement pris des bronches à cette époque de l.année, à attraper la «crève» comme on dit ici dans le Tennessee.

Dès les premiers symptômes, je me suis zappé «en continu»: une séance d.une heure suivie d'une heure de pause, et ainsi de suite trois jours d.affilée. Le troisième jour, les symptômes avaient disparu! C.est le genre d.affection qui «normalement» dure plusieurs semaines, même avec des antibiotiques.

«M» qui fait des poussées d'herpès, lequel revient de façon récurrente, a été stupéfait de constater une rémission complète au bout seulement de deux jours de «zapping en continu».

Cordialement,

PB

 

Témoignage Numéro 6016

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR, HERPÈS, FIBROMYALGIE ET SFCDSI

J'ai été révolté en recevant la lettre où j.ai appris que la FDA [Food and Drug Administration: organe du gouvernement américain des denrées alimentaires et des médicaments responsable de la pharmacovigilance] vous obligeait à rembourser les clients qui vous ont acheté un zappeur. Il est absolument impensable que j.envisage jamais de me faire rembourser un pilier aussi indispensable de mon bien-être et de ma santé.

Je souffre de fibromyalgie et de SFCDSI [Syndrome de Fatigue Chronique et de Dysfonctionnement du Système Immunitaire] et mon Zappeur m.a aidé plus que je ne saurais le dire. Je recommande tout le temps le zappeur d'Hulda Clark au groupe d.entraide et de soutien dont je m'occupe en ligne.


C.est une infection à mycoplasmes qui a déclenché mes maladies et le zappeur sert à tuer ces bactéries quand elles détruisent leurs cellules hôtes et passent dans le sang en quête de nouvelles cellules à envahir. J.ai utilisé le zappeur en même temps que ma Doxycycline [médicament antibiotique] pour tuer les mycoplasmes. Il m.a fallu deux ans et demi pour m.en débarrasser, mais ils ont l.air d.avoir bel et bien disparu.

J'ai également réactivé des virus de la famille de l.herpès, très probablement EBV [le virusd.Epstein-Barr] et HHV-6 [l.herpès virus humain type 6] et je me sers du zappeur pour les détruire ou, au moins, les maintenir en état «dormant». J.ai utilisé le zappeur parallèlement aux médicaments antiviraux et aux facteurs de transfert que je prends maintenant, et ils se complètent à merveille.

Je sais que le zappeur tue les agents pathogènes parce que, même quand je ne prends pas de médicaments, si j.utilise le zappeur d.abord pendant 20 minutes en mode manuel, puis en mode automatique, je ne manque pas d.avoir une réaction de Herxheimer, exactement comme lorsque je prends des médicaments. Mon zappeur m.a aidé à me défaire de médicaments potentiellement dangereux, et il m.aide aussi à juguler les rhumes et les virus. Si j.utilise le zappeur dès les premiers signes d.un rhume ou d.un virus, je ne l.attrape pas. Il se peut que je manifeste quelques symptômes, mais si je continue les séances de zappeur, le virus ne m.infectera pas et le rhume ne se déclarera pas.

Je suis désolé d.apprendre que vous avez été prise dans la chasse aux sorcières de la FDA, et j.espère bien que rares ont été les gens qui ont demandé à être remboursés.

Je sais que les témoignages ne sont pas d.un grand secours, mais sachez que vous m.avez apporté une aide inestimable et que je n’échangerais mon zappeur contre rien au monde.

Bien cordialement,

« MM »

 

Témoignage Numéro 6017

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET PLAIES CUTANÉES

Hulda m'a sauvé la vie.

Je sais que notre gouvernement ne s'intéresse pas plus à la guérison qu'à la prévention. Il veut que nous prenions tous des médicaments.

J'ai donné votre adresse électronique à une pauvre femme sans ressources.

Elle est tellement envahie de parasites que son corps n.est qu.une plaie. Les médecins lui disent que le fond du problème, c'est qu'elle est folle. Elle a évacué des vers.

Je lui ai parlé du Zappeur et d.autres produits que vous avez qui tueront ses parasites.

Vous pouvez l'aider, j'en suis sûr… Continuez votre œuvre magnifique!

Je sais que Dieu est à vos côtés, Hulda. Vous êtes une femme extraordinaire…

« C »

 

Dossier Numéro 6018

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR et MALARIA, GASTRO-ENTÉRITE, PARALYSIE

et nombre d'autres maladies.

Vous vous rappelez peut-être que mes missions me font voyager dans les six continents. Il y a deux ans, je vous ai envoyé des témoignages d'Ouganda où les Zappeurs que nous avons envoyés à nos pasteurs ont permis d.obtenir des guérisons. Je reviens de réunions au Congo où trois pasteurs ougandais ont attesté que les Zappeurs ont permis de guérir de nombreux cas de Malaria, de Gastro-entérites, et bien d.autres maladies. Voici les deux témoignages qui m.ont le plus frappé:

Un homme, paralysé du côté gauche, ne pouvait plus marcher depuis cinq ans. Après seulement deux séances de zapping, il a pu à nouveau marcher.

Et un petit enfant a été amené par sa mère. Cet enfant au ventre gonflé était incapable de manger.

Comme il avait le ventre tout dur, on lui a donné de l'argent colloïdal. Peu après, cet enfant s'est mis à rendre et à expulser une grande quantité de vers dans son vomi. Son ventre a désenflé et l'enfant a pu à nouveau s.alimenter.

En août dernier, en Bolivie, j.ai rencontré une fillette de douze ans qui avait la lèvre inférieure toute gonflée, remplie de sacs de pus. Aucun des onze médecins qu.elle avait vus depuis quatre ans n.avait pu poser un diagnostic et dire ce qu.elle avait.

Cela faisait quatre ans qu.on l'avait retirée de l'école et qu.on lui interdisait de jouer avec ses anciennes camarades. Le ministère de l.éducation craignait qu.elle contamine les autres élèves. J'ai donné un Zappeur à une infirmière qui travaille sur place, laquelle a traité l.enfant avec le zappeur, l'argent colloïdal, et du sav [sérum anti-venimeux].

Trois jours plus tard, alors que je m.apprêtais à prendre l.avion à l.aéroport de La Paz, les parents sont venus me saluer en compagnie de leur petite fille. Sa lèvre avait désenflé, l.infection avait disparu, et il ne restait que quelques petites croûtes. Elle m.a souri jusqu.aux oreilles. Je n.avais pas fait ce voyage pour rien!

Que Dieu bénisse la Doctoresse Clark et votre organisation pour l’œuvre magnifique
que vous menez en faveur des enfants de Dieu sur toute la Terre.

« Révérend BK »

 

Témoignage Numéro 6020

Les Quatre Nettoyages

Le ZAPPEUR

Les gens qui ne veulent pas être enquiquinés par le gouvernement américain, vont installer leurs entreprises aux Bahamas, ou dans un endroit semblable, où ils échappent ainsi aux lois en vigueur aux États-Unis. Peut-être pourriez-vous songer à faire pareil?

Je connais un médecin qui est allé s.installer là-bas et qui communique sur la toile des informations relatives à la santé auxquelles l'ordre des médecins américains trouverait forcément à redire. Mais ils ne peuvent plus l'en empêcher!

L'information du Dr Clark m'a sauvé la vie à plusieurs reprises, et c.est aussi grâce à elle que mon minou est toujours de ce monde. Je lui ai fabriqué un zappeur. Et j.ai passé la recette du nettoyage du foie à des centaines de personnes qui, à leur tour, l.ont fait connaître à des milliers de gens!

Et j'ai poussé tous les gens que je connais à se procurer un zappeur.

J'en ai même acheté quelques-uns que j.ai offerts à des amis qui n.avaient pas les moyens de s'en acheter un.

Je vous en prie, n’arrêtez pas. Continuez votre œuvre magnifique!

Avec toute mon affection,

« SP »

 

Témoignage Numéro 6021

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET TUMEUR AU CERVEAU

Chère Doctoresse Clark,

Soyez assurée de tout mon respect. Mon ancien mari, qui est toujours un ami très cher, a appris en mai 2004 qu.il avait une tumeur au cerveau: un astrocytome malin. Les médecins lui donnaient six mois à vivre.

Je possède vos deux livres sur le cancer et j.ai passé beaucoup de temps à faire des recherches sur Internet.

J'ai utilisé du Clarkia, un Zappeur, et je fais aussi tout ce que je trouve dans vos livres pour l'aider.

Nous voilà en octobre et mon cher ami vient de faire deux prises de sang qui se sont avérées «normales». L'analyse d.urine est également normale, et il a passé un scanner de la tête, qui l'est tout autant!

Le médecin et l’oncologue nous ont dit tous les deux: «N’arrêtez surtout pas ce que vous faites!».

Merci pour tous les efforts que vous déployez en faveur de l.humanité! Que Dieu continue à vous bénir!

« A »

 

Témoignage Numéro 6022

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET CANCER DE LA PROSTATE

J.ai failli oublier de vous dire ceci: il a plusieurs mois, mon PSA (marqueur tumoral) a grimpé de 1.8 à 10.2 et les médecins étaient persuadés que j.avais le cancer de la prostate. (C'est dans la famille).

On m'a fait une biopsie et ils ont seulement trouvé quelque chose de louche, mais ils m'ont affirmé que je n'avais pas le cancer. Eh bien je vais vous dire, cette annonce a eu l'effet d.un coup de semonce: j.ai triplé mes séances de zapping et je me suis mis à prendre des compléments naturels (la pectine fractionnée m.a vivement impressionné), et le PSA n.a pas tardé à replonger au-dessous de 1.

Je sais que le zappeur est un Cadeau de Dieu.

Merci,

« CD »

 

Témoignage Numéro 6023

Les Quatre Témoignages

ZAPPEUR, TACHES AUX POUMONS ET ALLERGIES

Je zappe depuis 2001. J’ai ainsi progressivement fait disparaître une tache que j’avais sur le poumon, évitant du même coup une horrible opération, et qui sait quoi d.autre. J'ai également conseillé à M. «RP», victime d.une infection osseuse à staphylocoque, d'en faire autant.

Je l'ai rencontré six mois plus tard. L'infection avait disparu.

Il a quand même dû être opéré pour les nerfs, mais il a évité ainsi tout un bombardement d'antibiotiques inutiles. J.ai acheté mon Zappeur à M. «DK», le président de la compagnie où je travaille depuis 25 ans.

Non seulement la tache que j'avais au poumon a disparu, mais je n.ai plus d'allergies.

Je ne me suis jamais senti aussi bien. J.aurai soixante ans en décembre. Mon esprit est parfaitement clair et j'ai beaucoup d.énergie. Merci pour votre approche pleine de bon sens, et votre conviction qu.il faut commencer par le déparasitage.

Je crois aussi que c'est indispensable et je suis en train de convaincre ma famille.

Paix et bénédictions,

« JH »

 

Témoignage Numéro 6024

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET CANCER DU REIN

Très chère Doctoresse Clark,

Je tiens tellement à vous remercier pour ce que vous avez fait et pour les livres que vous avez publiés afin d.apprendre aux gens qu.il existe d.autres moyens de soigner le CANCER.

Dans mon cas, le cancer a été découvert par inadvertance. C.est en passant un scanner pour mes vertèbres lombaires, qu.on a découvert une grosseur sur mon rein gauche.

On a alors pris un cliché uniquement de mon rein, qui a confirmé que j'avais bien un cancer. On m'a enlevé le rein, et tout est rentré dans l'ordre.

Au bout d.un an, j.ai passé un scanner qui a révélé une grosseur à l.endroit du rein qu.on m.avait enlevé. La tumeur avait la taille d'un œuf de poule. On l.a sondé au moyen d.une aiguille afin de voir si elle était bénigne ou maligne. Elle était maligne.

Mon médecin m.a annoncé que dans un cas pareil la chimiothérapie n.était pas très efficace, et que les séances de rayons ne l.étaient pas davantage. Il a voulu me réopérer, mais j.ai REFUSÉ parce qu'il ne pouvait pas me garantir que la tumeur ne reviendrait pas.

Entre temps j.avais découvert la Doctoresse Clark et je lisais tout ce que je pouvais trouver sur elle sur Internet. J.ai commandé son livre sur le cancer. J.avais une confiance totale en elle et dans ses recherches. J.ai acheté son ZAPPEUR ainsi que ses plantes, et je me suis traité.

J.ai annoncé à mon médecin qu.il n.était pas question de m.opérer et je lui ai dit: «Je vais me traiter moi-même avec le Zappeur et les plantes de la Doctoresse Clark». L'incrédulité qui se peignit alors sur son visage lui fit esquisser un sourire en coin. «Je pourrai toujours me faire opérer plus tard.»

J.aime à signaler que je suis quelqu.un de positif qui envisage la vie et l'avenir avec un bel optimisme. Cela fait maintenant plus de cinq mois que j.utilise le Zappeur et les plantes de la Doctoresse Clark.

Je n'ai AUCUNE douleur et aucun signe de cancer.

Je me sens en parfaite santé.

Je tiens à le dire à la Doctoresse Clark et à la remercier du fond du cœur.

De la part de « K ».

 

Témoignage Numéro 6025

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET CANCER DU FOIE

Chère Doctoresse Clark,

Il y a huit ans, quand je suis arrivé au Canada, j.ai rencontré des amis qui suivaient vos méthodes pour se guérir et guérir les gens. J.ai été si impressionnée par les résultats de ces traitements, que j.ai acheté plusieurs de vos livres et que j.ai commencé à fabriquer vos fascinants Zappeurs pour aider les gens ici, en Australie. J'aimerais mentionner un témoignage qui m.a beaucoup touché.

J.avais un ami ici qui a eu un cancer du foie alors qu.il n.avait pas loin de 80 ans. Sa belle-fille est homéopathe. Nous nous sommes chargés de lui fournir un Zappeur.

En moins d.un mois, le cancer s'est mis à reculer et à rapetisser… Stupéfait, son médecin l'a envoyé voir un spécialiste.

Malheureusement le spécialiste lui a reproché de suivre des méthodes de médecine douce! Il a donc arrêté.

Le triste de l'histoire, c'est que, quatre mois plus tard, il était mort!

Avec mes sentiments les meilleurs,

« H »

 

Témoignage Numéro 6026 A

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET CANCER DU SEIN

Malade du cancer, je suis actuellement traitée à l.Université de Pennsylvanie. On a découvert mon cancer en novembre et j.ai subi l’ablation du sein gauche et de 14 ganglions lymphatiques infectés.

Après l.intervention chirurgicale, mon état n.a cessé d.empirer. J.avais du mal à me baisser et à monter et descendre des marches. Ma hanche m.inquiétait beaucoup. Le soir de la Saint Sylvestre, je me suis cassée deux côtes en me penchant pour essayer de brancher des guirlandes électriques.

J'ai été hospitalisée, et j'ai dû passer quatre jours d.affilée au lit. Les médecins craignaient que je me fracture les cervicales ou la colonne vertébrale, tellement mes os étaient devenus fragiles.

Un IRM a révélé que le cancer avait gagné mes os. J'avais également une tumeur au sacrum. On m.a fait des rayons sur la hanche et sur le sacrum pendant 10 jours. Personne n.a parlé de chimiothérapie et, de toute façon, je n.avais nullement l.intention de m.engager sur cette voie. Les médecins m.ont annoncé qu.il ne me restait plus que trois ans à vivre et qu.ils ne pourraient plus que m.accompagner en essayant de m.aider à aller jusqu.au bout dans les meilleures conditions possibles.

Mais je suis allée de plus en plus mal, au point de ne plus pouvoir bouger. J.avais du mal à me lever et à m.asseoir, je ne pouvais plus me pencher, et le moindre mouvement me faisait énormément souffrir. Les rayons m.ont bien aidé à me déplacer, mais je n.avais toujours pas complètement retrouvé ma mobilité. J.ai choisi de ne pas prendre d.analgésiques et j.ai tenté d.affronter cette chose qui donnait l.impression de s'aggraver.

Je me rends à l.hôpital une fois par mois où l.on me fait une injection de moelle osseuse et je prends de l.Arimidex le soir pour bloquer la production d'oestrogène car mon cancer est un cancer à récepteurs d.oestrogènes positifs. Le mois dernier, alors que j.assistais à un cours d.astrologie à Princeton, je suis tombé sur une femme que j.avais déjà rencontrée dans le cadre de mon groupe d.astrologie. Quelle personne délicieuse! L'on dit qu.on ne sait jamais comment votre ange va vous apparaître, mais je crois bien que c.est elle, mon ange. Quand elle a appris que j.avais desproblèmes de santé, elle m.a envoyé votre livre, le Zappeur, ainsi qu.un flacon d.enzymes pour l'estomac qui, m.a-t-elle expliqué, sont très utiles après les séances de zapping. J.ai immédiatement commandé le Programme de Déparasitage.

Ceux qui me connaissent et me voient tous les jours ne comprennent pas comment je peux me pencher et fonctionner normalement maintenant. Demain je verrai mon oncologue qui envisage de m.envoyer chez un kinésithérapeute parce que j.avais le bras gauche en bien piteux état; mais je peux soulever le bras à présent, et m.appuyer dessus. Je n.ai plus besoin de séances de rééducation.

Ce qu.il y a de choquant dans mon histoire, c’est que ce qui ressemble fort à une guérison ait pu se produire aussi vite, au bout d.une dizaine de jours. Est-ce possible?

Je n.ai jamais cru que ce cancer allait me tuer et, quand j.ai appris le diagnostic de la bouche du docteur, j.ai su que je vivais cette épreuve afin de pouvoir aider les autres un jour, et leur apprendre à s.aider eux-mêmes. Mon gynécologue m.affirme que le cancer du sein a maintenant atteint le stade de l'épidémie. Tout le monde connaît une femme qui en a un. Je vous tiendrai au courant de mes progrès, et mille mercis pour vos recherches et vos travaux qui vous ont permis d.aller plus loin que la médecine reconnue.

« KB »

 

Témoignage Numéro Z6026B

(Voir Z6025A pour la référence au Zappeur)

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET CANCER DU SEIN

Je vous ai écrit, le mois dernier, à propos des progrès que vos produits m'ont permis d'accomplir.

J'ai un cancer du sein qui a métastasé et gagné les os. Ma famille et mes amis n.en reviennent pas de mes progrès fulgurants. Je sais qu.il est important d.avoir la preuve scientifique de la guérison, et que ce qu.on voit de ses yeux ainsi que tout ce qu.on peut raconter ne suffisent pas.

Cette semaine, je suis allée faire un bilan de santé à l.Université de Pennsylvanie. Mon oncologue avait le sourire en me tendant le rapport du laboratoire. Il m.a annoncé que ma formule sanguine était «parfaite». Normalement, mes lymphocytes sont très bas. Il m.a dit qu.avec un cancer des os, on ne connaît jamais de rémission totale. Il a programmé un scanner de tout le système osseux pour
le milieu de l.été, et je vous ferai alors part des résultats.

J.ai remarqué un autre effet secondaire du traitement. À cette époque de l.année, je souffre habituellement d.allergies et de migraines et, pour l.instant, tout est parfaitement normal. Peut-être faut-il en attribuer le mérite aux effets de ces plantes sur le système immunitaire.

Cela fait un moment que je partage ces informations avec mes clients, et je les envoie sur votre site afin qu.ils se rendent compte par eux-mêmes.

Avec toute ma gratitude,

« KB »

 

Témoignage Numéro Z6028

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR, CANCER DE L’ESTOMAC («incurable»)

ET CANCER DES OS (au stade trois)

J.ai également de bonnes nouvelles. L.an dernier, en septembre, à l.occasion d.une convention religieuse au Texas j.ai rencontré un membre de mon église pour lequel on avait, en mai 2002, diagnostiqué un cancer de l’estomac incurable et à qui l.on ne donnait plus que quatre mois à vivre. Quelqu.un, qui assistait à un office religieux dans sa paroisse, lui a donné un exemplaire du livre de la Doctoresse Clark, "La cure de tous les cancers".

Il a ajouté qu'il n.a plus jamais revu cette personne.

Il a pris les plantes en prenant tout de suite les doses fortes et il a constaté une rémission de son cancer. Avant de prendre ces plantes, il souffrait et avait maigri. Il disait qu.il avait une mine si épouvantable que sa femme ne pouvait pas le regarder en face. Quatre mois plus tard, il avait l'air normal et en bonne santé. L'une des femmes qui écoutait son témoignage avait perdu son mari deux ans plus tôt d.un cancer de l’estomac.

En février de cette année (2003), un fidèle d.une de nos églises de la Louisiane a appris qu.il avait un cancer des os au stade trois.

J.ai décidé de lui apporter mes plantes et mon Zappeur. Quand je lui ai parlé, il s.est montré sceptique, mais je lui ai expliqué qu.il est dit dans la Bible que Dieu nous donne des plantes pour nous soigner et que celui qui cultive ces plantes est béni du Seigneur.

Il a fini par accepter de prendre les plantes et d.utiliser le Zappeur. Il a pris les plantes recommandées pour les cancers avancés pendant quinze jours.

Il m.a appris que ses douleurs et sa fièvre avaient disparu et qu.il avait cessé de prendre de la morphine. Et puis il est retourné voir les médecins.

Ceux-ci ont été stupéfaits de constater qu.il ne souffrait plus et qu.il avait une mine splendide.

Il y a plusieurs semaines, ses médecins lui ont appris qu'il était en rémission complète.

J'ai dit à sa femme que les plantes et le zappeur l'avaient soigné, mais que Dieu l'avait guéri.

« JP »

 

Témoignage Numéro 6029

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET CANCER DE L’ESTOMAC

Cela fait environ 8 mois que j.ai découvert la Doctoresse Clark, que j.ai lu des choses sur elle, et que j.ai commandé le zappeur et les plantes pour les nettoyages. J.ai commencé immédiatement à me sentir mieux. Mes symptômes, survenus de façon brusque et violente, faisaient penser à des allergies. Comme je m.étais marié et que j.avais déménagé, les médecins imputaient ça au stress.

C.est bien simple, partout où j.allais, je consultais les médecins; j.étais très malade et je maigrissais. Personne ne pouvait véritablement m.aider. J.ai commandé les bandes magnétiques sur La cure de toutes les maladies et mon ami s.est procuré le livre. J.ai commencé à me zapper et je me suis senti beaucoup mieux, mais j.avais toujours les yeux qui me démangeaient, mes problèmes de sinus, et le nez rouge. J.ai également commencé le programme de déparasitage. Quand j.ai pris les plantes pour le nettoyage, mon estomac a mal réagi et j.ai dû arrêter. Si vous êtes malade, croyez-moi, je vous conseille de bien vous examiner vous-même parce que la plupart des médecins semblent ne pas s.intéresser vraiment à votre cas et à tout mettre sur le compte du stress.

Après des mois de recherches et de réflexions à partir des travaux de la Doctoresse Clark, j.ai découvert quel était mon problème! J’avais "Helicobacter Pylori".

Un médecin a refusé de me faire passer une coloscopie, elle a seulement demandé une analyse des selles, m.assurant que c'était suffisamment précis. Le résultat s.avéra négatif. Le médecin qui me suivait à la clinique Mayo me dit que, seule une coloscopie permettrait de savoir si mon diagnostic était correct. La clinique Mayo se trouve à Rochester, dans le Minnesota, à onze heures de l.endroit où je me trouvais et je communiquais avec le médecin par téléphone. Le gastro-entérologue à qui
j.avais affaire refusait toujours de me faire une coloscopie.

Si vous êtes malade, trouvez un médecin qui va vous écouter. C.est ce que dit la Doctoresse Clark, et si je ne l.avais pas lu, je serais toujours malade. On ne saurait trop insister sur ce point: il faut absolument trouver un médecin qui vous écoute. J.en ai trouvé un tout près, une Doctoresse qui m.a vraiment écouté. Elle m.a fait une prise de sang pour rechercher Helicobacter Pylori, et le résultat s.est encore révélé négatif. Alors je lui ai expliqué ce que m.avait dit son collègue de la
clinique Mayo et elle a demandé une coloscopie. J.avais l.estomac enflammé et ils m.ont mis sous bloqueurs H2. Ils ont regardé les images de la coloscopie et ça avait l.air enflammé, mais le radiologue a dit que tout était normal. Mais la biopsie, elle, s.est révélée positive: j'avais effectivement Helicobacter Pylori. J'avais enfin obtenu des réponses à mes questions. J.ai suivi un traitement de deux semaines et je me sens beaucoup mieux. Il va me falloir quelque temps pour me refaire une santé. Cette bactérie (H. Pylori) peut vivre indéfiniment dans l.estomac et provoquer le
cancer de l.estomac, un lymphome, ainsi que des tumeurs dans d.autres organes de votre corps.

Je n.ai jamais renoncé et me voilà sur le chemin d.une guérison complète. Si j.avais écouté les médecins, j.aurais dépéri car cette bactérie m.aurait épuisé. Les gens faibles et très malades n.ont peut-être ni la force ni le courage de faire ce que j.ai fait. Je sais qu.il y a des cas où certaines personnes ont besoin d.aide. Est-il possible d'aménager un site sur Internet où les gens pourraient parler de leurs symptômes, s.encourager, et échanger des informations sur les moyens de s.entraider. Merci, Doctoresse Clark. Sans ce que vous dites des parasites et des bactéries, je n.aurais pas su par quel bout commencer. Le Zappeur m.a redonné la force dont j.avais besoin pour rechercher du secours.

Vous m'avez sauvé la vie.

« FT »

 

Témoignage Numéro 6030

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET CANCER DE L’OVAIRE

Je sais que j'aime toujours recevoir des bonnes nouvelles, en voici donc pour vous : avec la personne qui m.a aidé à faire des recherches, nous avons réussi à aider une femme à se guérir de son cancer.

Nous avons fait passer son marqueur du cancer de l.ovaire de 260 à 109, puis à 47, et à 29 en un peu plus d.un mois et demi!

Les séances de Zapping (au moyen d.un zappeur fait maison) ont contribué pour beaucoup à sa guérison (elle a aussi pratiqué des bains d.eau oxygénée, elle s.est brossée la peau, elle a pris des minéraux colloïdaux, et elle a modifié sa façon de s'alimenter).

Les méthodes Clark ont indubitablement contribué à cette victoire.

Cette femme pense qu.elle aurait pu mourir quelques mois plus tôt. Maintenant les médecins sont perplexes, et nous avons même réussi à éviter une opération coûteuse et peut-être invalidante et inutile.

Que peut-on faire de mieux que sauver une vie?

Continuez votre œuvre!

Paix,

« TK »

 

Témoignage Numéro 6031

Les Quatre Témoignages

ZAPPEUR, CANCER

(et mercure)

Je pars en vacances!!! Une amie nous a prêté sa maison sur la côte pendant quinze jours… C.est le premier endroit des États-Unis que le soleil levant éclaire chaque matin.

Il y a un peu plus d.un an, nous préparions mon enterrement… et, aujourd.hui, nous faisons des projets de vacances.

S.il y a d.autres patients victimes du cancer comme moi, qu.ils ne désespèrent pas. Qu.ils se procurent ce Plate Zappeur, qu.ils apprennent par coeur la dernière partie de ce manuel, qu.ils se fassent enlever leurs amalgames, qu.ils ingurgitent cette teinture de brou de noix, qu.ils prennent plein d.enzymes, et qu.ils procèdent au grand, grand nettoyage (je veux parler de celui du foie).

C'est invraisemblable, tout ce que j.emporte avec moi… Il nous faut presque une remorque pour mettre tout mon barda, mes compléments alimentaires, mon équipement pour me zapper, et tout le toutim.

J.ai repris le yoga, je fais plus d.un kilomètre et demi à pied par jour, je rebondis comme toujours et je jardine aussi un peu…, mais je n.ai pas encore le temps de consacrer tout le temps que je voudrais au jardinage. La reprise de la marche et du yoga a été très difficile… Reprendre les exercices physiques a dû encore évacuer du mercure de mon organisme. C.était vraiment très désagréable. Je transpirais et j'étais pris de tremblements, mais je progressais un peu tous les jours.

On aurait vraiment dit une épreuve d.endurance.

C.était plutôt agréable d.entendre tout le monde dire que j.avais une mine splendide (hélas, les séances de zapping n.ont pas fait de moi un Apollon). Qu.il est dur de rencontrer de vieilles connaissances, elles aussi victimes du grand C [du cancer], qui, pour tout traitement, n.ont choisi que la chimiothérapie et les rayons. Dans l.ensemble, on ne peut pas dire que ces personnes rayonnent!

J.ai encore beaucoup à faire en ce qui concerne ma santé, mais j'ai bien pris conscience que lorsque l'on perd la santé on perd du même coup son indépendance.

Et quand on recouvre la santé, on goûte à nouveau à l.indépendance…, si on a de la chance.

Aujourd'hui, j'ai le sentiment d'avoir de la chance.

« M »

 

Témoignage Numéro 6032

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR, CANCER DU PANCREAS,

DE LA VESSIE, ET DU SEIN

Quelques histoires à vous raconter:

En premier, un cas de cancer du pancréas. DF lui donnait quinze jours à vivre.

Il ne lui a indiqué aucun traitement. Sa fille a pris La cure de tous les cancers et a suivi les instructions à la lettre; elle a même construit un Zappeur de ses mains.

Son père est retourné voir DF trois semaines plus tard, délivré de son cancer.

Quand ils ont expliqué ce qu'ils avaient fait, les médecins ont été stupéfaits, mais ils n'ont pas cherché à en savoir davantage.

La deuxième histoire concerne un homme de 80 ans qui avait un cancer de la vessie. On lui donnait un mois à vivre. Il a suivi le programme à la lettre.

Délivré de son cancer en quinze jours. Les séances de radiologie en avaient fait un incontinent. Les médecins lui ont dit: «Très bien, vous n.avez plus de cancer, mais vous resterez toujours incontinent».

Quinze jours plus tard, cet ancien avocat était à nouveau continent.

La troisième personne dont je veux vous parler avait un cancer du sein. Les médecins conseillaient l'intervention chirurgicale. Deux semaines de séances de zapping (au «Sync Zappeur») ont eu raison de son cancer.

« JJF »

 

Témoignage Numéro 6033

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET TUMEUR CANCÉREUSE DU SEIN

Il faut que je vous apporte un témoignage, suivi d'une question en rapport avec cette histoire.

«EB», avec qui je travaille, a acheté un Zappeur et des plantes parce que sa mère avait une tumeur cancéreuse. Volumineuse et bien visible, celle-ci faisait saillie et remontait à mi-chemin de l.épaule droite. Elle devait faire au moins la longueur de sa main ouverte et environ trois doigts de large; on aurait dit une longue saucisse qui dépassait et lui sortait du sein.

Cette tumeur était attachée à son sein et on lui a annoncé qu.il allait falloir l'enlever, ainsi qu.une partie du sein, et peut-être même la totalité du sein droit et, qu.aussitôt après l.opération, elle devrait faire des rayons.

Toutefois, la mère d.«E» s.est mise à se zapper trois fois par jour et à prendre les plantes trois semaines avant l.intervention chirurgicale. Deux jours avant l.opération, elle a senti que la tumeur bougeait et elle en a fait part à sa fille. Il s.est avéré qu.en fait la tumeur s.était détachée d.elle-même et que le chirurgien n.avait donc plus rien à enlever et qu.il n.y avait plus besoin de rayons.

Le docteur n.en revenait pas que la tumeur se soit détachée! «E» jure que c'est l.oeuvre du zapping et des plantes, mais elle et sa mère n.ont pas voulu dire au médecin ce qu.elles faisaient.

Maintenant voici ma question. Quelqu.un a-t-il déjà vécu une chose pareille? C'est proprement ahurissant.

Oh, également, j’ai parlé à la mère de mon amie «E» aujourd’hui même, et elle m’a dit que des espèces de verrues qu’elle avait sur la nuque se sont mises à tomber.

Eh bien, à présent tout est pour le mieux.

Bien à vous,

« T »

 

Témoignage Numéro 6034

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET CANCER DE L’ESTOMAC

Il y a environ un an, j'ai commencé à avoir très mal à l'estomac. Je sais maintenant qu.il s'agit de la «maladie» du reflux d'acides. J'étais extrêmement inquiet, car les douleurs, très vives, se trouvaient localisées dans la région du cœur. Après avoir consulté mes livres, j'ai appris que cela provenait de la défaillance de la valve de l'estomac due à une infection parasitaire. Je suis heureux de pouvoir affirmer aujourd'hui que le problème est entièrement résolu. J'ai obtenu un soulagement immédiat de la douleur avec la solution de Lugol Dr Clark et du curcuma, et en pratiquant assidûment le Zapping, tout en surveillant mon régime alimentaire.
 

 

L'une de mes amies souffrait de ce problème de «reflux d'acides». Un beau jour, la douleur a «cessé» brusquement et mon amie était ravie, jusqu.au jour où l'on a diagnostiqué qu'elle avait un cancer de l.estomac. Le médecin lui a expliqué que les gens qui connaissent ces reflux d'acide ne reçoivent pas les conseils médicaux appropriés et que, la plupart du temps, ils ne cherchent pas à approfondir la question quand les douleurs cessent… Ce problème doit être étudié de près, surtout si et quand la douleur cesse aussi brusquement qu'elle est apparue!

En ce qui me concerne, l'on a diagnostiqué que j.avais un «foie d'alcoolique», bien que je ne boive jamais une goutte d.alcool.

Après deux nettoyages du foie, qui m'ont permis d.éliminer des douzaines de gros «calculs» (de 1 à 1,5 cm de long) et des milliers d.autres plus petits…, les examens ont montré que mon foie était redevenu normal.

Nous nous zappons régulièrement, ma femme et moi, et nous faisons des cures régulières de ParaX.

Merci à la Doctoresse Clark.

« MJG »« PvS »

 

Témoignage Numéro 6035

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR, CANCER ET AUTRES MALADIES

Bonjour, je vous écris de Dubaï, dans les Émirats Arabes Unis, où j'exerce comme kinésiologue, nutritionniste et spécialiste du diagnostic de santé.

L’année qui vient de s’écouler, j’ai vu plus de 130 cas où des parasites provoquaient toutes sortes de maux: migraines, SII [Syndrome de l’intestin irritable], psoriasis, arthrite, cancer, ME [encéphalomyélite myalgique], et cetera…

Le Zappeur – même si je n.utilise pas votre appareil mais un modèle à double fréquence que je fais venir de New York – a accompli des miracles sans nombre.

L'on vient à présent me voir en avion d.Europe, d.Australie et de toute la région à cause des guérisons que j.obtiens.

Merci, Hulda, votre extraordinaire découverte va aider bien des gens et en fin de compte, un nombre important d.entre nous au bout de la chaîne, fera connaître vos travaux à la médecine reconnue qui en a le plus grand besoin.

J.ai maintenant un site sur Internet, où il est possible de voir plusieurs des cas les plus intéressants.

« JC »

 

Témoignage Numéro 6036

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET HÉMANGIOME/CANCER DES OS

L'on a diagnostiqué que je souffrais d.un hémangiome caverneux en rapport avec les aspects postérieur et latéral de C3 [3ème vertèbre cervicale]. Je tente désespérément d.éviter l.opération prévue plus tard ce mois-ci dans un important centre hospitalier, laquelle comporterait une vertébroplastie (ciment osseux & alcool) ainsi qu.une fusion intervertébrale bilatérale sur trois niveaux avec plaques de titane et 2 cages séparées!

J'ai acheté trois des livres – "La cure de toutes les maladies", "La cure de tous les cancers", et "La cure des cancers avancés" – et je me suis mis au Zappeur que je me suis procuré en même temps que les plantes pour le déparasitage. J.ai évacué de nombreux parasites! C.est un début tout à fait passionnant.

Ensuite j.ai entrepris un grand ménage, comme jamais – rien qu'en retirant tous les produits toxiques de chez moi et en utilisant le zapper.

Depuis trois semaines, je me sens bien, avec une forme que je n.ai pas connue depuis des années.

Des recherches ont-elles été faites sur les hémangiomes intracorporels? S.il existe des choses sur ce sujet, j.aimerais beaucoup le savoir. On m.a dit que c.était congénital. Toutefois, il y a six ans, j'ai été blessé au cou lors d'un accident de voiture. L.IRM n.avait alors détecté aucune lésion.

Merci de votre dévouement et votre zèle. Vous êtes un authentique cadeau, une bénédiction pour l.humanité!

« TB-U »

 

Témoignage Numéro 6037

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET CANCER

Chère Doctoresse Clark,

Retirer mes plombages m.a soulagé du mal de dos dont je souffrais depuis une quarantaine d'années.

Merci, merci infiniment. Je n.ai pas fini de me les faire tous enlever, mais les résultats sont fabuleux!

Le croquis du zapper est des plus explicites. Un ami électricien m'en a fabriqué plusieurs. Je me sens tellement mieux et je suis davantage en mesure de m.occuper de ma mère, qui a 93 ans mercredi.

L’aide considérable que vous apportez aux problèmes de santé aurait dû vous valoir dix prix Nobel.

Tous les pays en voie de développement profiteraient de vos méthodes, sans parler, bien sûr, du reste du monde. Je regrette que le Corps Médical n.ait pas conscience de la vérité de vos découvertes.

Au fait, si les gens se rendaient compte de la justesse et de la validité de ce que vous affirmez, vous mettriez tout ce beau monde au chômage.

La mère d.un de mes élèves a appris qu.elle était atteinte du cancer. Je lui ai donné un exemplaire de votre livre ainsi qu'un zappeur, et elle se sent beaucoup mieux.

Poursuivez votre œuvre magnifique. Que Dieu vous bénisse!

À chaque fois que les pontes de l'AMA [«American Medical Association» qui correspond, en France, à l'"Ordre des Médecins"] s'en prennent à vous, ils attirent l'attention sur vos travaux, et de nouveaux malades sont guéris grâce à l'information qu.ils découvrent ainsi.

Encore une fois merci à vous, merci,

« JHG »

 

Témoignage Numéro 6038

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR, CANCER DE L’UTÉRUS, de LA PEAU et du SEIN

Je suis naturopathe ainsi que phytothérapeute diplômée et iridologue. Cela fait maintenant deux ans que je recherche les parasites et que j.en débarrasse mes patients, obtenant ainsi des résultats phénoménaux.

Je possède un exemplaire personnel de La cure de tous les cancers et de La cure de toutes les maladies dans mon bureau, et j.en ai également tout un stock en réserve pour mes patients. J'ai eu un cancer de l.utérus à 23 ans et, alors très ignorante, je me suis laissé faire une hystérectomie complète. J'ai commencé à étudier la naturopathie à 33 ans et alors tout est allé de mieux en mieux.

Je vais maintenant avoir 43 ans dans quelques mois et voici mon histoire.

Il y a deux ans, j.ai fait un cancer de la peau sur la tête. Je l.ai traité en adoptant le régime de déparasitage et en mettant dessus du peroxyde d.hydrogène [de l.eau oxygénée ]à 35%.

Le cancer a disparu entre 6 et 8 semaines.

En janvier 2000 on a diagnostiqué que j.avais une tumeur cancéreuse dans le sein, excellente occasion de voir comment j.allais réagir. Est-ce que j.allais faire ce que j.encourageais mes patientes à faire, ou bien suivre le processus médical habituel? Si je ne voulais entendre parler ni de chimiothérapie ni de rayons, je ne voulais pas non plus attendre trop longtemps et laisser à la tumeur le temps de faire des métastases. Je me suis donc rabattue sur les plantes antiparasitaires, le brou de noix, les clous de girofle, l'absinthe. J.ai veillé à assurer un excellent transit intestinal, j.ai pris du pycnogenol et de la tisane Essiac. J.ai complété le tout avec du cartilage de requin et de la Griffe de Chat.

J'ai utilisé le Zapper presque tous les jours. J'ai décidé que si ça ne marchait pas suffisamment vite, j'allais fabriquer du baume de Giléad (ou de Judée) et le faire pénétrer par la peau. Je ne savais pas au juste comment j.allais pouvoir continuer à voir mes patients avec cette «chose» qui me sortait de la poitrine. Je savais aussi que les vêtements allaient vraiment l.irriter. Heureusement, je n.ai pas été réduite à ces extrémités. J'ai absorbé toutes ces plantes oralement, j.ai repassé un examen au bout de 5 mois, et elle avait disparu.

En octobre 2000, je suis même aller consulter une doctoresse chinoise qui pratique la Thermographie, laquelle détecte immanquablement la plus infime quantité de cellules cancéreuses.

Elle n'en trouva aucune. On a diagnostiqué que ma mère avait un cancer de l'estomac – après des années de reflux acide où elle n.avait jamais voulu m.écouter et prendre n.importe quelle sorte d'enzymes alimentaires. Les médecins lui ont dit qu'elle n.avait qu'à prendre du Prevacid [Lansoprazole] ou du Prilosec [Omeprazole] pour mener une existence normale. Oui, une vie normale avec maintenant un cancer! J'ai donné à mes parents les bandes audio de La cure de toutes les maladies. Alors ils ont vraiment pris la balle au bond et se sont mis à suivre votre régime sur-le-champ. Ils ont une machine de Rife que je leur ai prêtée et qu.ils utilisent au lieu de se servir d.un Zappeur.

« TLP »

 

Témoignage Numéro 6039

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET VIH

Le 17 mars 2003, j'ai reçu le Zappeur Deluxe 2003 que j'avais commandé.

En bref, j.ai utilisé le zappeur en suivant les instructions du manuel. Je me suis zappé cinq jours d'affilée en suivant la méthode diagonale. Le cinquième jour, je me suis senti tellement mal que j'ai dû arrêter mes séances de zapping.

La charge virale de mon VIH était de 53000 avant que je commence le zapping. Cela faisait deux ans que je ne prenais plus de médicaments. Je ne suivais pas de traitement pour le VIH. Le 2 février 2003 j.ai demandé à mon médecin de me redonner un traitement.

Le docteur a voulu que je fasse un bilan sanguin pour savoir où j'en étais et ce qu.il allait me prescrire.

Le 23 avril, je suis allé à son cabinet. Il avait reçu les résultats du bilan.

Il m'annonça que la nouvelle charge virale était de 29000.
De 53000 j'étais passé à 29000, cette baisse (de 24000) était considérable.

Je suis sûr que cette chute de la charge virale est due au Zappeur.

Souvenez-vous, je ne prenais aucun médicament. La baisse de la charge virale ne peut pas s'expliquer autrement.

« PK »

 

Témoignage Numéro 6040

Les Quatre Nettoyages

ZAPPEUR ET VIH

Sujet : Salutations de New York

Eh bien, bonnes vacances à tout le monde et meilleurs vœux!

Me voilà de retour chez moi après un séjour de six semaines auprès de l'incroyable Doctoresse Clark et de son équipe. Cette année, je le vois, sera une grande année. Chaque jour je me nettoie un peu plus de toutes ces substances mortelles que j'ai dans le corps.

La Doctoresse Clark est un génie et elle n’arrête jamais. Son intelligence, son énergie, son enthousiasme et son amour confondants sont contagieux. Elle ne renonce jamais et n'arrête de creuser qu'une fois certaine d'avoir trouvé la racine du mal. Son assistante est également très gentille et remarquablement intelligente.

Le «plate-zappeur» est en train de remporter la victoire. J'utilise également des aimants tous les jours. L'on a découvert des colonies de parasites et beaucoup d.entre eux, dans mon cerveau, influent sur mes problèmes émotionnels. J.attends toujours les résultats de mon analyse de sang pour voir l.évolution du VIH.

Au bout de quinze jours passés là-bas, la charge virale est passée de 25.000 à 16.000. Cette baisse a été obtenue sans intervention médicale!!! Pourquoi vouloir se charger l.organisme des terribles toxines que prescrivent les médecins quand il y en a déjà tellement à évacuer. C.est parce que nous avons peur et que nous sommes bêtes et ignorants. Nous ne voulons pas mourir du SIDA. En tout cas, je n.ai plus cette crainte. Je crois qu.on n.en trouvera bientôt plus trace dans mon organisme.
Mais, comme l'on m.a dit, il faut absolument suivre le protocole.

En tout cas, je trouve que c’est vraiment dur lorsque l'on n’a pas un Syncromètre à sa disposition. Là-bas, tout ce que je mangeais était testé. J.ai fini par louer un appartement et faire la cuisine, ce qui a représenté une expérience très enrichissante. Elle a été très impressionnée de constater que la nourriture que je me préparais était exempte de toute trace de colorants, de parasites, de benzène et autres pollutions. Elle teste la nourriture sans arrêt pour que le restaurant puisse proposer des menus variés sans danger. Les médicaments que je prenais depuis deux ans étaient pollués par des colorants, il a donc fallu que je m.en procure au Mexique. Pourquoi ce pays est-il en train de nous tuer? J.ai tellement de colorants dans le corps que je ne peux même pas manger de poisson maintenant; elle a dit que ça venait peut-être de l.eau ou des antiseptiques qu'ils utilisent.

Je pousse vraiment les malades du VIH à saisir cette occasion d.aller séjourner chez elle. Quel effet ça vous ferait d.être délivré d.une maladie mortelle sans avoir à subir les effets secondaires et les toxines des médicaments, tout en réglant vos autres problèmes de santé? Il va vous falloir de l.argent pour couvrir les soins dentaires, acheter les compléments alimentaires, et suivre ce protocole à la lettre.

Cela faisait deux ans que je souffrais de tendinite dans le haut des bras. Je pensais que ça venait de ce que travaillais à l'ordinateur dix heures par jour. Ni le chiropracteur ni le kinésithérapeute ne me soulageaient. Après un nettoyage du foie, mes bras vont tellement mieux. Mes migraines sont revenues après 16 années, mais ça se dégage aussi de ce côté-là. Il faut absolument que j.évite les allergènes, comme le fromage.

Il se peut que notre état empire momentanément avant que notre santé nous revienne, mais comment pourrait-il en être autrement quand je vois ce que j.expulse de mon organisme. Je vais essayer d.obtenir le statut d.invalide, mais je ne vois pas très bien comment je vais expliquer à une compagnie d'assurance que je ne peux pas travailler parce que je dois me zapper les pieds huit heures par jour et qu.il faut que je me repose. Je vais essayer de monter ma petite entreprise indépendante de façon à ne pas avoir à travailler pour des gens toxiques dans des endroits toxiques.

Je pense qu'il va me falloir un an pour me rétablir. Mais ça en vaut vraiment la peine. J'ai l'esprit plus clair que jamais et je vais vous dire, NOUS NE SOMMES PAS RESPONSABLES de ce mal qui nous frappe!!!

Nous sommes cernés par le benzène, les PCB nous tuent et je me demande avec effroi ce que nombre de malades vont devenir dans les années à venir. Il va falloir trouver un moyen d'œuvrer tous ensemble et de réveiller ce pays. L'Europe et le Mexique ne vont pas autoriser dans leurs pays les organismes génétiquement modifiés et les colorants mortels qui polluent nos médicaments et notre nourriture.

J.ai encore beaucoup à faire pour rattraper la plupart d'entre vous. J'ai consacré tellement de temps à chercher des aliments purs dépourvus de toute pollution, à faire ma propre cuisine et à voyager, que je dispose maintenant d'un peu plus de loisir pour étudier un peu chez moi. Je dois avouer que je ne suis pas trop bien les consignes. La plupart du temps, c.est moi qui me fabrique mes propres
règles, mais la doctoresse m.a supporté. Elle a été impressionnée par mon caractère et elle m.a dit que j.avais un grand potentiel.

Que Dieu vous bénisse tous et toutes, et je vous souhaite plein de bonnes choses pour une Nouvelle Année extraordinaire.

« C »

 

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Nettoyages Dr Clark
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 06:42

 

Plate-Zapping (Zapping à plaques)

 

C’est une méthode particulière de faire le zapping de sorte qu’il rejoigne électriquement des organes spécifiques avec un effet significatif. C’est un nouveau type de zapping en mesure de dépasser les obstacles de l'isolation créés par la graisse minérale présente dans nôtre corps (à cause de la pollution). Le Plate-zapping est une manière spécifique de soumettre au zapping un seul et unique organe de préférence par séance.

L'organe qui est malade de tumeur devrait être subordonné pendant toute la journée au plate-zapping de différentes façons: combiné avec les artères, combiné avec les veines, combiné avec les globules blancs, 20 minutes pour chaque traitement. Ces traitements sont suivis par d'autres séances de zapping pour nettoyer le sang, la lymphe et les globules blancs eux mêmes. Puis les reins sont subordonnés au zapping pour empêcher que ceux-ci soient encombrés répétitivement avec des métaux lourds et de la graisse minérale qu’ils cherchent à évacuer. Des traitements de zapping qui durent vingt minutes chacun peuvent continuer pendant huit heures ou plus par jour.

Quinze capsules (environ 5 ou 6 grammes) de poudres d'enzymes digestives mixtes peuvent digérer la matière morte provenant des quatre heures de zapping. Donc huit heures demandent deux doses de 15 capsules. Si vous en prenez un peu plus c’est encore mieux.

Dans le cancer avancé, rien de moins que huit heures par jour est en mesure de récupérer du terrain perdu et de dépasser la vitesse de diffusion de la maladie. Faites le zapping pendant huit heures par jour jusqu’à ce que vous soyez bien. Nous avons des compte-rendus de malades qui ont fait le zapping sans s'arrêter pendant un mois complet; les symptômes allaient et venaient, pendant qu'ils nettoyaient leur environnement; tout à coup la maladie disparaissait.

 

(Du livre: "The Prevention of all Cancer", Copyright)

 

Plate-Zapping, bouteille-copie pour les malades de cancer:Plate-zapping cancer
Plate-Zapping, bouteille-copie pour les malades de HIV: Plate-zapping HIV

 

Repost 0
Published by La Santé Naturelle
commenter cet article
30 août 2017 3 30 /08 /août /2017 05:22

Le Zapping des Aliments

La Polarisation magnétique des aliments

Fruits et légumes, feuilles et fleurs, mais aussi noix et céréales sont polarisés vers le Nord lorsqu’ils viennent d’être récoltés ou achetés; dans leur partie interne, là où sont situées les graines, la polarisation résulte être vers le Sud par contre. Les parties molles des aliments commencent à vieillir et à se faner après une semaine environ de conservation en réfrigérateur et durant cette phase de détérioration, la polarisation change graduellement vers le sud. Pour faire un exemple: une grosse grappe de raisin, après quelques jours de son achat, aura une partie de ses grains fanés complètement polarisés vers sud, pendant que la partie de grains encore frais polarisés complètement vers nord. Contrairement à la chair, la graine ne change jamais sa polarisation.

Ma conclusion est que pour notre bien être, nous devrions manger des aliments polarisés vers le Nord et consommer sous forme de graines, seulement une petite quantité de nourriture polarisée vers le Sud. Par contre, nous mangeons, en réalité, une overdose de nourriture polarisée vers Sud, étant donné que la plupart d'entre elle, même si correctement conservée au réfrigérateur, a tendance à partiellement tourner vers le Sud, tout comme l'eau. Ceci est le motif pour lequel je conseille l’emploi du zapping pour les aliments, spécialement lorsque l’on est malade.

 

Zapping des Aliments

Pour comprendre ce qu’il se produit durant le zapping des aliments, nous devons, avant tout, distinguer trois différentes formes d'énergie:

  • 1. L'énergie électrique est sans doute le type d'énergie le plus connu. L'eau traitée par le biais du zapper se charge électriquement selon le voltage auquel elle est soumise. Nous savons qu’avec le bottle copy (= flacon test), elle est en mesure de conserver beaucoup de fréquences de l'énergie électrique. La nourriture et notre corps sont principalement constitués d'eau. Ce que nous venons de constater est-il aussi valable pour ces derniers? Nous comprenons que de plus amples recherches dans ce domaine sont nécessaires.
  • 2. La seconde forme d'énergie est l’énergie magnétique. Si nous mettons de la nourriture à l'intérieur d'un champ magnétique, il acquiert lui-même une force magnétique; nous pouvons observer ce phénomène en polarisant de l'eau vers le Nord ou vers le Sud. L'énergie électrique engendre de l'énergie magnétique et vice-versa, de cette manière nous recevons toujours une dose des deux, même lorsqu’une seule des deux est employée.
  • 3. La troisième forme d'énergie est l’énergie physique, perçue par nos oreilles durant un changement de pression. La fréquence d’un tel changement engendre des sons différents, même si nous ne pouvons percevoir que des fréquences inférieures à 20'000 Hz.

 

Qu'est-ce qu’un Zappicator?

C’est une planche en bois contenant un électro-aimant relié au zapper. De cette manière l'électro-aimant émet son propre champ magnétique, tandis qu'il pousse une diaphragme en avant et en arrière pour créer un effet physique de même fréquence. Le zapper combine les trois types d'énergie mentionnées et il les émet à la même fréquence.

Fonctions

  • En zappant un acide aminé, cela déplace vers la gauche l'angle de lumière qui passe à travers chaque molécule de nourriture, de cette manière les acides aminés D, considérés par notre corps comme allergènes, sont transformés en acides aminés L, la forme employée par notre organisme. Du fait qu'ils ne sont plus allergènes, l'on obtient une amélioration de la qualité des aliments avant leur consommation. Reste à savoir si les aliments, une fois ingérés, peuvent se transformer nouvellement sous la forme -D, s'ils viennent à se retrouver dans une zone polarisée vers le Sud.
  • Cela change la polarisation de la nourriture en l'orientant vers le Nord. Si la partie Nord de l'aimant est tournée vers la nourriture, cette dernière devient plus fraîche.
  • La majorité des bactéries, des virus et des œufs de parasites sont détruits et, par conséquent, ne sont plus non plus décelés par le synchromètre.
  • Le benzène s'oxyde et il se transforme en phénol, même si ce n'est que sous forme de trace. Un autre fait important est représenté par les substances dénommées PCB, qui disparaissent, ou, tout au moins, subissent une transformation.
  • Si la fréquence est transmise entre 1000 et 1010 Hz, les phénols antigènes alimentaires disparaissent aussi, ils sont probablement oxydés ultérieurement. Même si le corps est en mesure de choisir de les transformer à nouveau ou bien de les rendre de nouveau toxiques, la capacité du zappicator de rendre la nourriture moins allergène subsiste.
  • Placé sur une masse cancéreuse de la peau, celle-ci semble devenir plus petite dans les 24 heures qui suivent. Avant de procéder avec sécurité absolue, des améliorations sont, malgré tout, nécessaires quant à la puissance de l'aimant et quant à la protection des rayons Sud errants. Il est possible que la transformation des acides aminés dans la forme -L, ou de la forme alpha à bêta, ou bien celle du sucre de -L à -D, rende la nourriture plus savoureuse.

Voici donc qu’elles sont les fonctions et les effets du Zappicator. De plus amples études dans ce domaine sont encore nécessaires. Nous ne voulons pas totalement exclure la polarisation opposée, puisqu'elle fait elle aussi partie de notre organisme. Ne faites pas d’essais avec la polarisation Sud tant que vous n'aurez pas acquis une expérience majeure avec celle du Nord.

Attention!

Chaque semaine, contrôlez la polarisation de votre Zappicator avec un compas: certains aimants changent leur polarité lorsqu'ils sont surchauffés, mouillés, ou lorsqu’on les fait tomber.

 

(Du livre "The Prevention of all Cancers", de pp. 492, 523-525 ; et "The Soins for HIV and SIDA", pp. 244 et 259; Copyright)

 

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Nettoyages Dr Clark
commenter cet article
22 août 2017 2 22 /08 /août /2017 06:00

Un médecin dit la vérité sur les vaccins

 

"Les vaccins baissent l'immunités des gens, donc, tôt ou tard, ils vont être deux fois plus malades que ceux qui ne se font pas vacciner...

Moi, en tant que médecin, je suis abasourdi. Mes collègues aussi le démontrent et des centaines de livres le démontrent, mais personne n'en parle. Aucun média n'en parle parce que les laboratoires ont aussi acheté les médias.

Mon rôle c'est de vous dire de sortir des croyances et chercher les vraies vérités vous-mêmes."

- Dr Christian Tal Schaller -

 

Repost 0
Published by La Santé Naturelle
commenter cet article
21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 08:51

Comment peux-tu me faire ça?

Aimer ses enfants signifie déjà les respecter!

Message relayé

 

"Ce système est pervers, car certains parents qui ont accepté et même parfois réclamé les vaccins pour leur enfant, ont du mal à accepter de s'être trompés.

 

En fait, ils ont été trompés, mais ça aussi c'est difficile à reconnaître. Et même si l'enfant a été handicapé, faire la liaison avec le vaccin, c'est accepter une part de responsabilité.

 

Il faut du courage pour admettre tout ça. Même les médecins qui ont injecté ces poisons pendant des années, quel courage il leur faut pour reconnaître leur erreur...

 

En plus, ils risquent la radiation en se mettant à dénoncer cette arnaque. Toute la chaîne, des producteurs, des donneurs d'ordres, des exécutants... aux familles, tout le monde se croit lié dans cette imposture. D'autres, dont nous faisons partie, ont été trompés aussi, mais n'en ont aucune honte. Car comme pour un VIOL, c'est le violeur qui doit avoir honte, pas le/la violé(e)!

 

Il est vrai qu'en ayant été de l'autre côté, nous avons pu voir à quel point ILS nous trompaient en toute connaissance de cause. 10 ans chez l'un des plus grands pourvoyeurs de poisons, nous étions aux premières loges. Mais des collègues n'ont pas bougé, les traites du pavillon, de la voiture, la famille à nourrir... ça étouffe les scrupules...

 

Tout de même, certains réclament la liberté de se faire vacciner. Mais réclamer la liberté de ne pas se faire empoisonner n’a pas de se sens.

 

Les vaccins sont une imposture totale, ils n’ont jamais empêché une maladie et ont par contre contribué à les répandre*, et à empoisonner les organismes qui les reçoivent.

 

Ces “vaccins” peuvent contenir secrètement de la Nagalase, ajoutée délibérément, elle facilite la prolifération des cellules cancéreuses…

 

Et quid de la présence de multiples nanoparticules, qui n’ont rien à y faire, pas plus que la Nagalase? Cette pratique est l’objet d’un dogme matraqué dans les esprits, et qu’il faut démystifier.

 

Réclamer la liberté de choix dans ces conditions, c’est mettre cette affaire au niveau “des goûts et des couleurs”!

 

Implicitement, cela valide cette pratique, la banalise, alors que c’est du niveau d’un crime contre l’humanité.

 

Parlerait-on de liberté de choix en matière de droit à violer?

 

Or, injecter un vaccin sous la contrainte a toutes les caractéristiques du viol!

 

Et ce n’est peut-être pas un hasard si, sous couvert des droits sexuels, l’OMS et l’ONU vont implicitement légaliser la pédophilie**..."

 

“Devenir parent rend-il complètement con ?” est à voir ici:

https://youtube.com/watch?v=ob9B8M5pkic (7 mn 42)

 

Ou ici:

https://youtu.be/uUfUjh3h-cg (7 mn 42)

 

*https://www.youtube.com/watch?v=kr_DiRT3dcI (37 mn, courbes vers la fin)

**https://www.partisansfrancelibre.fr/videos-speciales.html

 

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Atteintes aux corps
commenter cet article
21 août 2017 1 21 /08 /août /2017 08:31

L'Homme

L'homme ... actuel! (Pour combien de temps encore?)

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Combats pour la Vie
commenter cet article
13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 14:18

 

Médicaments: entre 13 000 et 34 000 morts
chaque année en France

 

  05/01/2012  par Marie Allier

 

La nouvelle loi sur la sécurité du médicament permettra l’indemnisation des victimes du Mediator. Mais toujours pas des victimes, bien plus nombreuses, des effets secondaires des autres molécules. Pas assez médiatiques, sans doute… On ne cherche d’ailleurs pas à savoir avec exactitude combien de morts sont causées chaque année par les effets indésirables des médicaments.



Photo : liberta-revolutiona.org

L’Assemblée nationale a voté le 19 décembre 2011 le projet de loi relatif à la sécurité sanitaire du médicament. Celui-ci renforce la lutte contre les conflits d’intérêt et modifie le système de pharmacovigilance. Enfin, il crée l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) qui remplace l’Afssaps.


Or le texte ne comporte aucune disposition pour les victimes d’effets secondaires graves des médicaments, hormis celles du Mediator. Il ne peut donc pleinement atteindre son objectif annoncé, celui de «restaurer la confiance des citoyens dans le médicament».


Pourtant, ces victimes, qui crient à l’injustice et à la discrimination, sont autrement plus nombreuses que celles du Mediator


Dans le rapport déposé par la commission des affaires sociales de l´Assemblée en conclusion des travaux de la mission sur le Mediator et la pharmacovigilance, le député Roland Muzeau indique: «On estime dans notre pays à 150 000 le nombre d’hospitalisations annuelles liées à des accidents médicamenteux et de 13 à 18 000 le nombre de morts provoquées par des médicaments».


L’étude EMIR (Effets indésirables des Médicaments: Incidence et Risque), conduite par le Réseau des centres régionaux de pharmacovigilance, a porté sur les hospitalisations liées à un effet indésirable médicamenteux. Rédigée en 2007, cette recherche concluait que «3,60 % des hospitalisations étaient dues à des effets indésirables de médicaments» (contre 3,19% lors de l’étude précédente menée en 1998). Et que «le nombre annuel d’hospitalisations dues à des effets indésirables de médicaments en France peut être estimé à 143 915 et le nombre de journées d’hospitalisation à 1 480 885».


Mais «il ne faut pas oublier, notent les rédacteurs de l’étude, que ces résultats ne reflètent qu’une partie du problème. En effet, ils ne prennent pas en compte tous les aspects de la iatrogénie médicamenteuse en particulier des décès qui ne sont pas hospitalisés, des hospitalisations dans les services de chirurgie ou dans des établissements privés et enfin des effets indésirables graves survenant au cours d’une hospitalisation». En outre, il faut tenir compte de « la sous-notification ne permettant pas d’avoir le reflet des cas réellement survenus».


Au moins 150 000 malades tous les ans


Bref, le chiffre de 150 000 personnes rendues malades tous les ans par les médicaments est un minimum.


Pour ce qui concerne le nombre de décès, pourtant conséquences plus graves que les seules hospitalisations, il n’y a pas de chiffres officiels. La consultation de différentes sources fait apparaître des chiffres compris entre 13 000 et «34 000 voire plus».


Ainsi, la sénatrice Anne-Marie Payet, lors d’une audition parlementaire en 2005, a voulu savoir si l’Office national d´indemnisation des accidents médicaux, des affections iatrogènes et des infections nosocomiales (Oniam) disposait de statistiques relatives à la survenance d´accidents médicamenteux en France. Elle a rappelé que «les chiffres les plus couramment avancés font état de 140 000 hospitalisations provoquées par des accidents médicamenteux et 13 000 décès avérés, sans compter les accidents bénins qui ne font pas l´objet d´une déclaration systématique».


Ce à quoi le président de l’Oniam a répondu: «L’Oniam n´établit pas de statistiques particulières relatives aux accidents médicamenteux».

 

De son côté, Julien Husson, docteur en sciences de gestion, indique, dans un article intitulé Risk management à l’hôpital: vers un modèle pour le manager hospitalier: «L´iatrogénie médicamenteuse engendre 25 000 morts par an».


Enfin, dans un tableau récapitulatif sur l’iatrogénèse sociétale et organisationnelle, paru sur le site ecoetsante2010, Suzanne Gaubert note: «Total iatrogénèse: + de 20.000-22.000 décès/an, voire + de 34.000, voire plus ».


A rapprocher des 3959 morts sur la route en 2011... Presque dix fois moins. [Note de santenaturelle.over-blog.net: Pourtant le budget investi par l'état pour limiter ce nombre en radars et autres mesures de contrôle est sans commune mesure].

 

Françoise Haramburu, responsable du Centre d´évaluation et d´information sur la pharmacodépendance de Bordeaux, a expliqué à Ouvertures que «la question de la mortalité due à l’usage des médicaments est une question difficile. En effet, il n’existe pas de données en France. Les chiffres communément avancés et que vous citez [de 13 000 à > 30 000] me semblent des estimations raisonnables. Il faudrait des études pour les déterminer plus précisément. Ce serait en effet intéressant d’avoir ces données, ce qui nous permettrait de mieux définir ce qui est évitable de ce qui ne l’est probablement pas. Mais beaucoup de personnes s’intéressent à l’aspect qualitatif de la question, et moins à l’aspect quantitatif, difficile à établir. Il n’y a pas d’étude en cours à ce sujet.»

 

Précisions concernant l’étude Emir citée dans l’article 


«Elle permet d’avoir une idée assez précise des effets indésirables entraînant une hospitalisation. Elle est parfaitement complémentaire des données de la notification spontanée (la sous-notification ne permettant pas d’avoir le reflet des cas réellement survenus).


Ont été suivis des malades hospitalisés pour effet indésirable pendant 2 semaines consécutives dans des services de spécialités médicales d’hôpitaux publics tirés au sort. Il s’agit d’une étude prospective menée, pendant 14 jours, sur un échantillon représentatif des services de spécialités médicales (court séjour) tiré au sort à partir de l’ensemble des Centres Hospitaliers Universitaires (CHU) et des Centres Hospitaliers (CH) de France métropolitaine. Elle a été réalisée par le réseau des 31 centres régionaux de pharmacovigilance. Ils ont enquêté dans 63 établissements hospitaliers,dont 27 Centres Hospitaliers Universitaires (CHU) et 36 Centres Hospitaliers (CH). L’étude s’est déroulée entre le 4 décembre 2006 et le 9 juin 2007.


Les malades ont été suivis jusqu’à ce qu’un diagnostic soit retenu. Le diagnostic d’effet indésirable a été discuté entre les médecins cliniciens et l’équipe du centre de pharmacovigilance. Tous les cas d’effet indésirable ont été revus de façon centralisée par un comité d’évaluation, comprenant des pharmacologues cliniciens, des internistes et un médecin généraliste.


Les médicaments du système nerveux central étaient les plus fréquemment en cause (26 %), suivis des médicaments cardiovasculaires (21,6 %), puis des antinéoplasiques et immunomodulateurs (16,8 %), des médicaments du sang et organes hématopoïétiques (12,6 %) .


Dans 31 cas (32 %), l’effet indésirable a été jugé évitable, dans 16 cas (16,5 %) potentiellement évitable, dans 34 cas (35,1 %) inévaluable et dans 16 cas (16,5 %) inévitable.


Cette étude menée sur un échantillon représentatif de services de spécialités médicales, confirme l’importance du problème des hospitalisations secondaires à la survenue d’un effet indésirable médicamenteux.»

 

 

Source:  http://www.ouvertures.net/newsletters/index.asp?doc_id=562&nsl_id=5


 

L’ensemble du contenu de cet article est mis à disposition sous licence CC BY-NC-ND 2.0.

 

(Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification.)

 

 

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Atteintes aux corps
commenter cet article
7 janvier 2012 6 07 /01 /janvier /2012 04:29

 

Comment l’alchimie m’a sauvé la vie

 

Lorsque le cancer a frappé à ma porte


Jean-Jacques Crèvecœur

 

- Extraits -


Lors de ses séminaires sur la Médecine Nouvelle, de vive voix Jean-Jacques Crèvecœur racontait déjà son histoire ci-dessous, comment grâce à la Médecine Nouvelle et à l'Alchimie Psychologique il a pu se guérir d'un cancer du cervelet. Il proposait même à l'assistance ne pouvant croire que ce qu'elle voit ou palpe de toucher la bosse résiduelle à la base de son crâne, ce que tous ceux qui le souhaitèrent pouvaient faire.

 

Récemment, il s'est décidé à mettre son témoignage par écrit dans le cadre de l'édition d'une collection d'interpellants témoignages intitulés "Points de Bascule", dont le lien de téléchargement est fourni en bas de la page.


C'est précisément ce qu'un être a déformé qui était destiné à l'embellir. Tel est le secret de l'alchimie psychologique.


"Je comprends qu’en parallèle de mon processus psychologique, mon organisme a fabriqué une tumeur cancéreuse à la base de mon crâne, puis l’a rejetée en l’enkystant une fois le conflit résolu. Et ce même cancer s’était bien guéri de lui-même lorsque j’ai reconnu, accepté et aimé non seulement l’événement extérieur déclencheur, mais aussi les parts sombres de moi qui l’avaient attiré par résonance.


En 1997, j’aurais dû mourir d’un cancer du cervelet.


Je n’ai fait aucune publicité autour de cet événement.


Si je suis en vie encore aujourd’hui pour vous le raconter, c’est parce que mon intuition m’a poussé à suivre la voie qui me semblait la plus appropriée pour ramener mon corps à l’équilibre.


Sans chimiothérapie, sans radiothérapie, sans chirurgie et sans accompagnement médical.


Cette voie fut celle de l’alchimie psychologique, une voie que je m’efforce de suivre depuis près de trente ans, le mieux que je peux.

Mais avant de vous partager comment j’ai pu me guérir de ce cancer mortel, il m’importe de vous expliquer ce qu’est l’alchimie psychologique et comment j’en ai eu connaissance…


Des contes de fées à l’alchimie...


Ma découverte de l’alchimie s’est faite par un enchaînement de circonstances très particulier.

Nous sommes au début des années 1980. Rien dans mon univers familial ou dans mon cadre mental étroit de scientifique rationaliste ne me prédispose à m’aventurer vers les sombres rivages de l’ésotérisme et de l’occultisme… À cette période de ma vie, je suis un fervent catholique pratiquant, doté d’un esprit scientifique à la saint Thomas. Vous savez, celui qui ne croyait que ce qu’il voyait. Mon passage chez les «bons Pères Jésuites» m’avait rendu très méfiant à l’égard de ce mouvement naissant du New Age californien qui commençait à envahir la vieille Europe de ses techniques et de ses philosophies pour le moins étranges… Malgré tout, je suis déjà passionné par tout ce qui a trait à l’humain. La psychologie, les relations humaines, les rêves, l’inconscient, tout cela me fascine sans que j’y comprenne grand-chose.


Mon premier contact avec la psychologie, c’est à Bruno Bettelheim que je le dois, à travers son livre «La psychanalyse des contes de fées». Une porte s’entrouvre devant moi: ainsi donc, les contes de fées recèleraient des messages codés que seuls nos inconscients seraient capables de comprendre et d’intégrer pour évoluer et passer les étapes de développement que nous avons à franchir!? Ouah!!! Quelle découverte! Je prends conscience à ce moment de la richesse de ces traditions orales qui se perdent dans la nuit des temps. En même temps, une question reste sans réponse pour moi: qui a conçu le premier ces histoires? À quelle tradition ces contes pour enfants se rattachent-ils? Quel courant philosophique avait eu assez de génie pour coder, à la manière d’un rêve éveillé et dirigé, ce dont l’enfant avait besoin pour grandir psychiquement et franchir les différentes épreuves initiatiques nécessaires à sa croissance?


Ces questions resteront sans réponses pendant plusieurs années. Bettelheim, en bon psychanalyste freudien, ne m’avait pas apporté de réponse satisfaisante. Jusqu’à ce que je me perde dans une section inconnue de la bibliothèque universitaire où j’étais étudiant: celle où il était question d’interprétation de rêves. Je découvre un auteur que 12 je ne connais pas: Étienne Perrot. Cet homme a animé pendant plusieurs années une émission hebdomadaire sur une grande chaîne de radio, au cours de laquelle il se livrait à l’interprétation d’un rêve envoyé par un auditeur pendant la semaine. Et son livre, «Les rêves et la vie», reprend la transcription des meilleurs moments de cette aventure radiophonique. Passionnant! Curieux de nature, et séduit par ce que je viens de lire, je trouve dans la bibliographie des livres étudiant la symbolique des contes de fées et rédigés par une certaine Marie-Louise von Franz. Cette fois, je découvre une vision beaucoup plus large que celle - étriquée - des Freudiens. Je découvre un univers certes rationnel mais qui reconnaît l’expérience spirituelle comme une manifestation authentique de notre dimension transcendante. Là où Freud réduisait toute expérience mystique à un simple épiphénomène issu des pulsions de vie (Eros) et de mort (Thanatos), je trouve ici un univers où les grands symboles religieux et les expériences d’extase sont reconnus en tant que phénomènes à part entière.


Ce que je ne sais pas encore, c’est que le point commun de ces deux auteurs (Perrot et von Franz) est un immense personnage, un des plus grands penseurs du vingtième siècle, un explorateur courageux de la psyché humaine et de ses profondeurs: Carl Gustav Jung. Je veux en savoir plus sur son œuvre, immense, mais par où commencer? À l’intuition, je me jette dans son autobiographie, rédigée deux ans avant sa mort: «Ma vie». Bouleversant. Depuis, j’ai relu cette biographie trois fois. Et chaque fois, je découvre de nouveaux pans d’une vie d’une richesse incroyable. C’est en lisant la vie de C.G. Jung que je lis, pour la première fois, une approche originale de l’alchimie. Pour le père de la psychologie analytique, l’alchimie est ce qui permet de faire le pont entre notre psychisme ordinaire (ce que Freud appelle le «Moi») et notre dimension spirituelle (ce que Jung nomme le «Soi» ou la «Supraconscience»).


L’alchimie psychologique, selon Carl Gustav Jung


L’hypothèse de Jung est que l’alchimie opérative - celle qui permet de transmuter les métaux vils en or - ne peut fonctionner et réussir que si l’alchimiste lui-même se transforme intérieurement.


Comme si le processus alchimique extérieur n’était, en somme, que le reflet du processus intérieur vécu par l’alchimiste tout au long de sa quête… Comme le disait si bien Hermès Trismégiste dans sa Table d’€meraude: «Tout ce qui est en haut est comme tout ce qui est en bas. Tout ce qui est à l’extérieur est comme tout ce qui est à l’intérieur…»


Donc, pour accomplir le Grand Œuvre, pour fabriquer la Pierre Philosophale, il faut impérativement que l’alchimiste réalise le Grand Œuvre sur le plan psychique et spirituel. D’ailleurs, le lieu de toutes ces transformations ne s’appelle-t-il pas le laboratoire, contraction de deux termes issus du latin, labor et orare? ["travail" et "prière"]? Le laboratoire alchimique est donc un lieu où non seulement l’on travaille (labeur), mais où l’on prie également (oratoire).


Lorsque je lis pour la première fois les réflexions de Jung par rapport à l’alchimie, dans sa dimension psychologique et spirituelle, tout se met à vibrer à l’intérieur de moi. Comme si quelque chose se réveillait en moi, ou plus précisément, comme si quelque chose se souvenait à l’intérieur de moi. En lisant Jung, toute mon âme exulte de joie! Je retrouve ma maison, je reviens chez moi. Je ne sais pas comment, mais je SAIS ce qu’est l’alchimie. Et cette certitude absolue ne m’a plus jamais quitté.


Une fois reconnecté à cette fontaine de jouvence, je n’éprouve plus le besoin d’être relié à une communauté religieuse comme l’Église. Je sais, à partir de là, que mon chemin spirituel sera une voie solitaire, un sentier qui se construit pas après pas, sans suivre les traces de qui que ce soit. Au fil de mes lectures et de mes expériences, je comprends progressivement que la voie alchimique nous invite à une attitude radicalement différente de ce que ma culture et mon éducation m’ont appris. Cette attitude consiste à descendre dans la matière (cette fameuse matière première chère aux alchimistes), à descendre dans l’obscurité, dans la fange, dans le fumier de notre condition humaine pour transmuter cette lourdeur en quelque chose de lumineux et de léger. Me vient alors cette réflexion: si les alchimistes transmutaient le plomb en or, ils avaient besoin de plomb pour cette opération. Sans plomb, sans métal grossier, comment pourrait-on fabriquer de l’or?


C’est là que je commence à comprendre que notre plomb psychologique, c’est ce que nous appelons communément nos défauts, nos ombres. Ce sont toutes ces parties de nous que nous avons reléguées dans l’inconscient, que nous avons rejetées parce que nous les jugions négativement. C’est là également que je comprends combien je suis stupide de vouloir rejeter cette noirceur loin de ma réalité psychique. Car si j’ai en moi un gramme de plomb, je pourrai fabriquer au maximum un gramme d’or. Si j’ai un kilo de plomb, je peux obtenir jusqu’à un kilo d’or. Si j’ai une tonne de plomb, imaginez l’immensité de ma richesse potentielle!


À partir de cette rencontre avec l’alchimie, ma vision du monde, de la vie et de l’être humain change radicalement. Il n’y a plus rien de positif et de négatif. Il existe simplement un continuum de réalités dont certaines vibrent moins rapidement et d’autres plus rapidement. Un peu comme si le spectre de nos caractéristiques (qu’on nomme habituellement défauts et qualités) était semblable au spectre de la lumière visible. Il est évident que le rouge est très différent du violet, il est évident que la fréquence du rouge est inférieure à celle du violet. Pourtant, il ne viendrait à personne l’idée d’attribuer une connotation négative à la couleur rouge et une connotation positive à la couleur violette. Le but de la démarche alchimique c'est de réunir toutes les couleurs de l'arc-en-ciel pour réliser la lumière blanche primordiale.

 

Cette démarche de réunification, Jung l’appelle un chemin d’individuation, c’est-à-dire un chemin qui vise le centre de notre être, ce centre capable de réunir, de réunifier tout ce qui avait été épar dans notre vie. Pour Jung, l’individu, c’est un être indivisé, c’est celui qui a réussi à rassembler toutes les parties éclatées de sa personnalité, les bonnes comme les mauvaises, les lumineuses comme les ombrageuses… Le but de l’alchimie psychologique n’étant pas d’arriver à la perfection, mais à la plénitude, à la complétude!


Lorsque le cancer frappe à la porte de ma vie…


Le 2 mai 1997. Le jour de mon anniversaire. Depuis plusieurs heures, je subis un pénible interrogatoire mené par deux individus – un homme et une femme – envoyés par l’Inspection spéciale des impôts, la section la plus dangereuse et la plus vicieuse du fisc belge. Dès leur entrée dans mon bureau, j’en ai les jambes glacées, coupées. Je comprends ce que les Juifs ont dû ressentir lors des rafles de la Gestapo pendant la Deuxième Guerre mondiale. Les questions se succèdent les unes après les autres, sans répit. Le dossier où ils vont chercher leur inspiration mesure sept centimètres d’épaisseur. À travers leurs questions, je découvre brutalement que j’étais sur écoute téléphonique depuis plusieurs années, que des policiers en civil ont infiltré mes conférences et mes séminaires pour compter le nombre de participants, pour relever les 15 numéros de plaques d’immatriculation, pour noter minutieusement mes propos et mes projets. Malheureusement pour eux, je leur fais la démonstration que j’ai déclaré au franc près tous mes revenus, toutes mes recettes. Le nombre de participants qu’ils ont comptés correspond à ce que j’ai déclaré. Après sept heures d’interrogatoire sans interruption, ils repartent, dépités, déçus, ne comprenant pas pourquoi leur hiérarchie leur a demandé d’enquêter sur mes activités depuis trois ans. Moi, je le sais. Depuis trois ans, je défends, corps et âme, les travaux et les découvertes du docteur Ryke Geerd Hamer, ce grand cancérologue allemand tellement critiqué par la communauté scientifique et médicale. Et ça dérange, bien entendu. Ça dérange parce que sa thèse va à contre-courant de la pensée dominante en cancérologie. Pour lui, le cancer est déclenché par un choc brutal, d’une intensité dramatique et vécu dans l’isolement émotionnel. Et il le démontre, sur plus de 6 500 dossiers de patients. Mais il va plus loin. Il démontre aussi que le cancer peut être guéri, sans chimiothérapie, sans radiothérapie, sans chirurgie. Simplement en résolvant le sur-stress qui est à la base du cancer. Et ça, ça dérange encore plus. Car, déjà à l’époque, les traitements anticancéreux rapportent au système medico-pharmaceutique et hospitalier l’équivalent de 120 000 euros par cancer. Pour me faire taire et pour m’arrêter dans mon travail de vulgarisation scientifique au service du bien-être et de l’autonomie en santé, tous les coups sont permis depuis 1994. Je suis répertorié comme secte dangereuse (à moi tout seul!) en France, en Suisse, en Belgique. Je subis pas moins de dix contrôles gouvernementaux en trois ans: contrôles des services de la TVA, contrôles des services fiscaux, contrôles des services des charges patronales, contrôles de la médecine du travail, et j’en passe. Dix contrôles en trois ans, et pas un franc belge de redressement ou d’amende. Mais j’ignorais qu’en parallèle de toutes ces actions administratives, je faisais l’objet d’une surveillance étroite et assidue des services de police. Il a fallu attendre le jour de mon anniversaire pour découvrir brutalement cette horrible réalité.


La descente aux enfers


Bien entendu, le choix de me rendre visite le jour de mon anniversaire n’est pas innocent. Ces gens savent très bien que nous sommes plus fragiles émotionnellement à certaines dates de l’année. Chez moi, ça a marché. Après leur visite, je sombre dans une dépression et un dégoût profonds. Je suis en état de choc. Ainsi donc, je suis traité par mon gouvernement comme un grand criminel. Moi qui ai toujours voulu me mettre au service de l’autonomie et de la conscience des individus, je suis considéré comme un dangereux gourou de secte. Pendant les mois de mai et de juin, je suis paralysé. J’annule tous mes séminaires et je passe mes journées à broyer du noir. Je suis dégoûté, même écoeuré. Mais surtout, j’ai peur. Peur d’être poursuivi, peur d’être harcelé, peur d’être écouté, peur d’être arrêté et emprisonné. Je n’en parle à personne, même pas à mon entourage proche. Je rumine des idées complètement folles. Je veux disparaître d’Europe, abandonner tous mes biens, partir avec ma femme et mes trois filles sur un autre continent, en payant les billets d’avion en espèces, nous faire faire de fausses identités et ne plus jamais parler de santé, de cancer. Ne plus jamais avoir de vie publique. Disparaître pour de bon… Je me sens mourir psychiquement. Je n’ai plus aucune vitalité, plus aucune fluidité. Et j’ignore que pendant ce temps, un cancer se développe à la base de mon crâne, dans mon cervelet.


Heureusement que j’ignore cette information à ce moment-là. Car je ne suis pas certain que j’aurais été capable d’encaisser le stress lié à la découverte de cette maladie potentiellement mortelle. Un changement radical et salutaire de perspective Fin juin, une idée fulgurante traverse mon esprit. Pour la première fois en deux mois, j’y vois clair! Je prends conscience soudainement que si je mets mon projet de disparition à exécution, ceux qui veulent me faire taire auront obtenu ce qu’ils voulaient. C’est alors que ma position de vie bascule radicalement. Je décide de mener plusieurs actions extérieures et plusieurs actions intérieures, pour remettre en route mes énergies de vie. Car je me souviens à ce moment de cette phrase de Jung (encore lui): «La guérison ne commence que lorsqu’un acte est posé». Autrement dit, la prise de conscience, même si elle est nécessaire, est insuffisante pour nous guérir. Je décide d’attaquer en justice la commission parlementaire chargée de la lutte contre les sectes, pour diffamation et abus de pouvoir. J’engage un avocat féroce qui me conseille de recueillir des témoignages auprès des participants de mes séminaires. J’écris aux trois cents derniers inscrits de mes activités, et je leur demande de témoigner à propos des accusations de secte dont je fais l’objet. En trois semaines, je reçois 180 lettres de témoignages, toutes aussi réconfortantes que chaleureuses. Ces lettres me font le plus grand bien. Mon avocat et moi préparons le dossier que nous comptons déposer devant un tribunal compétent. Ça, ce sont les actions extérieures


À côté de cela, je ressens la nécessité de plonger à l’intérieur de moi pour y rencontrer mes ombres et mes obscurités. Car j’ai l’intuition que ces accusations de secte et ce harcèlement administratif permanent ne me sont pas arrivés par hasard. D’autres défendent comme moi les travaux de Hamer et ne sont ni inquiétés, ni harcelés, ni fichés comme secte. J’en viens à me dire que si j’attire à moi ces événements, c’est parce que quelque chose d’obscur et de sectaire se cache au fond de moi… Comme le disait Jung: «Tout ce que nous n’aurons pas ramené à la conscience se manifestera dans notre vie comme le destin ou la fatalité».


À partir de là, je sors de ma position de victime et je reprends la responsabilité de ces parts d’inconscient que je n’ai pas ramenées à la conscience. Et je décide d’aller à la rencontre de ce plomb qui alourdit ma vie pour tenter de le transmuter en or! Je contacte un de mes amis thérapeutes. Je lui demande d’utiliser tous les outils dont il dispose pour m’aider à identifier tous les aspects sectaires que je porte en moi. Au départ, il ne me prend pas au sérieux, s’esclaffant: «Toi, Jean-Jacques, une secte!? S’il y en a bien un qui n’a rien à voir avec une secte, c’est bien toi». Mais j’insiste. Et je lui explique le sens de ma démarche.


À l’aide d’une multitude d’outils (...), nous identifions un à un mes aspects sectaires. La démarche prendra plusieurs longues séances de trois heures, étalées sur un mois. Et effectivement, même s’ils sont invisibles, mes côtés sectaires sont bien présents… La transmutation du plomb en or et la découverte de ma guérison Ayant tous les éléments en main, je n’ai plus besoin de personne. J’ai ma matière première. Tout est prêt pour accomplir la transmutation alchimique de mes côtés 18 sectaires. Pour ce faire, je m’inspire du commentaire d’une gravure alchimique reproduite dans un livre d’Étienne Perrot: «Si tu n’acceptes pas de fouler aux pieds le fumier qui est en toi, lorsque tu voudras t’élever, tu tomberas sur la tête…» L’invitation est claire. Il s’agit pour moi de reconnaître que ce fumier existe en moi (première étape), de reconnaître que ces aspects obscurs vivent en moi et font partie de ma réalité. Mais au-delà de cette reconnaissance, il s’agit de les accepter inconditionnellement comme faisant partie de moi (deuxième étape). Et même de les aimer (troisième étape). Comme on aime tous nos enfants, même ceux qui sont moins bien portants et moins beaux. C’est ce que je fais, avec beaucoup d’intensité et d’émotion. Une à une, je reconnais mes ombres. En pensée, je les prends dans mes bras et je les serre contre moi. C’est à une danse avec mes ombres que je me livre. Ce n’est pas simple pour autant, car j’ai beaucoup de difficultés à ne pas juger certains aspects obscurs qui sont en moi. C’est là que je fais appel à plus grand que moi, à cet Amour infini qui me traverse et qui me fait être. Et je parviens finalement à faire l’amour avec mes ombres jusqu’à ce que leur état change. En faisant cela, j’accepte de ne plus être cet être immaculé, sans tache et sans défaut. Mais ce que je perds en blancheur et en perfection, je le gagne en plénitude et en humanité, en humilité aussi. Je me sens plus complet et j’accepte enfin d’assumer le côté obscur de ma personnalité…


Dès que ce processus est terminé, la chape de plomb (c’est le cas de le dire) qui pesait sur moi depuis trois mois disparaît, instantanément. Je retrouve le calme, la paix, la sérénité. Je ressens cet air cristallin caractéristique de ce qui suit l’orage: vibrant, subtil, léger. À nouveau, j’ai envie de vivre, d’enseigner, d’animer des conférences et des séminaires, d’écrire. À nouveau, j’ai envie de me mettre au service de l’autonomie et de la santé, mais avec une conscience nouvelle, encore plus aiguisée des pièges qui nous guettent sur notre chemin.


Trois semaines plus tard, ma coiffeuse découvre une boule de deux centimètres de diamètre à la base de mon crâne. Elle me fait remarquer que cette boule n’était pas présente, un mois plus tôt. C’est alors que je comprends ce qui s’est joué à mon insu dans ma physiologie. Je comprends qu’en parallèle de mon processus psychologique, mon organisme a fabriqué une tumeur cancéreuse à la base de mon crâne, puis l’a rejetée en l’enkystant, une fois le conflit résolu.


Deux ans plus tard, je me faisais examiner par un grand connaisseur de la Médecine Nouvelle de Hamer, qui me confirmait mon analyse. Un cancer s’était bien développé dans mon cervelet au moment où j’avais découvert brutalement que j’étais surveillé et poursuivi… Et ce même cancer s’était bien guéri de lui-même lorsque j’ai reconnu, accepté et aimé non seulement l’événement extérieur déclencheur, mais aussi les parts sombres de moi qui l’avaient attiré par résonance.


Voyage au centre de Soi-même


Comme l’a montré magistralement Paulo Coelho dans son roman «L’alchimiste», la démarche alchimique est un voyage qui nous ramène au point de départ de notre quête, mais plus au centre. C’est un voyage que nous ne pouvons accomplir qu’en acceptant d’être de moins en moins armé, de moins en moins outillé. Accepter de tout perdre, à commencer par nos certitudes, nos repères et nos habitudes. Mais surtout, entrer dans une dimension où il n’y a plus ni bien ni mal, mais simplement un chemin où chaque pas nous rapproche du seul but qui importe (...). C’est un chemin solitaire, exigeant, où plus on avance, moins les repères se manifestent et moins le mental est capable de se raccrocher à ce qu’il connaît. Un chemin où l’on se dépouille de tous les faux semblants, de tous les vêtements sociaux que l’on a interposés entre nous-mêmes et notre centre. Un chemin où l’on se présente nu sous le regard de la Vie, sans arme et sans défense, mais avec la foi que quelque chose de plus grand que nous guide notre vie, à travers les rêves, les signes et les synchronicités. Cet événement, comme bien d’autres dans mon existence, m’a montré à quel point ce n’est pas le combat et la lutte contre la maladie qui nous sauvent la vie, mais bien la reconnaissance, l’accueil et l’amour inconditionnel de ce qui est… En cela, je peux dire que l’alchimie m’a vraiment sauvé la vie!"


Télécharger le fascicule complet d'où est extrait le témoignage de Jean-Jacques Crèvecœur:


http://coopedition.com/le-point-de-bascule 


http://coopedition.com/wp-content/uploads/2011/12/CP-EBOOK24-12.pdf

 

Source: http://cancer-soinsalternatifs.over-blog.net/article-lorsque-le-cancer-a-frappe-a-ma-porte-par-jean-jacques-crevecoeur-96302413.html.

.

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Médecine Nouvelle
commenter cet article