Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Santé Naturelle
  •  La Santé Naturelle
  • : Cultiver la Santé Naturelle pour Être et Demeurer Naturellement Sain
  • Contact

La Santé Naturelle

Recherche

Soigner l'âme et le corps


L'on ne peut guérir la partie sans soigner le tout.
L'on ne doit pas soigner le corps séparé de l'âme,
et pour que l'esprit et le corps retrouvent la Santé,
il faut commencer par soigner l'âme.
Car c'est une erreur fondamentale des médecins actuels
de, dès l'abord, séparer l'âme et le corps.

- Platon - 427-347av. J.C - "Les Charmides" -

16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 23:44
Confronté à l'obscurantisme tueur d'espoir et à la volonté hégémonique d'étouffer la vérité au sujet du Docteur Hamer et de la Médecine Nouvelle, Jean-Jacques Crèvecœur réagit:


Chers amis,

Tout d’abord, du fond du coeur, je tiens à vous remercier pour les dizaines de courriels de soutien et de sympathie que j’ai reçus depuis ce samedi matin. Je tiens à remercier également tous ceux qui, parmi vous, ont relayé l’information à leur propre carnet d’adresses.

C’est le signe, pour moi, qu’il existe encore de nombreux citoyens capables de se mettre debout et de prendre leurs responsabilités pour contribuer à un monde meilleur. Sachez que c’est ce qui m’anime depuis que j’ai décidé de suivre ma légende personnelle, en janvier 1986.

Je ne serai pas long, car nous avons beaucoup à préparer pour la conférence de ce dimanche.
Je vous invite à lire attentivement ce qui suit.

Étant donné le délai très court, nous n’avons pas trouvé une salle aussi proche que ce que nous aurions voulu.

Mais nous avons trouvé, et c’est l’essentiel.

Cet endroit, c’est l’espace 34, situé au 3 ter, rue d'Arsonval à 75015 PARIS XVe, dans le quartier de la gare Montparnasse (parking à 50 m). Le métro le plus proche est Pasteur.

Vu que nous attendons beaucoup de monde, et vu le délai que certaines personnes mettront pour se rendre de Montreuil au quartier de la gare Montparnasse, voici ce que nous vous proposons :

  • Si vous recevez ce courriel, et si vous avez l’intention de venir à la conférence, nous vous fixons rendez-vous à 17h, c’est-à-dire à l’heure prévue, mais à l’espace 34 (la nouvelle salle).
  • Par contre, comme nous ne pourrons pas toucher tout le monde, beaucoup de personnes risquent de se rendre au Palais des Congrès de Montreuil (Paris-Est). Quelqu’un leur indiquera la nouvelle adresse à laquelle se rendre. Ces personnes seront invitées à participer à la reprise de la conférence que nous avons fixée à 20 heures, toujours à l’espace 34. Mais il est possible d’arriver plus tôt, car toute l’équipe d’organisation sera là pour vous accueillir et pour vous offrir à boire, en attendant la deuxième séance.

En résumé, dans la mesure du possible, nous préférons que vous vous présentiez à 17 heures! Par contre, si l’horaire de 20 heures vous convient mieux, nous nous ferons un plaisir de vous accueillir pour la deuxième conférence.

Un dernier mot. Je ne nourris aucun colère et aucune animosité à l’égard de Dominique Voynet et de ceux qui lui ont demandé de prendre cette décision. Car, comme c’est évoqué dans Star Wars (épisodes « L’empire contre-attaque » et «Le retour du Jedi»), l’ombre est au service de la lumière, dans la mesure où celle-ci nous force à être encore plus impeccable, encore plus centré, encore plus aligné.

Cela fait maintenant quinze ans que je fais l’objet d’une attention toute particulière de nos amis de l’ombre. Et j’ai à leur égard beaucoup de gratitude, car sans eux, je ne serais pas devenu ce que je suis.

C’est donc avec sérénité et avec détermination que je me ferai un plaisir d’animer cette conférence, qui, grâce à cette action providentielle, sera dédoublée!!!

Très cordialement et très chaleureusement

Jean-Jacques Crèvecoeur
Depuis Paris
Courriel: promethee@videotron.qc.ca
Site Internet: http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/



«Seul contre tous». La vie et l’œuvre du Docteur Ryke Geerd Hamer
Projection - conférence – Dimanche 16 novembre 2008 à 17 heures et à 20 heures (Paris XV)


Un documentaire-choc à voir, réalisé par Jean-Jacques Crèvecœur.

En 1610, Galilée apportait une vision nouvelle de l’astronomie, du système solaire et des lois qui le gouvernaient. En 1981, le docteur Ryke Geerd Hamer bouleversait notre compréhension du cancer, de ses véritables causes et des moyens de le guérir véritablement. Alors que Hamer venait de sortir de prison à cause de ses découvertes, ce documentaire présente la destinée de ces deux grands scientifiques qui ont subi les mêmes pressions et les mêmes condamnations de la part de la communauté scientifique et des pouvoirs en place.

C’est sur base de 6.500 dossiers de patients (puis plus tard, sur base de 20.000 dossiers) que le docteur Hamer découvrit et énonça cinq lois scientifiques qui se vérifient dans 100 % des cas (comme toutes les lois de la physique, par exemple). Ces cinq lois suffisent, à elles seules, pour expliquer la genèse de toutes les maladies, leur mode d’évolution et de guérison, le rôle du cerveau, le lien entre l’évolution spécifique de chaque maladie avec l’embryologie, le rôle des microbes dans le processus de guérison, et même le sens biologique de la maladie.

Des informations que vous n’entendrez jamais à la radio et que vous ne verrez jamais à la télévision!

La projection de ce documentaire sera suivie d’une conférence de Jean-Jacques Crèvecœur, conférencier, formateur et auteur de renommée internationale. Lors de son intervention, il vous explique dans les détails, sur base de sa propre expérience de chercheur scientifique, comment et pourquoi le monde scientifique peut réagir de manière aussi fermée aux innovations qui pourraient apporter un mieux-être à l’humanité. Il vous expose, avec ses talents pédagogiques bien connus, le résumé des cinq lois scientifiques telles qu’elles ont été découvertes, énoncées et démontrées par le docteur Hamer. Il donne également des compléments d’information sur ce chercheur hors du commun, peut-être trop en avance sur son temps.


Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Combats pour la Vie
commenter cet article
16 novembre 2008 7 16 /11 /novembre /2008 23:05

Un e.mail de Jean-Jacques Crèvecœur


http://www.alasanteglobale.com/ban_JJcrevecoeur_nov_2008.jpg

C
hers amis, bonjour,


Il semblerait que mon film «Seul contre tous» fasse des vagues et fasse peur aux autorités.
Jugez-en par vous-mêmes.

Le maire de Montreuil, Madame Dominique Voynet, écologiste bien connue pour ses prises de position en faveur d’une société plus ouverte, vient de signer un arrêté d’interdiction contre la conférence que je donnerai ce dimanche 16 novembre à 17 heures.
D’après les informations dont je dispose actuellement (je vous écris de Fribourg, en Suisse), la raison invoquée serait que ce film fait l’apologie d’un homme condamné pour escroquerie et pour exercice illégal de la médecine.

Cette décision de Madame Voynet ne fait que démontrer que la liberté d’expression est une notion qui est devenue très théorique, et pas seulement en France.
Cette décision ne fait que me stimuler davantage à poursuivre mon travail d’information sur une démarche qui représente un véritable espoir pour des millions de personnes qui souffrent de maladies, sans en comprendre le sens et sans bénéficier de l’accompagnement approprié.
Cette décision devrait vous faire prendre conscience que, si vous voulez avoir le choix de vous soigner et de vous guérir autrement, vous aurez à prendre vos responsabilités.

La décision que j’ai prise est de donner cette conférence, malgré tout. À la même heure, mais ailleurs, tout simplement, à quelques minutes de la salle qui était louée (et payée intégralement, malheureusement). Ça, c’est ma part de prise de responsabilité.

Mais seul, je ne peux rien faire pour faire évoluer le système.

Je vous demande donc instamment de venir à cette conférence, encore plus nombreux!

D’inviter vos amis à vous accompagner.
Je vous demande aussi d’acheter chacun un ou plusieurs DVD, afin de le diffuser le plus largement possible à votre entourage.
La seule manière de prendre le système qui agit comme un rouleau compresseur, c’est de le prendre de vitesse.

Lors de cette soirée qui se promet d’être passionnante, je compte rajouter du contenu à ma conférence pour vous transmettre des pistes d’action encore plus concrètes. Je vous le promets, vous ne regretterez pas votre soirée.

Une dernière chose: pour ne pas être interdit une deuxième fois avant dimanche, le nouveau lieu de conférence ne vous sera communiqué qu’à la porte du palais des Congrès de Montreuil. Donc, ne cherchez pas à vous garer. Lorsque vous arriverez depuis le périphérique (à partir de la Porte de Montreuil) en vue du Palais des Congrès (qui est un bâtiment en briques rouges, très visible), prenez la petite rue sur la gauche, juste avant le bâtiment. Une personne vous donnera l’adresse où vous rendre, à quelques minutes de là.

Vous remerciant de votre attention et de votre soutien, je vous envoie mes plus cordiales salutations!
Et merci de diffuser
 largement ce courriel! Nous en avons tous besoin, plus que jamais.



Jean-Jacques Crèvecoeur
Depuis Fribourg, en Suisse
Courriel: promethee@videotron.qc.ca
Site Internet: http://www.jean-jacques-crevecoeur.com/


Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Combats pour la Vie
commenter cet article
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 20:03

Combat pour la vérité

"Un contre tous"




Hamer, l'indomptable


irst they ignore you,
      "D'abord, ils vous ignorent

              Then they laugh at you,
                      Puis ils se moquent de vous,
                       Then they fight you,
                                    Ensuite ils vous combattent

                             Then you win!"
                                            Et alors vous gagnez!"

                                                               - Mahatma Gandhi -



"Ich weiß, daß ich hier für die wissenschaftliche Wahrheit und für alle Menschen, denen die Neue Medizin noch helfen kann, im Gefängnis sitze, am 9.9.1997 zu 19 Monaten Gefängnis verurteilt. Ich ertrage es ohne Murren, für buchstäblich "dreimal mit einem Patienten über Neue Medizin gesprochen, kostenlos". Daraus konstruiert man dreimal Beratung, daraus dreimal Behandlung. Der Richter, der mich in dieser Farce von Prozeß aburteilen durfte, lehnte im letzten Moment die Anhörung von zehn Ärzten und zehn Patienten der Neuen Medizin ab, die er vorher zugesagt hatte. Das Urteil stand schon vorher fest...."

"Je sais que je me trouve ici en prison pour la vérité scientifique et pour tous les êtres humains que la Médecine Nouvelle peut encore aider, condamné le 9/91997 à 19 mois de prison. Je supporte cela sans murmurer, pour avoir - littéralement - gratuitement, parlé trois fois avec un patient au sujet de la Médecine Nouvelle. A partir de cela, l'on a considéré trois fois conseil, trois fois consultation. Le juge qui a pu me condamner au cours de cette farce (parodie) de procès, a refusé, au dernier moment, l'audition de dix médecins et de dix patients de la Médecine Nouvelle, qu'il avait tout d'abord accepté {d'entendre}. Le jugement était couru d'avance..."


La personnalité du Docteur Hamer est controversée, parce que beaucoup le trouvent trop intransigeant. De plus, il ne connaît pas la "langue de bois" et il considére que ceux qui utilisent ses travaux à leur manière trahissent la ligne pure de ce qu'il appelle maintenant la "Médecine Nouvelle Germanique" (en allemand: "Germanische Neue Medizin" GNM). Il est courant qu'en Allemagne il soit désigné comme "Hamer l'antisémite", en oubliant complètement qu'il est, avant tout, le pionnier d'une révolution médicale et que c'est forcément cela que la postérité retiendra.

En France, il constitue une "secte" à lui tout seul. Si une personne malade du cancer, en stade terminal, lit un livre de Hamer peu de temps avant sa mort et décide ensuite elle-même librement d'arrêter la chimiothérapie, alors il est "clair" que le coupable de son décès  (qui , au stad où elle en était, serait de toutes façons, survenu!) c'est Hamer, même s'il ne l'a jamais rencontrée, et toutes les polices coopèrent alors avec zèle pour le traquer trouver, arrêter, extrader et emprisonner ce malfaiteur, afin d'en charitablement débarrasser la société des gens convenables.

Par contre - soit dit entre parenthèses - les innombrables cancérologues qui enterrent leurs patients mutilés, gorgés de chimio et de rayons, là, c'est tout à fait "normal", parce que les patients sont morts en fonction des canons de la médecine officielle et non en expérimentant une thérapie "alternative"!

Ceux qui regardent ainsi
le Docteur Hamer par le tout petit bout de la lorgnette, ce sont les mêmes qui,  par exemple, négligeant le génial compositeur du "Requiem" et de tant d'autres chefs d'œuvre, considèrent principalement le merveilleux compositeur de "Don Juan", "Cosi fan tutte" et des "Noces de Figaro" comme un grossier libertin.

Supposons, maintenant, que le Docteur Hamer serait réellement "antisémite" (ce qui, probablement, reste encore à prouver), cela ne changerait strictement rien à la valeur intrinsèque de ses découvertes et  que, grâce au toujours plus proche futur triomphe de la Médecine Nouvelle, l'on regardera, un jour, les barbares pratiques de l'actuelle "médecine d'école" (ablations, chimio-"thérapie", radio-"thérapie)" avec la même répulsion que l'on regarde, aujourd'hui, dans les musées, les palans et autres instruments de torture de l'Inquisition.

Toutefois, quoi que l'on puisse dire de lui, le Docteur Hamer est incontournable, parce que, même si quelques autres étaient déjà "sur la piste" avant lui (comme, par exemple, le Docteur Moirot), le Docteur Hamer est et restera historiquement celui qui a posé les bases de la Médecine Nouvelle et, le premier, énoncé les fameuses et intangibles "cinq lois d'airain du cancer".

D'ailleurs, ce que l'on oublie presque toujours de considérer, ce qui compte, avant tout, dans toute démarche réellement objective, c'est l'œuvre et non pas la personne. Quand bien même le Docteur Hamer aurait mérité toutes les années de prison qu'on lui a déjà fait subir (sans oublier les huit tentatives d'assassinat!) - il faudrait, quand même, être capable de précisément qualifier ses "crimes"! -, cela ne changerait absolument rien au fait que la Médecine Nouvelle - Germanique ou non - est effectivement la Médecine de l'Avenir!


Oui, jusqu'ici, ainsi qu'il l'a lui-même écrit dans son ouvrage biographique "Einer gegen alle" ["Un contre tous"], le Docteur Hamer a vraiment été très seul dans son combat pour la vérité au sujet de la santé et de la maladie. C'est pourquoi Jean-Jacques Crèvecœur n'a eu aucune difficulté à trouver le titre de son film sur la vie et l'œuvre du Docteur Hamer:



Le film compare Hamer et Galilée, mais, si Galilée, en son temps, s'est agenouillé devant l'Inquisition afin de sauver sa vie, Hamer, lui, est demeuré debout et, témoignant de sa conviction jusqu'au bout, ne plie pas devant l'inquisition médicale moderne.

Ainsi il rend aussi hommage à son fils, Dirk, dont il a paradoxalement reçu "Le Legs" ("Les Fondements de la Médecine Nouvelle") et qui, de ce fait, ne sera pas mort pour rien.

0
Dirk Hamer,
décédé à 19 ans


Combien de manifestations en faveur de la Nouvelle médecine Germanique (manifestations scandaleusement qualifiées d'"antisémites" par une partie de la presse allemande!) faudra-t-il encore pour que la voix  de ceux qui veulent que l'on entre maintenant de plain pied dans la Médecine du troisième Millénaire soit enfin entendue?


"On peut maintenant guérir le cancer!"
"Cela suffit avec l'holocauste de la médecine d'école!"
"24 années de mensonges à l'université de Tübingen!"
"La Médecine Nouvelle Germanique - Maintenant!"


Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Combats pour la Vie
commenter cet article
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 20:20

"La Médecine nous tue!"

Parmi ceux qui ont "pignon sur rue", certains n'hésitent plus à le dire et même à l'écrire en première page:  A l'inverse de ce que l'on pourrait croire, probablement devenue folle (Albert Einstein avait déjà dit: "La science [dont fait partie la médecine] devient criminelle!"):

http://www.decitre.fr/gi/45/9782268066745FS.gif


C'est, en effet, le titre d'un livre, venant de paraître, écrit par
Marc Menant, journaliste à Europe 1, auteur d'une célèbre émission, le samedi, sur les "Thérapies heureuses". En voici la présentation:

"La médecine serait-elle devenue folle? A-t-on le droit aujourd'hui de critiquer cette nouvelle religion où le médecin, véritable moine en blouse blanche, nous assène des connaissances comme paroles d'Évangile? La médecine actuelle retire à l'individu la responsabilité de sa santé, infantilise et conditionne l'existence à la terreur des maladies.

Il est temps qu'une voix s'élève contre cette dérive. Cette voix est celle d'un libre-penseur qui a choisi une philosophie de vie où la réflexion et l'action ne sont pas sous le joug du bien-pensant consensuel. Marc Menant nous propose une réflexion solide, une mise en perspective historique des liens qui unissent la médecine et le religieux. Le style est celui d'un écrivain qui, là encore, fait œuvre de liberté, d'originalité.

Une pensée buissonnière hors des sentiers battus, loin des arrogantes certitudes des spécialistes. Ce livre participe d'une démarche citoyenne, il s'agit d'éthique et de liberté, de reprendre la maîtrise de soi, de refuser la passivité et la manipulation de vivre pleinement."


Le livre "La médecine nous tue" dénonce: Des tranquillisants pour tous, des antibiotiques dès la petite enfance, des hormones pour cacher le vieillissement, des médicaments qui rendent malades, la grande mode des vaccins pour tout, des diagnostics qui font vendre..


La médecine serait-elle devenue folle? A-t-on le droit aujourd’hui de critiquer cette nouvelle religion où le médecin, véritable moine en blouse blanche, nous assène des connaissances comme paroles d’Évangile ? Parce que la médecine actuelle retire à l’individu la responsabilité de sa santé, parce que le citoyen est infantilisé et conditionné à vivre dans la terreur des maladies, il est temps qu’une voix s’élève contre cette dérive. Cette voix est celle d’un homme, libre penseur, qui a choisi une philosophie de vie où la réflexion et l’action ne sont pas sous le joug du bien pensant consensuel


Le livre propose une réflexion solidement fondée sur des faits d’actualité, une mise en perspective historique des liens qui unissent la médecine et le religieux. Le style est celui d’un écrivain, qui là encore, fait œuvre de liberté, d’originalité. C’est une pensée buissonnière qui nous entraîne hors des sentiers battus, hors des clichés rebattus, loin des certitudes que l’arrogance des spécialistes nous distille quotidiennement. Marc Menant revendique le droit à la suspicion devant tant d’informations, tant de préconisations et tant de prescriptions concernant notre alimentation, notre sexualité, notre sommeil, nos loisirs.


Il cherche le ressort de cette volonté de puissance d’une médecine qui, à vouloir tellement nous guérir, finit par nous affaiblir jusqu’à la mort. Dénonçant cet étrange paradoxe d’une médecine qui nous tue, ce livre participe d’une démarche citoyenne, il s’agit d’éthique et de liberté, il s’agit de reprendre la maîtrise de soi, de refuser la passivité et la manipulation, il s’agit de vivre pleinement. Pour autant Marc Menant, dans la deuxième partie du livre, ne choisit pas la simplicité de nouvelles recettes qui viendraient s’ajouter à la longue liste de celles proposées par les thérapeutes, médecins, spécialistes, coachs et psy en tous genres. Il nous parle d’une dynamique de vie et nous invite à quitter la survie pour une vie supérieure, une «sur vie» qui ne s’acquiert qu’à la condition d’un engagement complet, d’un désir ardent et d’un appétit de vivre qui apparaissent comme source de santé. Marc Menant est l’homme de cet engagement.


Propos d'un lecteur: "Ce livre nous ouvre les yeux sur toute cette mascarade médicale, qui nous fait croire des inepties. Il devrait être recommandé par la sécurité sociale. Le style est très agréable et l'auteur ne fait aucune concession. Il est temps de dénoncer l'abus des prescriptions, l'imposture des vaccins, la toxicité des médicaments etc. Je recommande ce livre à tous mes amis." (Site Fnac 23.10.08.)

Propos d'un autre lecteur:

  5.0 étoiles sur 5 "Enfin la vérité sur la médecine!, 29 octobre 2008
   
"Voici enfin un livre anti-conformiste qui montre que la médecine n'est pas une science exacte dont il faut accepter les affirmations les yeux fermés.

Marc Menant dénonce les méfaits des produits laitiers, des vaccins, des trop nombreux médicaments mis sur le marché et prône une vie saine où sport et diététique doivent avoir la meilleure place.

Voici un livre qui fait du bien!"



Propos d'un auditeur d'une émission de Marc Menant:

"Incroyable! Ce midi, sur Europe 1, quelqu'un a osé dire que les vaccins ne servaient à rien et que les 3/4 des médicaments étaient soit inutiles soit dangereux! applaus.gif

Certes, opposé à un médecin pur et dur et qui avait, on le sentait bien, la complaisance du journaliste Jean-Marc Morandini (qui a toutefois eu le mérite de proposer ce débat), Marc Menant a eu du mal à en dire beaucoup plus, mais quand même: quel bonheur! 36.gif

Marc Menant, journaliste, s'était déjà illustré sur Europe 1, il y a quelques années, en animant d'excellentes émissions sur les médecines et thérapies alternatives, et même sur le paranormal et le surnaturel. Là il est venu à l'occasion de la sortie de son livre "La médecine nous tue!" aux Editions du Rocher.

Le médecin invité n'a pu s'empêcher de dire que des sectes tenaient le même discours (si Marc Menant n'avait pas été journaliste, on peut parier qu'il l'aurait à coup sûr accusé ou soupçonné d'en faire partie d'une) et il a avoué à la fin qu'il ne lirait pas son livre, une belle preuve que le conditionnement médical est plus fort que l'esprit critique et qu'il est quasiment impossible pour la médecine officielle de se remettre en question..."

Vous pouvez réécouter ce "débat" ici :
http://www.europe1.fr/grilleProgramme/gril...io/2008-10-23/2
(cliquez sur l'icône devant "12h45 Le Grand Chat")


Toujours sur le forum "Ecobio-info", au sujet de  la même émission du jeudi 23 octobre 2008, l'on peut aussi lire cela:

"Je trouve exaspérant le ton que prend le médecin, il dit tout le temps que Marc Menant confond tout et dit n'importe quoi, sans jamais lui laisser finir ses phrases. Il veut le faire taire à tout prix. C'est cependant assez drôle d'entendre la gène de Morrandini, il semble terrifié devant ce qu'évoque Marc Menant, "quoi vous n'êtes pas pour les vaccins?" "Et ni pour les médicaments?" Quand Menant lui dit qu'il n'est pas aussi radical, ouf! l'autre est soulagé.

C'est qu'il craint pour sa place, faut pas dire n'importe quoi dans une émission aussi médiatique.

Je me souviens de l'émission dans laquelle Marc Menant avait reçu Jean-Jacques CREVECOEUR et ce dernier, qui est proche de la Médecine Nouvelle de Hamer, n'hésitait pas à remettre en question la vision habituelle de la maladie et Marc Menant semblait embarrassé. Ce n'est pas toujours facile de dire les choses sur des ondes très écoutées, faut pas heurter les auditeurs."


Il semble donc que, depuis, Marc Menant ait fait du chemin...

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Combats pour la Vie
commenter cet article
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 17:56

Michel Rioche

30 route des Echelettes

74380 Arthaz

Tél/Fax 04 50 36 02 16

E-mail: Michel.Rioche@wanadoo.fr

                          Lundi 13 février 2006.

 

 

LA VIE

163 Bd Malesherbes

75859 Paris Cedex 17


Monsieur le Rédacteur en chef,


Article "Gare aux dérives" – La Vie, semaine du 09/02/06


Votre journal a une réputation de sérieux et j'ai donc été très surpris par le contenu de l'article ci-dessus dans lequel votre journaliste fait des amalgames qui je pense lui ont été soufflés par l'UNADFI.

En effet ces affirmations erronées ne viennent que d'une source, cette organisation qui a pris la lutte contre les sectes comme cheval de bataille. Pour un journal orienté comme la Vie, cela est pour le moins incompréhensible.

Je pense que vous serez d'accord avec moi, qu'on ne retrouve pas les délinquants spécifiquement dans le domaine religieux, mais qu'ils sont malheureusement surreprésentés dans l'ensemble de la population. Rechercher une voie spirituelle quelle qu'elle soit ne doit pas constituer un soupçon de délinquance, bien au contraire.

Mais dans le cas présent, il n'y a rien de religieux, seulement une question médicale controversée soit, parce qu'obstinément occultée.

Il est dommage que vous ne vous contentiez que d'une source d'information et n'ayez pas eu la curiosité de savoir ce que la médecine du Dr Hamer peut avoir de bénéfique. Moi-même et bien d'autres personnes pourraient vous informer utilement à ce sujet.

"Phsychobiogénéalogie et "psychogénéalogie" n'ont rien à voir avec ce que propose le Dr Hamer. Afin de protéger ses découvertes de personnes qui les arrangeaient sans son consentement, le Dr Hamer a changé la dénomination de Médecine Nouvelle en «Germanische Neue Medizin». Ce n'est peut-être pas très heureux, mais l'objectif est de clarifier la situation. Apparemment, l'UNADFI préfère tout mélanger.

Vous indiquez, à juste titre, qu'il est difficile d'évaluer les "victimes" du Dr Hamer. Officiellement, il y en aurait eu trois qu'il n'a jamais vues et qui étaient en fin de vie après avoir subi les traitements officiels. Par contre, en ce qui concerne le cancer, il y en a 150 000 qui en meurent chaque année en France "grâce" à la chimio, les rayons et la chirurgie, sans compter les 30 000 qui meurent de maladies nosocomiales et iatrogènes. Oui, malheureusement, on meurt trop souvent de cancer, du sein ou autres, alors qu'un minimum d'ouverture d'esprit pourrait vraisemblablement sauver beaucoup de vies.

En ce qui concerne les plaintes, ce sont surtout maintenant celles qui sont adressées contre l'UNADFI de la part de groupes qui sont injustement discriminés par ses accusations infondées.

Afin que vous puissiez voir quelles sont mes motivations je me permets de joindre la copie d'un courrier que je viens d'envoyer à notre ministre de la justice. Je me tiens bien volontiers à votre disposition pour vous fournir des renseignements complémentaires si vous le jugez utile.

Nul doute, au vu de votre dossier de cette semaine "Quand l'esprit guérit le corps. Lentement, mais sûrement, la médecine occidentale découvre les interactions entre l'esprit et le corps. (...) … De plus en plus de médecins intègrent ces méthodes à leur pratique", que vous apprécierez le texte de l'UNACS défendant le pluralisme thérapeutique que je vous remets également en pièce jointe.

J'espère que cette lettre retiendra votre attention et vous incitera à examiner un sujet que vous avez trop vite et mal examiné.

La médecine est un sujet très sérieux, car il y va de la vie des gens et du budget de la nation. On ne peut pas se contenter de se faire manipuler par une industrie pharmaceutique florissante et un lobby scientiste agressif pour se faire imposer des traitements contraires au simple bon sens. La science doute justement par principe et se doit donc d'étudier toutes les alternatives, mêmes celles qui peuvent sembler d'un prime abord farfelues au vu des connaissances acquises. Ou, sûre d'elle-même, la science aurait-elle perdu ses principes?

Dans l'attente de vos nouvelles je vous présente, Monsieur le Rédacteur en Chef, mes salutations les meilleures.

Michel Rioche
 
Source: http://www.coordiap.com/bill00.htm

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Combats pour la Vie
commenter cet article
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 05:51

Pourquoi la médecine moderne
est dans une impasse.

Jean-Jacques Crèvecœur

Auteur de «Le langage de la guérison: histoire d'une révolution scientifique dans le domaine de la médecine.»

 

L'article, paru (...) le 27/06/2003 (...), intitulé «Le coup de marteau du Dr Hamer» a retenu toute mon attention. En effet, il traite d'un sujet que je connais parfaitement et sur lequel je travaille depuis 1986, à des titres divers. Je suis, en effet, de formation scientifique et philosophique et je m'intéresse particulièrement à l'épistémologie des pratiques médicales, dans une optique pluridisciplinaire.

 

Autant vous l'avouer tout de suite, cet article m'a heurté et révolté au plus haut point, par le nombre d'inexactitudes et de mensonges qu'il contient, sans compter l'intention volontairement calomnieuse à l'encontre des différents acteurs cités dans cet article. Ma conviction est certaine: l'auteur (...) n'a pris aucune des précautions élémentaires qu'exige la déontologie du métier de journaliste: vérifier les informations, vérifier les sources, interroger les personnes concernées, avant de publier un article.

 

Je vous demande donc, au nom des différentes personnes attaquées, un droit de réponse, sous la forme que vous jugerez la plus utile et la plus appropriée. Je suis conscient que vous n'êtes pas obligé de m'accorder un droit de réponse, car je ne suis pas personnellement cité dans cet article. Par contre, je pense être, en Belgique, une des personnes les mieux placées pour vous affirmer que l'article (...) est un tissu de contrevérités. (...)

 

Je suis une des personnes les mieux placées, vous disais-je. En effet, il se fait que je connais toutes les personnes citées dans cet article. Je connais personnellement le Docteur Hamer, que j'ai rencontré à plusieurs reprises depuis 1990 et dont j'ai lu la quasi-intégralité des travaux publiés en langue française. Je connais personnellement le Docteur Claude Sabbah, dont j'ai suivi une quarantaine de jours de formation, entre 1997 et 2001. (...)

 

Mon travail, depuis de nombreuses années, est un travail de synthèse, de vulgarisation et de diffusion des informations que je glane au fil de mes lectures, de mes expériences personnelles (où je teste sur moi la plupart des thérapies parallèles auxquelles je m'intéresse) et des témoignages que je recueille pour valider ou non les hypothèses dont j'ai connaissance. C'est donc dans une optique pédagogique que j'ai écrit plusieurs livres sur le sujet (dont «Le langage de la guérison» aux éditions Jouvence), que je donne de nombreuses conférences publiques en francophonie (Belgique, France, Suisse et Québec) et que j'anime des séminaires de formation. Je donne également un cours de physique quantique à l'école belge d'homéopathie.

 

L'article (...) est un trop bel exemple de manipulation des médias par certains groupes de pression pour laisser les choses en l'état. Que des journalistes prennent position dans un débat de société, c'est leur métier et leur devoir. Qu'ils se fassent les perroquets serviles d'individus ou de groupes qui n'ont plus d'autres choix que d'utiliser le mensonge et la calomnie pour défendre leurs intérêts, est non seulement scandaleux, mais en plus indécent et non professionnel.

 

En même temps, l'article (...) est une très belle opportunité de lancer un débat public sur les traitements alternatifs du cancer. Je saisis donc cette opportunité en lançant trois défis.

 

Je lance d'abord le défi à l'auteur de venir me trouver et de m'interviewer pour connaître dans le détail l'origine de cette polémique scientifique qui s'est transformée avec le temps en une guerre idéologique, défendant des intérêts strictement financiers, sous prétexte de protéger les pauvres victimes du cancer. . .

 

Lors d'un des procès contre le Docteur Hamer (en 1998), à la demande des avocats de la partie civile (c'est-à-dire ceux qui voulaient faire condamner Hamer pour homicide volontaire et non-assistance à personne en danger), le tribunal a reçu les résultats d'une statistique concernant les patients soignés par le Docteur Ryke Geerd Hamer (pour les comparer aux statistiques nationales en Allemagne).


Le parquet de Wiener Neustadt a dû reconnaître et avouer que, parmi les 6.500 patients dont les adresses avaient été confisquées lors d'une perquisition au centre pour la Médecine Nouvelle dirigé par Hamer, plus de 6.000 étaient encore en vie après près de 10 ans, soit environ 95 %, alors que les statistiques nationales pour les patients soignés par chimiothérapie ou par radiothérapie donnent des chiffres de moins de 30 % de survie après 5 ans...


Cela, l'auteur de l'article osera-t-elle le publier? Et dites-moi, de quel côté croyez-vous que se trouvent les victimes? Celles à qui on fait croire que la seule façon de s'en sortir, c'est d'accepter d'être mutilé (chirurgie ablative), d'être irradié (radiothérapie) ou d'être empoisonné (chimiothérapie utilisant le gaz moutarde, qui a fait tant de victimes pendant la première guerre mondiale!) et qui n'ont finalement que 10 à 60 % de chances de survie à 5 ans, en fonction du type de cancer dont ils sont atteints? Ou celles à qui l'on dit honnêtement: «Reprenez la responsabilité (pas la culpabilité) de votre santé et apprenez à gérer vos processus de guérison», sans pour autant rejeter systématiquement les thérapies classiques, quand c'est nécessaire, et qui peuvent avoir jusqu'à 95 % de chance de survie, s'ils sont suivis par quelqu'un de compétent?

 

Vous comprendrez aisément les raisons pour lesquelles des chercheurs comme Hamer, Sabbah ou d'autres sont inquiétés, calomniés, voire emprisonnés. Soigner (7) un cancéreux de manière classique rapporte énormément d'argent au système médico-pharmaceutique et ruine de plus en plus le budget de la sécurité sociale. Si cela lui donnait plus de chance de survie, on pourrait considérer que c'est un mal nécessaire, mais ce n'est même pas le cas! Aider un cancéreux à se guérir lui-même, grâce à un accompagnement psychothérapeutique et médical approprié, même à 60 ou 90 euros la séance (séance d'une heure à une heure trente), à raison d'une séance toutes les deux à quatre semaines (et pas trois fois par semaine comme le prétend 1'article), rapporte beaucoup moins aux médecins, aux hôpitaux et aux industries pharmaceutiques. Puis, un cancéreux qui guérit en sortant des sentiers battus, cela fait désordre et c'est encore plus gênant qu'un cancéreux qui meurt en étant resté docilement dans le giron de la science officielle, réconforté (comme on dit) par le «sacre - ment» des malades.

 

Moi-même, lorsque j'ai commencé à diffuser l'information concernant la Médecine Nouvelle du Docteur Hamer, j'ai dû faire face à de nombreux désagréments. L'Ordre des Médecins ne pouvant me rayer (je ne suis pas médecin), le tribunal ne pouvant me condamner pour exercice illégal de la médecine (je ne reçois personne en séance de psychothérapie), il restait une façon de me faire taire: le harcèlement administratif. En cinq ans, mon cabinet de formation fut l'objet de quatre contrôles de l'ONSS, trois contrôles fiscaux, un contrôle TVA, deux contrôles de la médecine du travail et un contrôle de l'Inspection Spéciale des Impôts. Aucun de ces contrôles n'a débouché sur le moindre redressement ni la moindre condamnation. Au contraire, nous fûmes félicités par les inspecteurs qui ne comprenaient pas eux-mêmes pourquoi l'administration s'acharnait sur nous. Je fus, dans le même temps, accusé d'être un gourou dangereux, manipulant les consciences à travers mes livres, mes conférences et mes séminaires. Je suis donc, à moi tout seul, une secte dangereuse, fichée à la sûreté de l'Etat en Belgique, aux Renseignements Généraux en France et à la sécurité nationale en Suisse. Mais pas la moindre plainte à mon encontre: mon dossier est, comme me le disait un journaliste enquêtant sur les phénomènes sectaires, désespérément vide.

 

Je pourrais, si elle le souhaite, éclairer la lanterne de Madame Gruber sur l'utilisation qui est faite depuis 1994 du concept de secte pour éliminer toute personne ou toute institution gênante pour le pouvoir en place, qu'il soit religieux, scientifique ou politique. Comme le prônait Hitler, «lorsque vos ennemis ont raison ou sont trop forts, ne les affrontez pas. Utiliser encore et encore la calomnie». Le Docteur Hamer n'a jamais eu d'adeptes. Il a eu de nombreux patients, pour la plupart encore en vie aujourd'hui. À moins que le Docteur Charles Berliner ne confonde maintenant une patientèle avec une secte.

Le deuxième défi que je lance, c'est au Docteur Berliner que je l'adresse. Je lui lance un défi scientifique. Celui, tout simple, d'accepter de vérifier les hypothèses du Docteur Hamer. Cette démarche a déjà été entreprise plusieurs fois, dans quelques universités: à chaque fois, les conclusions des commissions d'experts ont été unanimes: «Nous avons vérifié que tous les points de la théorie du Docteur Hamer, se vérifient dans 100 % des cas». Ces experts, d'après vous, étaient-ils des patients fragilisés par leur maladie? Étaient-ils des charlatans? Étaient-ils fous? Non, tout simplement des scientifiques (médecins, cancérologues, chercheurs universitaires, biologistes, etc.), travaillant tous dans des facultés universitaires officielles.

Quand j'ai acquis ma formation scientifique (en tant que physicien théoricien), j'ai appris que l'attitude de base qui devait caractériser notre démarche était d'être ouvert à la contradiction et attentif aux exceptions qui n'entrent pas dans le cadre des théories existantes. En 1899, un congrès international a réuni les plus grands scientifiques de la planète pour faire le point sur l'état de la science. S'ensuivit une déclaration solennelle affirmant que «95 % des phénomènes de la nature étaient aujourd'hui expliqués et résolus. Seules, quelques broutilles restaient à régler, ce qui fit dire aux congressistes que le métier de scientifique n'était plus un métier ni passionnant, ni d'avenir». En effet, parmi ces broutilles, il y avait l'effet photoélectrique, qui n'entrait pas dans le cadre des théories sur l'électromagnétisme.

 

Deux personnages, Max Planck et Albert Einstein, ont eu l'intelligence de s'intéresser à cette broutille, cet unique phénomène qui n'entrait dans aucune des théories connues sur la lumière (alors que plusieurs dizaines de phénomènes, eux, étaient parfaitement expliqués par ces mêmes théories). Cela déboucha sur deux des trois grandes théories physiques du XXème siècle qui bouleversèrent 95 % des anciennes lois connues. Ces théories sont la physique quantique (qui n'a toujours pas été remise en question à ce jour!) et la relativité restreinte et générale.

En cancérologie, je connais personnellement plusieurs personnes diagnostiquées cancéreuses, condamnées à plus ou moins brève échéance. Hamer, a lui seul, en a connu plusieurs milliers. Ces personnes ont guéri, sans recours aux traitements classiques. Pourquoi aucun médecin, aucun cancérologue ne s'intéresse-t-il à ces patients «miraculés»? Pourquoi, systématiquement, les médecins scientifiques déclarent-ils une erreur de diagnostic, malgré des dossiers épais de plusieurs centimètres? Cette attitude peut être qualifiée non seulement de non-scientifique, mais de falsificatrice et de criminelle.

 

Observer grâce au scanner, grâce aux analyses sanguines, grâce aux échographies, aux radiographies, à la RMN, la présence d'une tumeur cancéreuse, pronostiquer une probabilité de survie (ou condamner certains à brève échéance), puis revoir le même patient quelques mois plus tard sans aucune trace de tumeur, et déclarer qu'une erreur de diagnostic a été commise, cela a un nom en psychologie: c'est une attitude de déni, en d'autres termes, le refus de voir la réalité.

 

Beaucoup de scientifiques, et en particulier beaucoup de médecins, sont atteints de cette pathologie grave, consistant à refuser de reconnaître les faits afin de ne pas remettre en question leur croyance en la sacro-sainte science. C'est en effet, bien plus confortable de continuer de penser comme on a toujours pensé plutôt que de se remettre en question. Sauf que dans le domaine médical, cette pathologie inquiétante devient mortelle pour des milliers de patients, chaque année dans notre pays.

 

Tant qu'il s'agissait de contredire Galilée qui a osé affirmer que c'est la terre qui tournait autour du soleil et non l'inverse, ce n'était pas très lourd de conséquences. II a peut-être passé un mauvais moment, mais personne n'en est mort. Tourner en ridicule des chercheurs comme Max Planck ou Albert Einstein, lorsqu'ils ont affirmé que la lumière semblait avoir une double nature (ondulatoire et corpusculaire), ce n'était pas très lourd de conséquences non plus, sauf pour leurs détracteurs qui se sont couverts de ridicule, par la suite.

 

Mais falsifier des preuves de guérison spontanée, déclarer des erreurs de diagnostic pour ne pas remettre en question la sacro-sainte théorie, refuser un débat contradictoire sur les travaux d'un scientifique qui mériterait, à mon sens, au moins deux prix Nobel de médecine pour ses découvertes, tout cela est tout simplement criminel.

 

Comme disait le même Max Planck, lorsqu'il était victime de railleries probablement plus élégantes que celles contenues dans l'article en question: «Ce ne sont pas les nouvelles idées qui triomphent. Ce sont les défenseurs des anciennes qui meurent». Faudra-t-il attendre que les détracteurs meurent pour qu'enfin, un débat sérieux soit ouvert en Belgique? Mais, pendant ce temps, des milliers de patients n'ont pas accès à des informations qui pourraient leur sauver la vie.

 

Qu'il soit criminel de bercer d'illusions les malades affaiblis par la maladie (quelle qu'elle soit), je suis bien d'accord avec cela. II est effectivement criminel de faire croire aujourd'hui, à un patient atteint d'un cancer, que son seul salut est dans la chirurgie, la radiothérapie ou la chimiothérapie (alors que les statistiques nous montrent que pour certains cancers, les traitements classiques débouchent sur 90 % de mortalité à moins de 5 ans!).


Il est criminel, aujourd'hui, d'encore faire croire au patient qu'il n'a que 30 % de chances de survie s'il a tel cancer. Il est criminel de lui faire croire que la maladie lui tombe dessus comme une fatalité, alors que des centaines de publications viennent confirmer (sans aller jusqu'au bout de leurs conclusions) le rôle déterminant des chocs psychologiques brutaux mal vécus. Il est criminel de faire passer des chercheurs avant-gardistes pour gourous dangereux, parce que leur seul crime est de proposer une vision plus globale de la santé et de l'être humain, vision qui intègre non seulement la dimension physiologique et physique, mais aussi psychologique et spirituelle. Il est criminel d'utiliser les médias pour réaffirmer avec force une idéologie médicale à bout de souffle, incapable d'améliorer la santé des citoyens, malgré l'augmentation exponentielle de ses coûts de fonctionnement. Il est criminel d'utiliser les médias pour diaboliser, pour calomnier des thérapeutes dont le souci n'est pas leur compte en banque ou le pouvoir, mais le service et l'écoute de patients en détresse qui n'ont plus confiance (je les comprends) en la médecine scientifique.

 

Oui, je confirme qu'il risque d'y avoir beaucoup de travail dans les prochaines années, lorsque les patients de la médecine classique s'apercevront qu'ils ont été abusés, trompés, manipulés, mutilés et tués, par les scientifiques et les médecins qui peuplent les hôpitaux et les cabinets et qui se réclament de leur religion monothésiste (religion à une seule thèse). Il risque de s'apercevoir que les charlatans et les gourous ne se trouvaient pas du côté où ils les avaient traqués, mais de son côté.

(...)

Je vous lance, enfin, un troisième défi, à vous, en tant que rédacteur en chef de ce magazine. Aurez-vous le courage de publier les extraits les plus significatifs de cette lettre? Aurez-vous, surtout, la permission du groupe auquel appartient le Vifll'Express de publier des informations vitales pour les patients, mais gênantes pour les lobbies pharmaceutiques, médicaux et hospitaliers.

 

J'en appelle à votre conscience. D'un côté, il y a les intérêts des lobbies que votre groupe se doit de défendre, au mépris de l'objectivité et de la déontologie journalistique. De l'autre, il y a la vie de milliers de patients qui ont droit de savoir que des vérifications honnêtes ont déjà été faites à propos des travaux des docteurs Hamer et Sabbah. Avec, comme corollaire, une approche de la santé qui rendrait chacun plus responsable de son état de santé, une diminution du déficit de la sécurité sociale, une amélioration de la santé publique.

J'espère que vous ferez le bon choix, même si vous pourriez légitimement craindre pour votre emploi. Je sais que les lobbies en question n'hésitent pas à éliminer par tous les moyens (légaux et illégaux) ceux et celles qui se mettent en travers de leur route, au mépris de la vie de millions de personnes. Peut-être avez-vous peur de cela, mais je peux me tromper.

Je fais partie de ces citoyens qui ont décidé de prendre leurs responsabilités et leur vie en main. Toutes les accusations auxquelles j'ai dû faire face, le harcèlement dont je fus l'objet, tout cela s'est finalement révélé comme le plus fabuleux cadeau que la vie m'ait fait. Grâce à des personnages (...) qui cherchent à diaboliser ceux contre qui ils ne peuvent rien, je suis devenu encore plus fort et plus droit dans ma démarche, plus précis dans mes propos, plus déterminé dans mon travail. Je suis encore plus irréprochable dans la gestion de mes affaires financières et dans le respect que je porte vis-à-vis de tous mes collaborateurs. En ce sens, la phrase d'Évangile nous invitant à «bénir nos ennemis» a pris pour moi tout son sens.

 

Gandhi disait: «Un citoyen debout et conscient est plus dangereux pour le pouvoir en place que dix mille citoyens couchés et endormis». De quel côté serez-vous (...)? Moi, j’ai choisi. Et je sais quelles sont les valeurs qui m'y ont poussé, depuis longtemps.

En vous remerciant de l'attention que vous aurez portée à la présente, et dans l'attente d'une réponse de votre part, je vous prie de croire (...) en l'expression de ma plus ferme détermination.

 

Jean-Jacques Crèvecœur

auteur (entre autres), en collaboration avec Ananou Thiran,

de Le langage de la guérison (éditions Jouvence)

 

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Combats pour la Vie
commenter cet article
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 19:46

"Traitement" du ou des cancers
par la chimiothérapie,

où en est-on?

"Vendre des chimiothérapies est peut-être la plus grosse duperie
qui
, jusqu'à présent, ait existé dans la médecine.
A celui qui a pensé cette torture chimique comme thérapie,
l'on doit lui dresser un monument en enfer."


- Docteur Ryke Geerd Hamer -

Le bilan n'est guère concluant! Que l'on en juge aux  forts maigres "résultats" de l'étude publiée ci-dessous:

10/10/2008 - Nouvelle étude concernant le traitement par la chimiothérapie

Nouvelle étude!

"Au bout de 20 ans de recherche, le taux moyen de succès des chimiothérapies tourne autour des 2,2 pour cent.

Un article de trois professeurs australiens est paru récemment dans la revue Clinical Oncology, sous le titre: "The contribution of Cytotoxic Chemotherapy to 5-year Survival in Adult Malignancies".

Il étudie les données d’études cliniques avec chimiothérapie au cours des 20 dernières années en Australie et aux USA. Le résultat est tout simplement accablant.

En ce qui concerne la survie au bout de 5 ans, et bien qu’en Australie seuls 2,3 % des patients aient apparemment tiré profit d’une chimiothérapie et qu’aux USA, il n’y en ait que 2,1 %, l'on continue, malgré cela, à proposer ces mêmes thérapies aux patients cancéreux!!!

Au total, ce sont les données de 72.964 patients en Australie et de 154.971 aux USA, tous traités par chimiothérapie, qui ont été étudiées. Ici, personne ne peut plus prétendre qu’il ne s’agit que des données de quelques patients et, par conséquent, insignifiantes.

Les auteurs demandent, avec raison, comment il se fait qu’une thérapie qui a si peu contribué à la survie des patients au cours des 20 dernières années, ait dans le même temps un tel succès dans les statistiques des ventes.

Et cela devient vraiment très dur, lorsque l’on considère une par une les différentes sortes de cancers.

C’est ainsi qu’aux USA, depuis 1985, il y a eu exactement 0 % de progrès dans les cancers suivants:

• Cancer du pancréas
• Sarcome des parties molles
• Mélanome
• Cancer des ovaires
• Prostate
• Cancer des reins
• Cancer de la vessie
• Tumeurs cérébrales
• Myélomes multiples

Pour le cancer de la prostate, par exemple, rien qu’aux USA, 23.000 patients ont été analysés. Mais, au vu des «taux de succès», l'on ne peut que "sourire": ils n'étaient que de 1,4 % pour le cancer du sein, de 1,0 % pour le cancer de l’intestin, et de 0,7 % pour le cancer de l’estomac...

Et ceci au bout de 20 années de recherches intensives dans le domaine de la chimiothérapie et l’investissement de milliards provenant de fonds pour la recherche et de dons faits aux grandes organisations pour le cancer.

Logiquement, tout un chacun devrait maintenant changer sa façon de penser. Mais à quelle réaction devons-nous nous attendre, à présent?

A l’inverse, c’est certain. A l’avenir, il y aura encore plus d’«efforts» pour prouver que l’on a fait ce qu’il fallait au cours des dernières décennies, car dans le cas contraire, la perte de prestige serait immense et dévastatrice." [Fin de la citation.]

Voir ici les chiffres exacts des personnes touchées en Australie et aux USA, et qui se sont soumises à une chimiothérapie avec tous ses effets effrayants dans l’espoir d’une amélioration de leur état et qui ont été déçues. Ce qui est remarquable, c’est la similarité des résultats!


Le10.03.2007
http ://www.cancerdecisions.com/030506 page.html

Extrait de l’article:

"The contribution of Cytotoxic Chemotherapy
to 5-year Survival in Adult Malignancies”

de la revue "Clinical Oncology", 2004 ; 16 :549-560.

  D'autres voies pour le soin et la guérison des malades

seront évoquées au Colloque

La Santé Naturelle

 

Voir aussi:

Croisade pour la Guérison du cancer


Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Combats pour la Vie
commenter cet article
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 15:02

Déclaration

Suite à la confirmation par l'Université de Trnava
de la vérification de la Médecine Nouvelle, effectuée le 11.9.199



Depuis le 11 septembre 1998, la Médecine Nouvelle est confirmée officiellement suite aux travaux de vérification effectués à l'Université de Trnava (Tyrnau) les 8 et 9 septembre 1998.

Le document a été signé par le pro-recteur (mathématicien), le doyen (oncologue), et le président de la commission scientifique, professeur en psychiatrie.
Pour cette raison, la compétence des signataires ne peut être mise en doute.
Les universités d'Europe de l'Ouest, principalement l'université de Tübingen, se sont vigoureusement refusées depuis 17 ans à effectuer une telle vérification scientifique.

Dans les années passées, beaucoup de médecins ont procédé à la vérification des lois naturelles de la Médecine Nouvelle au cours de 26 conférences-vérifications. Lors de celles-ci, tous les cas ont toujours été démontrés exacts. Pourtant ces documents, même avec certification notariale, n'ont pas été reconnus. Toujours et partout il a été "argumenté" que tant que cette vérification ne serait pas effectuée officiellement par une université, elle ne compterait pas et tant que cela ne serait pas fait, la médecine d'école seule serait "reconnue".

La Médecine Nouvelle, avec ses 5 lois naturelles et biologiques, sans hypothèse supplémentaire, est valable pour l'homme, l'animal et les végétaux. Elle est si claire et cohérente que l'on aurait pu, et on aurait dû, facilement la vérifier avec le premier cas venu, si on l'avait seulement voulu.

Les appels au meurtre, campagnes médiatiques, poursuites par les média ou interdiction d'exercer, diverses tentatives d'attentat et menaces de traitement psychiatrique forcé (pour perte du sens des réalités), jusqu'à l'arrestation (à cause de trois informations données gratuitement sur la Médecine Nouvelle. Pour cela, l'on m'a mis en prison pendant une année). Tout ceci ne remplace pas les arguments scientifiques pour contrer un adversaire scientifique. L'étouffement de la découverte, comme on peut le reconnaître maintenant, n'a-t-il pas été l'expression de la force brutale afin de garder le pouvoir et les biens de l'ancienne médecine ?

La Médecine Nouvelle est la médecine de l'avenir.

L'obstruction envers elle rend le crime contre l'humanité chaque jour plus grand !

D'après les statistiques aussi officielles que celles du centre allemand de recherches contre le cancer d'Heidelberg, on peut toujours constater que très peu de patients, traités à la chimiothérapie par la médecine d'école, sont toujours en vie après 5 ans.

Le ministère public de Wiener Neustadt devait concéder à ce sujet que, lors de la perquisition du "Centre de la Médecine Nouvelle de Burgau", les 6500 adresses de patients saisies ont permis de constater que plus de 6000 étaient encore en vie après 4 et 5 ans, soit plus de 90 %.

L’exigence de vérification par une université est remplie. Maintenant, les patients ont droit à ce que soit mis fin au pire et plus cruel crime contre l'humanité, et que tous aient la même chance d'être traités officiellement selon les 5 lois biologiques naturelles de la Médecine Nouvelle.

J'en appelle à tous les hommes et à toutes les femmes sincères et je sollicite leur aide.

Dr Hamer       


Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Combats pour la Vie
commenter cet article
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 14:25

Université de Trnava

Authentification officielle

Herisau, le 17/09/1998

Attestation
 

Les jours 8 et 9 septembre 1998, à l’Institut d’Oncologie Sainte Elisabeth de Bratislava et dans le service d’oncologie de l’hôpital de Trnava du Doyen de la faculté de méthodologies  thérapeutique et sociale de l’Université de Trnava sept cas de malades ont été examinés, pour un total de plus de 20 maladies, en présence du Vice-Recteur de l’Université de Trnava, du Doyen de la faculté de méthodologies thérapeutiques et sociales de l’Université de Trnava, et d’une dizaine de représentants du corps enseignant dans son ensemble.

(En annexe, les fiches médicales de ces cas cliniques, rédigées par le Docteur Hamer). Il s’agissait de vérifier son système selon des tests de reproductibilité.

La vérification a été effectuée.

En l’absence de rapports médicaux complets il n’a pas été possibles de contrôler tous les cent éléments, environ, qui peuvent être pris en examen selon les règles de la Médecine Nouvelle, mais ceux qui ont pu l’être se sont démontrés correspondants aux lois naturelles énoncées par la Médecine Nouvelle.

Les sous-signés considèrent donc que son système, tel qu’il a été présenté au cours des deux séances de vérification, présente un degré de crédibilité très élevé. Nous avons la plus haute estime pour l’effort humain, moral et la persévérance du Docteur Hamer, ainsi que pour la nouvelle attitude holistique avec laquelle il approche le malade. C’est sur la base de tous ces éléments que nous sommes arrivés à la conclusion qu’une application de la Médecine Nouvelle aussi prompte que possible serait urgente et souhaitable.

Trnava, le 11.09.1998.

Prof. Doct. I. Pogady, professeur en psychiatrie et president de la Commission Scientifique.

Prof. Doct. V. Kroméry, doyen de la faculté de Méthodologie Thérapeutique.

Prof. J. Mildosko, Vice-Recteur de la faculté de Recherches.


 

           

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Combats pour la Vie
commenter cet article
5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 12:08

Croisade pour
la Guérison
du cancer

Introduction

Le cancer, sous toutes ses formes, est l'une des plus terribles réalités de l'époque actuelle, une réalité qui, selon les impitoyables statistiques, chaque année, continue à prendre des proportions toujours plus grandes...

Des faits et des chiffres

Près de 8 millions de personnes meurent, chaque année, du cancer sur la Terre.

Statistiques françaises

Un homme sur deux et une femme sur trois sont concernés.

En France, le cancer est la première cause de décès.

La fréquence du cancer a été multipliée par 4 en 10 ans chez les femmes de 35 à 45 ans.

L'incidence du cancer a doublé entre 1980 et 2005.

Entre 2000 et 2004, le nombre de cancer du poumon a augmenté de 40% chez les femmes âgées de 45 à 64 ans. Entre 35 et 64 ans, le cancer est la maladie mortelle la plus fréquente.

Entre 1980 et 2001, en France, le nombre de décès par cancer a augmenté de 16%, passant de 124 000 à 145 000. Le nombre de décès par cancer augmente: de 73 000 en 1950 à 145 000 en 2001; 15000 en 2008.

En France, chaque année, 150.000 personnes meurent du cancer.

Source: http://sante-medecine.commentcamarche.net/contents/cancer/01_les-statistiques-du-cancer-aujourd-hui.php3

Le cancer en France

"Avec 278 000 nouveaux cas de cancer en 2000 contre 160 000 en 1980, la France connaît une ascension considérable de l’incidence de cette maladie, avec une augmentation des décès de 16%, passant de 124 000 à 145 000. De plus, entre 35 et 64 ans, le cancer est de très loin la maladie la plus mortelle. Elle représente donc une priorité de santé publique, qui ne peut que s’amplifier du fait du vieillissement de la population. La probabilité d’avoir un cancer au cours de sa vie est estimée à une sur deux pour un homme et une sur trois pour une femme."

Source: http://www.fmrc.fr/recherche/les_faits_sur_la_stats.lasso

"La fréquence des cancers est moins bien connue que la mortalité par cancer parce qu'il n'y a pas de déclaration obligatoire de cette maladie. Globalement en 2002, il y a environ 250 000 nouveaux cancers par an et 150 000 décès."

Source: http://www.chups.jussieu.fr/polys/cancero/POLY.Part.I.html

En Allemagne, chaque jour, 1500 personnes meurent du cancer. Dans tous les pays de la Terre, dû à l'accroissement de tous les facteurs de risque, le terrible fléau "progresse"...

Pendant ce temps-là, que font la science et la médecine?

La "science"

La recherche contre le cancer, quotidiennement, dans le monde, dépense des milliards de dollars ou d'€uros pour "trouver un remède au cancer"...

La "médecine"

En cas de "déclaration" d'un cancer, la réponse fondamentale de la médecine classique, dite "d'école", est toujours la même: chimiothérapie et radiothérapie.

La chimiothérapie et la radiothérapie, cependant, outre le fait désastreux qu'elles épuisent le foie - qui est pourtant, dans le corps, l'organe le plus important pour lutter contre les tumeurs cancéreuses - "anesthésient" les patients, les empêchant pour beaucoup d'être à l'écoute de leur propre intériorité.

Y a-t-il une alternative?

Oui, il y en a une, parce que, en réalité, la cause fondamentale du cancer et des autres maladies est découverte depuis 1981!!! Cette découverte a été effectuée par le Docteur Ryke Geerd Hamer, de nationalité allemande, qui a découvert, au prix d'une douloureuse expérience vécue personnelle, que tous les cancers et les autres maladies, de façon générale, ont une cause psychique.

Cela a donné lieu à la "Médecine Nouvelle" - de nombreuses fois vérifiée, y compris devant des autorités scientifiques et médicales universitaires (notamment l’Université de Bratislava en Slovaquie) -, laquelle obtient, face aux cancers, un taux de guérison global de l'ordre de 92% à 98% (92% si le patient est tout d'abord passé entre les mains de la médecine "classique" et 98% s'il est directement et tout de suite venu vers la "Médecine Nouvelle Germanique").

"Si cela est vrai" - dira-t-on -, "comment se fait-il qu'on ne le sache pas?"

La réponse à cette question est du même ordre que celle à la question: "Qui savait, sur la Terre, à l'époque de Galilée, que la Terre tourne autour du Soleil, alors que Galilée, lui, le savait déjà?"

La vérité sur le cancer étouffée

Galilée dût, à son époque, affronter l'Inquisition religieuse. Lorsque la vérité sur la rotation de la Terre autour du Soleil, découverte par lui, a enfin été unanimement reconnue par tous, il était mort depuis longtemps...

Ce n'est que l'avant-dernier Pape, Jean-Paul II, qui,  seulement trois siècles et demi plus tard! -  faisant enfin acte d'humilité et de repentance -, a reconnu que l'église s'était trompée...

Se pourrait-il qu'à notre époque, un "nouveau Galilée" mais, cette fois, dans le domaine de la médecine - donc un "Galilée de la Médecine", ait dû, lui aussi affronter une nouvelle forme d'Inquisition, l'Inquisition scientifique?

La réponse à cette question est, hélas, incontestablement oui. La vie et l'œuvre du Docteur Hamer, cet homme persécuté à outrance, en témoignent éloquemment. Le film "Seul contre tous" de Jean-Jacques Crèvecœur - le premier film consacré à la vie et à l'œuvre du Docteur Ryke Geerd Hamer - en apporte l'éclatante démonstration!!!? Étant donné son âge actuel, devra-t-il aussi quitter la Terre avant de voir la vérité de ses explications officiellement et mondialement reconnue?

Il est loin d'être le seul à avoir été condamné comme charlatan, alors que les charlatans de la médecine, sont, en fait, beaucoup plus souvent à rechercher du côté des pouvoirs en place (voir, par exemple, entre autres, le livre "La mafia médicale" de Ghislaine Lanctôt). Une femme extrémiste ? En tous cas, une femme, elle aussi, courageuse, prête comme le Docteur Hamer, à aller, elle aussi, en prison pour sa conviction.

Il arrive, quand même, que, après des années ou même des décennies de persécution, les travaux d'un authentique chercheur soient reconnus et sa personne réhabilitée même par ... le président de la République! A cet égard, le cas du Docteur Jean-Pierre Maschi (gracié par Mitterrand et réhabilité par Chirac), grand découvreur du rôle de la pollution électromagnétique, en particulier dans la sclérose en plaques, est exemplaire.

C'est aussi pour cela que le cas du Docteur Ryke Geerd Hamer et de ses découvertes si importantes pour toute l’humanité n'est pas désespéré.

Le fait que le cancer puisse avoir des causes psych{olo}iques est de plus en plus accepté, même dans la médecine officielle:

http://sante-medecine.commentcamarche.net/contents/cancer/18_le-cancer-peut-il-etre-provoque-par-des-causes-psychologiques.php3

De plus, les techniques habituelles de la "science" n'ont pas donné les résultats attendus: "Le journal "La Recherche" de février 1996, titrant «Le cancer résiste à la science», constatait déjà que les progrès des techniques de détection, de chirurgie, de radiothérapie et des médicaments, qui contrastent avec l'absence de révolution thérapeutique, n'ont pas abouti à faire globalement régresser ce fléau:

«20 ans après la date fixée et malgré les quelques 40 milliards de dollars de dotations diverses injectés dans la recherche des deux côtés de l'Atlantique, il faut se rendre à l'évidence: non seulement la bataille n'est pas gagnée, mais, d'une manière générale, le cancer a plutôt tendance à progresser».

«Les espoirs placés dans l'immunothérapie se sont révélés vains, et les perspectives de la thérapie génique paraissent illusoires». Laurent Schwartz, cancérologue à l'hôpital Tenon à Paris.

Alors, qu'est-ce qui, empêche, aujourd'hui, le monde scientifique, médical, politique, social, etc., pour le plus grand bien de l'humanité, d'effectuer enfin le pas décisif de courageusement reconnaître la vérité réellement scientifique - quant à elle -, apportée par le Docteur Hamer, de sorte à rapidement guérir et même à sauver la vie de millions de patients, chaque année, dans le monde? Oui, qu'est-ce donc qui empêche cela!?!

L'on serait tenté de dire: "Devinez!"... Faites donc marcher votre intuition - ou peut-être même seulement votre réflexion logique en vous demandant: "Mais à qui donc profite le cancer?"

Certains, eux, n'hésitent pas à le dire et même à le clamer haut et fort...

Exemples:

«Il y a de plus en plus de cancers parce que le dépistage est beaucoup plus précoce mais on ne le maîtrise pas aussi bien qu'on le dit, malgré la chimiothérapie qui est surtout prônée par les chimiothérapeutes et par les laboratoires. Et pour cause: ils en vivent. Si j'avais une tumeur, je n'irais pas dans un centre anti-cancéreux.» - Pofesseur G. Mathé, "L’Express" - 4/10/1985. -
«Ce sont des intérêts financiers gigantesques qui permettent d'expliquer que la vérité scientifique soit encore aujourd'hui trop souvent occultée: 85% des chimiothérapies sont contestables, voire inutiles.» - Professeur Henri Joyeux, cancérologue à Montpellier -
«L'impuissance de la chirurgie à guérir le cancer est illustrée par un fait frappant: 20% des opérés meurent d'une récidive locale, 80% meurent de métastases à distance.» - Professeur Lucien Israël in «Le cancer, aujourd'hui» -
«La chirurgie n'est valable que lorsque la tumeur provoque des hémorragies qui épuisent le malade ou lorsqu'elle comprime dangereusement un organe. Autrement, elle est inutile- Dr Pierre Solignac, médecin psycho-somaticien, hôpital Saint-Michel -
Mais alors, si le "système de santé" n'apporte pas, de façon assurée, la guérison du cancer et des autres maladies, alors à quoi sert-il? Voici la réponse d'une célèbre femme médecin canadienne: "Le "système de santé" est fait pour rendre les gens malades." - Docteur Ghislaine Lanctôt –

Dans ce contexte, le film "Seul contre tous" de Jean-Jacques Crèvecœur - le seul actuellement existant sur la vie et l'œuvre du Docteur Hamer - apparaît comme un film courageux (taper "Docteur Hamer" dans un moteur  de recherches Internet permet de rapidement vérifier qu'il n'a pas que des amis et que le délire "anti-sectes" marche aussi très fort dans son cas) et contribuer à le faire connaître, en tant que meilleur support pédagogique actuel ("Une image vaut mille mots" et un film de mille images combien de mots?), comme un acte militant en faveur du réel bien-être de toute l'humanité!!!

C'est donc une véritable "Croisade", une Croisade pour la Vérité, pour la Santé et pour le Bien-Être réels de l'humanité. Et vous avez la possibilité de participer à cette croisade, non seulement à regardant vous-même le film mais en le faisant connaître partout autour de vous...

Qui ne connaît, parmi ses proches, parents et amis, de personnes malades ou même déjà décédées de la terrible maladie? Personne! Tout le monde en connaît et chacun, s'il n'est lui-même concerné, aura de plus en plus à en connaître... Il faut que tous ceux qui sont prêts à l'entendre, qu'ils soient encore en bonne santé ou déjà malades, sachent que non seulement la cause la plus profonde du cancer a été découverte mais que, simultanément, le moyen de guérir le cancer existe!!!

C'est difficile d'expliquer cela à quelqu'un qui est déjà malade et déjà "pris en charge" par la médecine "conventionnelle", non seulement parce que tout le monde n'a pas la culture scientifique et psychologique suffisante pour le faire mais surtout parce qu'un malade - surtout s'il est déjà entre les mains des "médecins chimistes" et des radiothérapeutes -, psychiquement fragilisé, ne sera, le plus souvent, pas ouvert aux bonnes informations et suggestions de son entourage le plus proche et n'aura pas ou plus la force de s'opposer ou même de se soustraire à la forte pression du milieu médical, auquel il s'est déjà, comme pieds et poings liés, abandonné (à ce sujet, lire aussi l'émouvant témoignage "Merci la Vie!").

C'est pourquoi un support extérieur présentant objectivement l'information relative au Docteur Hamer, à ses découvertes, à sa "Médecine Nouvelle" et aux résultats très positifs déjà obtenus par ceux qui la pratiquent dans la clandestinité a beaucoup plus de chances d'être, sans interruption, vu et entendu jusqu'au bout de la démonstration effectuée, par le son et l'image, de façon rigoureuse et complète.

Depuis trois décennies et demie ce support n'existait pas. À présent qu'il existe, si l'occasion est saisie, une bien plus grande chance est donnée à de nombreux malades de rencontrer ainsi la vérité au sujet de leur maladie et du moyen d'en guérir. Toutefois, à cause de toutes sortes de pressions et de contrôles existant sur les grands médias, un film comme "Seul contre tous" n'est pas encore prêt d'être diffusé sur les grandes chaînes de télévision publiques!!!

Par conséquent, cette fois encore, c'est par la base que, face à la maladie et à la mort, le salut va arriver pour de nombreux êtres humains. Alors, n'hésitons plus, faisons connaître ensemble, au plus grand nombre, la vérité au sujet du Docteur Hamer - le nouveau "Galilée de la Médecine" - et de ses découvertes, scientifiquement vérifiées, relatives aux cinq "Lois d'Airain du Cancer", lesquelles auraient dû lui valoir, au lieu de la prison, du discrédit et de l'opprobre, pas moins de cinq prix Nobel!!!

Faisons connaître, voir et entendre, le film "Seul contre tous", qui montre, à tout esprit objectif, la vérité, clairement discernable, au sujet du cancer, de ses causes, des moyens de le guérir, mais aussi au sujet de l'énorme source de profit qu'il est devenu!!!

À ce sujet, un célèbre thérapeute déclare:

«Il faut arrêter avec l’assistanat.

Et, en particulier, «un assistanat qu’il faut tout de suite arrêter: la médecine!»

«On fait tout pour que vous ayez un cancer

«Chaque cancéreux accomplit son «devoir civique» en rapportant 1 milliard de nouveaux francs aux labos. Après, seulement, il a le "droit" de mourir.»

Le taux - indiqué par l’OMS - de survie après une chimiothérapie est de 2% de survie après 5 ans.

C’est juste une rémission sur le coup, pour «mieux sauter» après. C’est terrible.

La chimio est notamment faite à partir de gaz moutarde utilisé pendant la guerre 14-18.

Il faut savoir dire NON à cela.

«Malheur à celui qui ne sait pas dire NON

Dispositions concrètes pour contribuer à faire connaître le film

Pour cela, les conditions concrètes sont les suivantes:

- Le film appartient, en tant qu'œuvre originale de l'esprit à l'écrivain-conférencier-réalisateur, d'origine belge mais vivant au Québec, Jean-Jacques Crèvecœur.

- Le prix public du film, déterminé par le réalisateur-producteur, est de 18 €. Les ventes de DVDs de ce film sont principalement destinées à lui permettre de réaliser son prochain film, devant montrer comment se soigner pour guérir avec la Médecine Nouvelle du Docteur Hamer. Ce nouveau film, qui sera orienté vers la mise en pratique concrète de la Médecine Nouvelle, nécessitera, en effet, un budget important.

- En France est créé un réseau de re-distributeurs, auquel peuvent prendre part toutes les personnes désireuses d'aider la cause de la vérité sur le cancer et la Médecine Nouvelle à progresser, afin qu’elle soit partout officiellement reconnue et puisse être librement pratiquée (ce n’est présentement le cas qu’en Israël) pour le plus grand bénéfice des personnes malades, dans notre pays et ailleurs dans le monde.

Modalités pour les re-distributeurs

Pour les re-distributeurs en France du film "Seul contre tous", existent trois possibilités:

1) Les personnes, qui le sentent ainsi, peuvent, si elles le souhaitent, de façon bénévole, tout simplement en en parlant, faire connaître le film autour d'elles en indiquant l'adresse - Internet ou postale – et autres informations utiles (voir renseignements plus bas) pour le commander.

Mais, afin de générer une diffusion plus efficace et plus rapide du film et surtout des importantes informations qu'il contient, un intéressement aux ventes est, tout naturellement, aussi possible.

En ce cas, les autres possibilités sont donc les suivantes:

2) Les personnes sont désireuses d'avoir leur propre stock, petit ou grand; alors une marge bénéficiaire, pouvant aller de 15% à 30% leur est consentie en fonction du nombre de DVDs simultanément commandés:

De 5 à 10 DVDs: 15% - De 11 à 20 DVDs 20 % - 21 DVDs ou plus: 30%.

3) Les personnes désirent commercialement redistribuer les DVDs du film mais ne veulent ou ne peuvent pas investir dans un stock chez elles. En ce cas, le "dropship" est possible. Cette pratique commerciale consiste à mettre en vente un produit, le plus souvent à l'aide d'un site ou d'une boutique Internet, mais sans avoir de stock chez soi. En ce cas, c'est le fournisseur - le distributeur général - qui expédie le produit à l'acheteur et le vendeur ayant généré la vente conserve une marge bénéficiaire. En ce cas, la marge sera de 15%.

Ce film est donc appelé à connaître un grand retentissement. L'auteur fait lui-même des tournées en Europe pour des présentations-conférences visant à contribuer à faire connaître, grâce au film, la Médecine Nouvelle du Docteur Hamer. Si vous êtes intéressés à faire connaître la vérité sur la Médecine Nouvelle, la genèse et la guérison du cancer et des autres maladies graves, alors faites-vous connaître!

Informations pour les commandes des revendeurs comme des particuliers:

Pour tous renseignements:

lasantenaturelle@gmail.com


Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Combats pour la Vie
commenter cet article