Présentation

  • : La Santé Naturelle
  • La Santé Naturelle
  • : La santé naturelle
  • Contact

La Santé Naturelle

Recherche

Soigner l'âme et le corps


L'on ne peut guérir la partie sans soigner le tout.
L'on ne doit pas soigner le corps séparé de l'âme,
et pour que l'esprit et le corps retrouvent la Santé,
il faut commencer par soigner l'âme.
Car c'est une erreur fondamentale des médecins actuels
de, dès l'abord, séparer l'âme et le corps.

- Platon - 427-347av. J.C - "Les Charmides" -

25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 15:30

 

Le Docteur Hamer parle de la Médecine Nouvelle


Docteur R.G. Hamer: Il y a 10 ans déjà que j'ai découvert cette Médecine Nouvelle. Et, en réalité, je l'ai découverte par la mort de mon fils. Il a été tué par balles, il y a 13 ans. A la suite de cet événement, je suis tombé malade d'un cancer des testicules. Aujourd'hui, je sais qu'il s'agit d'un cancer dû à un conflit de perte. Trois ans plus tard, j'ai tenté chez d'autres patients, de procéder à une reconstitution pour savoir si les choses s'étaient déroulées de la même manière.


Question: Auparavant, Docteur Hamer, est-ce que vous aviez étudié particulièrement l'oncologie, la cancérologie?


Dr Hamer: Non, cela n'a en fait rien à voir avec l'oncologie pratiqué jusqu'à présent. C'est une manière totalement de penser, de faire de la médecine. A savoir, une manière biologique, rigoureusement scientifique. Tandis que la médecine pratiquée jusqu'à maintenant et en particulier l'oncologie, qui, en réalité, n'existe même pas, nécessite de 1.000 à 2.000 hypothèses. La Nouvelle Médecine, n'en a besoin d'aucune.


Question: Dr Hamer, quelles étaient vos études de médecine? Vous avez étudié quoi, au départ?


Dr Hamer: En fait, j'étais médecin en médecine interne et j'ai travaillé durant 15 ans dans des cliniques universitaires. J'ai enseigné pendant 5 ans, en tant que "privatdocent", entre autres à l'université de Heilderberg. J'avais comme hobby particulier d'inventer des brevets. Je n'ai commencé à m'occuper d'oncologie que par le biais de ma propre maladie.


Question: Vous dites que l'oncologie et la cancérologie, vous l'avez étudié au moment où vous avez été touché par le cancer?


Dr Hamer: Non, j'ai évidemment aussi abordé l'oncologie à l'université comme tout le monde. Mais je n'y ai bien sûr, rien compris. En fait, il n'y a personne qui comprenne quelque chose. Cela paraît drôle, mais parmi les médecins, chacun le savait. En fait, nous faisions tous ce que l'on nous ordonnait de faire. Personne n'y comprenait rien, puisqu'il n'y avait rien à comprendre.


Question: Qu'est-ce qui vous a mis sur la piste de la découverte que vous avez faite au sujet du cancer? Quel est le point de départ de cette découverte?


Dr Hamer: Pour moi la médecine est une science naturelle. Et pour moi, la science, c'est de la recherche empirique. Toute l'oncologie, si l'on doit en fin de compte l'appeler ainsi, n'a comme point de départ que des hypothèses: le bon et le mauvais, qui sont des notions d'ordre théologique. On parle de cellules quelconques, qui nagent prétendument dans le sang et que personne n'a jamais vues.

Et il y a ainsi des centaines et des centaines d'hypothèses de ce genre. C'est à partir d'elles qu'on établit une thérapie. Personne n'y comprend rien, mais tout le monde y participe. En raison de mes études de physique et de mes inventions brevetées, ce que font les oncologues ne m'a jamais satisfait. Tout cela n'était qu'un fatras indéfini et c'est alors que j'ai trouvé un système biologique reproductible. Ou plutôt, j'ai cherché si un tel système existait. Et après les 200 premiers cas que j'ai examinés, j'ai constaté qu'un tel système existait: c'était la loi d'airain du cancer.

Il faut savoir que c'est la 1ère fois que quelqu'un dans le monde, proposait un système englobant la compréhension de l'évolution du cancer, la maladie en tant que telle, et la formation du cancer.

Je vais vous citer deux exemples qui montrent comment se pratique l'oncologie. Le 1er, c'est celui d'un professeur ordinaire dans le domaine de la prévention du cancer en Allemagne. Et l'autre, celui d'un éminent oncologue connu dans le monde entier. Le 1er a découvert que les bergers du Caucase n'attrapaient pas le cancer ou pratiquement pas. Il en a clairement déduit que ce qui différenciait les bergers du Caucase d'autres êtres humains, c'est qu'ils mangeaient du fromage de brebis. Il en a conclu dès lors, que le fromage de brebis était anti-cancérigène.

L'autre exemple, provient d'un oncologue lui aussi très, très intelligent. Il a découvert que les Tziganes n'avaient que peu, très peu de cancers. A partir de là, il s'est demandé à quoi cela tenait. Puis il a conclu, sans hésitation - même s'il y avait des milliers de choses qui pouvaient distinguer les Tziganes des autres gens, indépendamment du clan familial - il a retenu que les Tziganes dormaient chaque nuit ailleurs. C'est-à-dire chaque nuit sur un autre courant d'eau souterrain. Une conclusion s'imposait donc, scientifiquement conforme. A savoir que ce sont les courants d'eau souterrains qui causent le cancer. ce mode d'appréciation pourrait être qualifié de théologique et n'a, en tous les cas, rien à voir avec une vision scientifique et confine simplement à l'idiotie.


Question: Et la théologie, vous connaissez?


Dr Hamer: Oui. J'ai étudié la théologie.


Question: Alors la science c'est autre chose?


Dr Hamer: Oui. Le tout mérite uniquement d'être rangé dans le tiroir de la bêtise et ne saurait satisfaire aucun scientifique. J'ai tenté de trouver un système reproductible et je l'ai trouvé. Il contient quatre lois biologiques et comporte pour chaque cas individuel, selon les calculs des mathématiciens, une probabilité de plus d'un million sur un (1.000.000/1). Nous pouvons, dès lors, examiner autant de cas que nous le voulons. C'est ainsi que, par exemple, le plus éminent oncologue et le plus compétent aussi d'Autriche, le Professeur Jörg Bergamyer, et moi-même, avons examiné des cas ensemble.

A la suite de ces examens, le professeur Bergamayer a attesté par écrit qu'ils avaient tous évolués exactement selon les lois biologiques; et que de ce fait la Médecine Nouvelle s'avérait juste. Dans le plus grand journal d'Autriche?????, il a écrit que cette Médecine Nouvelle était juste et qu'elle devait être vérifiée publiquement et le plus rapidement possible. Il a également dit au rédacteur, en ma présence, avoir personnellement examiné 50 cas sans qu'un seul ne vienne contredire ces lois biologiques de la Médecine Nouvelle.


Question: On ne va pas entrer ici dans le détail de ces lois biologique, si vous êtes d'accord, Docteur Hamer. Mais quand même, comment se fait-il, qu'aujourd'hui, l'on n'ait pas connaissance de tout cela dans les universités, dans le monde de la médecine et dans le monde surtout, de la cancérologie?


Dr Hamer: Pour la médecine dominante, ma découverte représente une catastrophe,. car les médecins doivent reconnaître qu'ils ont, depuis la ans, triché délibérément et sciemment; qu'ils ont tué des patients en les trompant et qu'ils sont, dès lors, des criminels.

Nous venons de mettre la main sur une circulaire de l'ordre des médecins de Stirie dans laquelle il est écrit - toutes les personnes ici présentes connaissent cela - «qu'il est interdit et considéré comme irresponsable ne serait-ce que de procéder à une vérification de la Médecine Nouvelle».

Il est donc permis de vérifier les mueslis, les betteraves rouges et le gui. Tout peut être testé sans problème. C'est uniquement la Médecine Nouvelle qui ne s'appuie sur aucune hypothèse et qui est logique en soi, qu'il est interdit d'examiner.


Question: On a l'impression qu'on vit dans un monde avec une certaine liberté. Vous n'avez pas cette impression?


Dr Hamer: J'ai cru, à un moment donné, à la liberté dans les pays occidentaux. Mais depuis que le prince de Savoie a abattu mon fils d'un coup de feu et depuis que toutes les autorités ont fait sa volonté et l'ont aidé à me surveiller durant 12 ans et à me pousser à la manie de la persécution. Et que depuis ce moment-là, je n'ai jamais pu gagner un procès, car ses frères de la loge P2 s'en sont toujours mêlés. Depuis lors, je ne crois plus en cette liberté. Elle n'a jamais existé. Elle n'existe que pour les petites gens. Mais c'est le contraire, dès qu'ils se politisent.


Question: Malgré tout, vous avez réussi à convaincre un certain nombre de médecins concernant votre Nouvelle Médecine?


Dr Hamer: Oui. Il y a 300 médecins en France. Ils sont convoqués et radiés de l'ordre des médecins. Ils doivent (ab)jurer la Médecine Nouvelle, 300 médecins dans le même jour. C'est horrible.

(En allemand) Si l'on réalise qu'il est possible de forcer des êtres humains à abjurer et cela au mépris de tout esprit scientifique, au mépris de toute discussion scientifique, sans aucun argument valable, simplement comme cela, jusqu'à interdire même la vérification, dans ces cas-là, c'est pire qu'au Moyen-Âge. Car, à cette époque, au moins, on a tout de même discuté avec Galilée. Aujourd'hui, on n'a même plus le droit de s'expliquer. La sanction tombe déjà avant la vérification. De ce fait, nous sommes revenus en deçà du Moyen Age.

J'ai déjà soumis publiquement - au moins 20 fois - la Médecine Nouvelle à la vérification devant un parterre de professeurs et de médecins. Chacun avait la possibilité de présenter des objections. Même la Stirie a organisé une vérification publique et en conclusion, l'expert s'est retranché derrière l'ordre des médecins du Land pour dire qu'il était incompétent, qu'il ne savait rien, qu'il ne pouvait être juge étant bactériologue. Que de frais pour rien!


Question: Mais Dr Hamer, il vous a été interdit de pratiquer la médecine? Comment ça s'est passé?


Dr Hamer: En 1986 (ou 1976 car dit en Suisse) le droit d'exercer la médecine m'a été retiré. En clair, parce que j'ai refusé de renier la loi d'airain du cancer et de rentrer dans le rang de la médecine d'école. Je ne me suis jamais rendu coupable de quoi que ce soit. Je n'ai jamais été ni puni, ni condamné antérieurement. Je n'ai rien fait non plus dans le domaine médical que l'on me reproche. Le fait est que je ne veux pas abjurer et que je ne peux pas non plus le faire. Car cela irait naturellement contre ma conviction intime. Je devrais prendre fait et cause pour une médecine qui repose sur 2.000 hypothèses et devrait abjurer la Médecine Nouvelle qui n'en nécessite aucune; et qui trouve sa logique en elle-même. C'est alors que j'ai dit: «cela je ne le peux pas».

Dans l'avenir, l'on retiendra comme datant d'avant le Moyen Âge, la déclaration selon laquelle le découvreur de la Médecine Nouvelle a été interdit d'exercer sa profession parce qu'il n'a pas abjuré en faveur d'une médecine d'école fondée sur des hypothèses, et qu'il doit presque sans cesse subir les enquêtes du procureur qui chercher à savoir s'il n'y a pas infraction à l'interdiction de pratiquer la médecine.


Question: A un certain moment dans votre livre, en parlant de votre fils, vous dites malgré tout qu'il a une grande importance dans la découverte que vous avez faite et qu'il continue de vous aider dans la compréhension de tout ce qui fait votre découverte sur le cancer...


Dr Hamer: C'est un passage difficile qui pourrait être mal compris. Mais moi, je n'y vois rien de particulier. En fait, chacun rêve de chose et d'autre et je rêve souvent, quant à moi, de ma femme morte ou de mon fils défunt. Et je ne ressens rien de particulier devant le fait d'avoir raconté ce rêve dans le livre «Cancer Maladie de l'Ame».


Question: Vous dites que votre fils et le rapport que vous avez conservé avec votre fils malgré son départ est pour beaucoup dans la découverte que vous avez faite et dans la manière dont vous faites des progrès dans cette compréhension...


Dr Hamer: Oui. Je ressens cela comme étant normal. Bien des savants qui ont fait leur découverte en rêve, et qui le matin ont sauté du lit en s'exclamant: «je l'ai rêvé, j'ai trouvé» et couchent cette découverte sur le papier. Si je ressens aussi cette Médecine Nouvelle comme un testament de feu mon fils Dirk, c'est que c'est bien au travers de sa mort, que j'ai mis le doigt sur cette découverte. Car, auparavant, j'ai moi aussi suivi le troupeau et je me sentais malin d'en être. Et c'est par la mort de mon fils que j'ai été mis sur la voie. Au fond, c'est pour moi rien que de très normal et légitime.

Pour les autres, cela n'a absolument pas d'importance de savoir comment une chose a été découverte. J'aurai aussi pu taire tout cela, et déclarer avoir trouvé cela tout seul. La seule chose importante, est de savoir si cela est vrai ou non et d'en apporter les preuves. Non seulement je n'ai pas honte, mais je suis très fier de pouvoir donner un contenu à l'héritage de mon fils défunt. Et je pense que cette découverte était trop grande pour nous autres vivants, et qu'elle n'était à la portée que d'un défunt.


Question: Docteur Hamer, revenons peut-être à ce qui vous tient le plus à cœur, c'est-à-dire le cancer, ses causes et la manière de le traiter. Au fond, pourquoi est-ce qu'il existe ce cancer?


Dr Hamer: Le cancer est un trouble de notre psychisme voulu par la nature. Nous appelons cela un conflit biologique. Chaque être humain et chaque animal y sont confrontés de la même manière. Je parle d'un conflit voulu. Parce qu'au fond, il ne s'agit pas d'un trouble, mais d'un jeu de la nature.

Prenons un exemple. Un cerf, un vieux cerf est chassé de son territoire par un jeune. Cette situation crée chez lui un conflit biologique. Il est hors de lui. Il se déchaîne et il mobilise toutes ses forces, jour et nuit. Il ne dort plus. Il perd du poids. Mais il est en pleine forme pratiquement jour et nuit. Il surprend ainsi le jeune cerf et parvient à son tour à le chasser de son territoire. Il s'agit en fait de l'épreuve qu'il doit surmonter chaque année. Dans la nature, ce trouble n'est pas dénué de sens. Au contraire, ce conflit est la seule chance dont dispose le cerf pour reconquérir son territoire pour une, voire deux ou trois années. Si dans la nature, il ne s'agit pas d'un trouble mais de quelque chose qui est voulu, nous pouvons alors appréhender les maladies d'une manière tout à fait autre. Ce ne furent donc pas des événements dénués de sens, mais ils avaient tous véritablement leur sens. Ainsi donc, chaque cancer a son sens dès le début et il le conserve.

Lorsqu'un patient est atteint d'un mélanome, celui-ci se développe à l'endroit du corps où il se sent souillé. Mélanome qui, à l'origine, devait servir à protéger cet emplacement. Si maintenant, nous nous projetons dans le domaine biologique, nous constatons que le processus est le même; qu'il s'agisse de conflits biologiques, de cancers qui ont un sens, ou de guérison de cancers. Dès lors, nous affirmons que tout ce que la médecine d'école pratiquée actuellement prétend: à savoir qu'il s'agit d'un enchaînement d'événements incohérents, fous et anarchiques, tout cela est faux. Car en fait, tout ce qui se passe dans la nature est sensé. Et toutes ces maladies évoluent logiquement.

La thérapie, elle aussi, doit être adaptée. Nous tentons, en nous appuyant sur la biologie, de procurer au patient une véritable solution à son conflit. Il n'est pas besoin pour cela d'être psychologue, ou psychiatre. Il suffit d'une saine compréhension de l'être humain. Nous ne devons pas non plus, placer le patient sous tranquillisant en lui répétant: «Tu dois penser positif. Tu dois faire de la thérapie de groupe. Tu dois faire ceci. Tu dois faire cela. Il faut te calmer». Mais nous devons, au contraire, le stimuler pour lui insuffler la force nécessaire à résoudre son conflit.


Question: Vous parlez là du cancer, mais est-ce que c'est la seule maladie concernée par cette Médecine?


Dr Hamer: Elle n'est pas uniquement applicable au cancer, mais à l'ensemble de la médecine. Les 4 lois biologiques sont valables pour toutes les maladies et pour l'ensemble de la médecine. Autrefois, nous connaissions un millier de maladies environ, dont 500 affections dites «froides» et 500 dites «chaudes». Parmi les «froides», l'on trouvait le cancer et les diverses scléroses et insuffisances rénales; et autres affections similaires.

Parmi les affections dites «chaudes», on trouvait les maladies infectieuses. Toutefois, aujourd'hui, nous n'envisageons plus que 500 maladies qui comportent deux phases. Tout d'abord une phase «froide», et ensuite une phase «chaude». C'est ce qu'on appelle la loi des 2 phases de la maladie. Grâce à elles, la Médecine Nouvelle - comme on dit en science - est reproductible. C'est-à-dire qu'elle peut être appliquée à chaque cas particulier. Car il est désormais possible de prévoir le déroulement de chaque cas particulier de maladie, aussi bien en phase active du conflit que lors de sa résolution. Et cela, sur trois plans: psychique, cérébral, organique.

En phase active, le patient a les mains froides, il a perdu l'appétit, il a une obsession, il ne pense plus qu'à son conflit. Dans la phase de guérison, il a les mains chaudes, bon appétit, il est abattu, fatigué et détendu. Si maintenant, nous examinons tous les cas, quels qu'ils soient, à la lumière de ces 4 lois biologiques et que nous trouvons une dizaine de cas les uns à la suite des autres qui sont clairement reproductibles alors ce système présente une probabilité de un sur un milliard. Ce qui est impossible dans la médecine d'école actuelle qui ne dispose elle, que d'hypothèses, et il est bien connu que l'on ne peut ni réfuter, ni prouver des hypothèses; encore moins lorsqu'elles sont de l'ordre du millier. Mais cette Médecine Nouvelle est une médecine exacte, relevant des sciences naturelles et elle est applicable de manière précise à n'importe quel cas, pour le bien-être du patient.


Question: Vous avez identifié les conflits par rapport à la vie animale?


Dr Hamer: Oui, il en va de même chez l'animal que chez l'être humain. Et nous recherchons toujours nos exemples et nos comparaisons dans le domaine de la biologie. Les êtres humains que nous sommes ont perdu leur instinct. Ainsi donc, la voiture représente pour nous un territoire. Comme d'ailleurs un jardin, ou une place de travail. Ou même un territoire imaginaire. Alors que pour les animaux, cette notion de territoire est encore très réelle. Mais fondamentalement, tout se passe chez l'homme, comme chez l'animal; de la même manière, sur trois plans : celui du psychisme, celui du cerveau, et celui des organes.


Question: Comment vous lancez-vous à la découverte de ce qui a déclenché, par exemple, un cancer ou une autre maladie, chez un patient?


Dr Hamer: Il est toujours possible de procéder à des examens sur trois plans. Si nous avons une vision exacte de l'un des plans - soit, par exemple, un bon scanner du cerveau, ou un bilan organique complet - on peut déduire ce qui se passe sur les deux autres plans, car c'est un système prédéterminé.

On peut, en effet, à partir de la connaissance d'une composante, déduire les deux autres. Si je ne l'avais trouvé moi-même, et si quelqu'un d'autre l'avait découvert à ma place, je dirais que c'est fascinant, et qu'à travers cette nouvelle vision, la médecine devient enfin passionnante. Mais au fond, en dépit de toute cette science, c'est le patient qui nous tient le plus à cœur. C'est le cas du moins pour moi, qui suit d'abord un praticien.

Au contact de ces médecins qui pratiquent la Médecine Nouvelle, le patient a pour la 1ère fois le sentiment d'être compris et se dit: «Ah! C'est un orfèvre en la matière. II perçoit mon âme, il comprend mon cerveau, il maîtrise l'analyse des organes et il peut en faire la synthèse. Et dès lors il connaît ma maladie de fond en comble.» C'est cela qui est fascinant pour le patient. Vous aurez compris que la Médecine Nouvelle est beaucoup trop précieuse pour être vendue contre de l'argent.

En fait, la Médecine Nouvelle est une collaboration heureuse et pleine de confiance entre le patient et le médecin. S'il a été traité jusqu'ici tel un morceau de bois ou de pierre; il est appelé à devenir actif et à réfléchir en compagnie de son médecin pour trouver la meilleure solution possible. Je crois que l'opinion de tous les médecins qui ont pratiqué jusqu'ici la Médecine Nouvelle est unanime quand ils affirment pour la 1ère fois: «Nous sommes à nouveau heureux d'être médecins».


Question: Quel est l'avenir de votre découverte?


Dr Hamer: L'on ne peut plus arrêter la Médecine Nouvelle. Il est vrai que l'on peut occulter la vérité durant 10 ans, peut-être durant 15 ans, mais on ne peut plus l'écarter. Même les gens qui ont le pouvoir dans le monde et dans les grandes loges - telle la loge des maîtres de loges - ne pourront pas non plus empêcher la Médecine Nouvelle.

On ne peut que se culpabiliser toujours davantage à l'égard des pauvres patients qui m'obsèdent jour et nuit et qui sont alités dans les cliniques et qui s'entendent dire par les patrons et les médecins chefs, qu'il n'y a plus rien à faire. En réalité, on leur ment. Car 90, 95% des patients pourraient encore être aidés, il suffirait de le vouloir.


Question: Vous avez dit qu'on avait attenté plusieurs fois à votre vie. Est-ce que c'est réel?


Dr Hamer: Oui. J'ai échappé à 8 attentats, dont quelques-uns en présence d'un ou deux témoins. Egalement de mes amis ont été menacés. C'est la pure vérité. Et d'ailleurs, dans la plupart du temps, le procureur en a été informé par dénonciation.


Question: Par quels moyens pensez-vous que cette Médecine finira par s'imposer?


Dr Hamer: Le jour viendra où les patients et les médecins, ne consentiront plus à se laisser tuer. Les professeurs, même ceux de Villejuif, et les sommités de l'oncologie d'Allemagne et d'Autriche, se soignent eux-mêmes depuis longtemps, selon les méthodes Hamer. Pendant ce temps, ils continuent à laisser mourir leurs patients, car la chimiothérapie et la radiothérapie en tuent 90%. Au fond, ce qui est grave, c'est qu'il n'existe, en fait, aucune instance qui soit réellement habilitée à faire la part de ce qui est vrai et de ce qui ne l'est pas.

.

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Docteur Hamer
commenter cet article
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 06:51

 

Résurrection!


Bonjour,


Je tenais à vous partager les résultats de ma Cure du Foie faite récemment, en plus d'avoir fait les cures de déparasitage et des reins.

J'ai 52 ans, pratiquant les arts martiaux depuis 1970.

Je connais très bien mon potentiel physique et mental.

En plus, j'ai fait des travaux de rénovation depuis 1990 jusqu'à ce jour, en parallèle à  mon travail journalier.

Depuis 3-4 ans, je n'arrive plus à un faire un mouvement (aller chercher un objet au sol) par exemple, sans ressentir des douleurs, comme si l'on m'avait roué de coups.

Je peux vous dire que les douleurs ressenties ne sont pas psychologiques!

Le matin, il m'est très difficile de me sentir souple et léger.

Il a fallu que j'arrête mon étude martiale (travail de combat au sol), car mon corps me faisait souffrir énormément.

De plus en plus fatigué, il m'est difficile de récupérer. D'ailleurs, je n'ai jamais plus retrouvé ma forme d'antan.

Je mets ça sur le compte de la ... vieillesse prématurée.

Je me nourris le plus possible Bio et prends des gélules aux herbes. Etc... Etc., pourtant, il m'est impossible d'être en forme, sauf depuis 10 jours!

Après la cure de foie, j'ai retrouvé ma légèreté, le matin, que je n'avais plus eu depuis au moins 15 ans.

Depuis 9 jours (après la cure du foie), je me teste.

J'ai repris les gros travaux (rénovation intérieure d'une maison de 280 m2 + jardin), que j'avais laissé tomber depuis 2006.

Concernant mon art martial, j'ai repris de plus belle!

Pendant ma cure de désintoxication, plus les reins, mon épouse me voyait me ''battre'' tout seul avec mes gélules, mes plantes, mes liquides naturels du Dr Clark, et était découragée pour moi.

Je ne vous parle pas des aller retour entre mon lit et les toilettes, pendant ma cure de foie!

Seulement, à partir du moment où j'ai commencé à compter les ''calculs'' qui sortaient de mon corps ... elle a décidé de la faire, elle aussi!

Nous avons donc commandé une cure complète pour mon épouse.

Mes parents (80 ans) veulent la faire aussi!

S'il vous plait, transmettez mes remerciements au Dr Clark!

Je pense à elle et la remercie du fond de mon Âme.

 

A.

PS: Je me croyais fini, je vous assure!

.

.

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Nettoyages Dr Clark
commenter cet article
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 03:06

 

Les joies du Zappicator

 

Zappicator.jpg

 

De plus en plus de personnes connaissent déjà le Syncromètre et le Zappeur de la Doctoresse Clark. Certains connaissent aussi le Plate-Zapper permettant de pratiquer ce que l'on appelle, en français, le Zapping à Plaques. Ces différents appareils de son invention sont très utiles pour différentes choses, aussi pour le corps humain.

 

Mais la Doctoresse Clark a aussi inventé un appareil permettant de zapper les aliments, c'est le Zappicator! L'idée de base est la suivante: C'est sûrement très bien de déparasiter le corps humain à l'aide du Programme Antiparasitaire végétal et aussi à l'aide du Zapping, y compris du Zapping à Plaques, mais ne serait-ce pas encore mieux de déparasiter déjà plus en amont? Si l'être humain consomme des aliments parasités, ces parasites vont inévitablement se retourver dans son corps, mais si les aliments sont eux-mêmes déparasités avant de pénétrer dans son corps, ce sera toujours ça de moins à déparasiter dans le corps!

 

L'appareil qui, relié au Zappeur ou au VariZappeur (le plus récent modèle de Zappeur Dr Clark ), permet de zapper les aliments s'appelle donc le Zappicator.



 Principe

Le Zappicator de la Doctoresse Hulda Clark est une nouvelle invention initialement décrite dans son livre "La Cure pour le HIV et le SIDA".

Son but est l'énergisation de la nourriture avec des champs magnétiques oscillants. Il se présente comme une planche en bois où l'on pose les aliments, végétaux (légumes, fruits, etc.) ou animaux (œufs, produits laitiers, poisson, viande). il y a deux aimants sous l'appareil.

La Doctoresse Hulda Clark a découvert et fait remarquer, à maintes reprises, dans ses différents livres, que les graines et flocons de céréales stockés dans des silos sont grevés de spores fongiques.

Dans son livre  "The Cure for the VIH and AIDS", elle décrit l'effet d'un petit champ magnétique oscillant orienté sur le Pôle Nord, excité avec 1000 Hz, sur la nourriture.

 Dans le Zappicator la résistance des bobines a été précisément réglée en fonction du courant de sortie du Zapper ou du VariZapper.

Pour relier le Zappicator au Zapper l'on utilise un câble de raccordement fourni avec l'appareil. La prise téléphone se branche dans le Zapper, tandis que le bouton pression se raccorde au côté du Power Zappicator.


Utilisation

Toute nourriture placée sur le côté Pôle Nord du Zappicator (le Pôle Sud est sous la planche) est soumise à l'effet énergisant du Power Zappicator.

 

En plus, les atomes des molécules constituant les aliments se retrouvent - si besoin - repolarisés an direction du Pôle Nord! (Les aliments dévitalsés sont généralement polarisés vers le Pôle Sud, ce qui est un indice certain de négativité.)


Zappez tous vos produits d'épicerie pendant 10 minutes avant de les stocker dans vos armoires de cuisine ou bien - si vous en avez encore un! - votre réfrigérateur.

Si vous devez découper ou préparer des produits ou des fruits, avant de les utiliser, renouvelez une séance de zapping au Zappicator pendant encore 10 minutes.

Vous pouvez aussi zapper des plats préparés dès lors où les plats en question ne sont pas faits de métal.

La nourriture emballée stockée dans le réfrigérateur devrait aussi, de nouveau, être "zapp{icat}ée" avant utilisation.



Conclusion

 

Le Zappicator est, selon la Doctoresse Hulda Clark (à chacun de vérifier!), un accessoire très utile du Zappeur, qui permet de zapper les aliments et de neutraliser la plupart des parasites et des microbes pathogènes avant qu'ils ne pénêtrent dans l'organisme.

 

A noter qu'il existe aussi un Zappicator spécial pour les dents.

.

.

.

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Nettoyages Dr Clark
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 15:28

 

Médecine Nouvelle & Cure du Foie

 

j-ai-verifie-la-medecine-nouvelle-du-dr-hamer.jpg

 

Un ouvrage vient de paraître relatif à la Médecine Nouvelle. L'événement est encore suffisamment rare pour mériter d'être expressément signalé. Très explicite, il s'appelle  "J'ai vérifié la Médecine Nouvelle du Docteur Hamer" et l'auteur, thérapeute d'origine belge mais émigré en Italie, s'appelle (peut-être une ascendance italienne?) Pierre Pellizzari.

Volontairement pragmatique, ce livre commence tout de suite (1ère partie) par la narration d'un certain nombre de cas concrets qui, à tout esprit ouvert, prouvent, à l'évidence, que la Médecine Nouvelle fonctionne. 

La deuxième partie de l'ouvrage - quant à elle théorique - expose les grandes bases de la Médecine Nouvelle, fournit une liste de maladies expliquées par la Médecine Nouvelle et, grâce à ce puissant éclairage, à travers des "lettres à des amis", donne toute une série de conseils à suivre en cas de maladie.


Pour ce blog largement consacré à la Médecine Nouvelle et à l'approche de santé de la Doctoresse Clark, y prenant une place tout à fait justifiée, les réunissant toutes les deux en un seul témoignage, voici un extrait du livre particulièrement instructif:

 

Extrait de "J'ai vérifié la Médecine Nouvelle du Docteur Hamer" - Pages 112-113-115.

"La loi des métastases - Les suites d'un cancer du sein

Il y a neuf ans Franca a eu un cancer du sein, elle a fait de la chimio et a été opérée. L'opération et le post-opératoire ont été excellents.

Il y a quelques mois, Franca se plaint de douleurs dans la partie centrale droite du dos. Elle va chez son médecin, qui l'envoie à l'hôpital pour des contrôles.

On lui fait une échographie, qui révèle des tâches noires dans le foie.


Voici les paroles de Franca:


"Ils m'ont immédiatement dit que j'avais une métastase au foie due à mon vieux cancer du sein et ils m'ont proposé un cycle de chimio préventif.


Je leur ai demandé si une simple échographie pouvait, d'emblée, justifier cette décision.


Ils m'ont dit qu'au vu de mes précédents il n'y avait pas de doute que les cellules tumorales étaient déjà dans mon foie depuis plusieurs années, même si en état de veilleuse, et que, maintenant, elles s'étaient évidemment réveillées.


Etant donné que je ne me sentais absolument pas malade, à l'exception de cette douleur au dos, je leur ai dit que je refusais de faire la chimio. Ils m'ont dit que je n'avais pas un jour à perdre et que si je ne les laissais pas intervenir immédiatement, j'aurais été responsable d'une dégradation très rapide de la situation.


Etant donné que, désormais, je me méfiais de la médecine officielle, je me suis rendue chez un autre échographe (un privé), auquel je n'ai rien dit de mes précédents.

 

L'échographe a trouvé des tâches noires hyper-denses mais m'a dit que c'était probablement des accumulations de gras et que je n'avais aucun motif de me préoccuper; il a  cependant ajouté que, si je voulais, je pouvais aussi faire un scanner, pour être certaine."

 

Franca rencontre un thérapeute qui lui conseille de faire immédiatement le nettoyage du foie - vésicule biliaire selon la méthode du Dr Clark.


Lors de ce traitement, qui dure moins de vingt-quatre heures, Franca expulse un grand nombre de "petits pois verts" (de cholestérol) et de petites boules brun foncé  (parasites morts?) qui flottent.


La douleur au dos disparaît immédiatement.


Après deux semaines, Franca refait un second nettoyage et produit de nombreux grains semblables à du riz (cholestérol?).

Un mois plus tard, Franca fait une troisièmé échographie et l'échographe trouve une situation parfaitement normale, sans taches. (...)


Le nettoyage du foie et de la vésicule bilaire est l'une des pratiques les plus faciles, les plus rapides et les plus efficaces qui existent et que chaque être humain devrait faire, même s'il n'a pas de problème au foie et à la vésicule biliaire.


J'ai eu diverses démonstrations (plus de 3) de personnes qui, grâce à ce nettoyage, ont pu éviter une opération à la vésicule biliaire (ablation), qui avait déjà été programmée en raison de douleurs dues à des calculs biliaires, et où, successivement, les calculs n'ont pu été visibles.


Il y a aussi d'autres personnes qui, bien qu'ayant fait le nettoyage, ont vu disparaître leurs douleurs et leurs problèmes sans que pour autant les calculs aient disparu dans les examens."


Questions & commentaires:


Nous avons ici le cas particulièrement instructif d'une jeune femme qui, si elle s'était laissé faire, aurait été saccagée par une chimiothérapie pour un mal dont deux séances de nettoyage du foie selon la recette de la Doctoresse Hulda Clark sont facilement venues à bout.


A cela rien de surprenant, puisque la Doctoresse Clark dit clairement dans son livre "La Cure de toutes les maladies" ("La Guérison est possible") que de nombreuse douleurs dorsales sont tout simplement provoquées par un foie encrassé et qu'il est fréquent qu'un simple nettoyage du foie suffise à les faire complètement disparaître.


L'efficacité de la cure du foie - qui, comme un lavement (les lavements au café, par exemple, complètent excellemment la cure du foie façon Dr Clark) est juste une bénéfique pratique d'hygiène interne analogue au débouchage des oreilles lorsqu'il y a trop de cérumen - est assurément un point très intéressant de l'histoire, mais ce récit soulève, toutefois, plusieurs autres questions d'une importance extrême.


Par exemple:


- Comment est-il possible que des médecins diplômés de le médecine officielle puissent commettre une telle erreur de diagnostic?


- Comment est-il possible que ce qui apparaît n'être qu'une simple croyance puisse être présenté à des patients déjà déstabilisés par la maladie comme une science intangible?


- Comment est-il possible qu'une simple opinion aussi fragile (les tâches noires sont une ré-activation sous forme de métastase de l'ancien cancer du sein) puisse servir à faire pression sur une patiente pour tenter de la contraindre à accepter un traitement aussi invalidant qu'une chimio-thérapie?


- Comment est-il possible, lorsque l'on connaît le rôle et l'importance du foie dans le corps humain, que l'on veuille soumettre une personne dont le foie est déjà extrêmement chargé (la présence des "tâches noires" ou "calculs" en est la preuve évidente) à un empoisonnement du foie aussi important que celui qui procure une chimiothérapie?


Le dogmatisme médical dont font preuve les médecins de l'histoire, quoi que, hélas, relativement fréquent (mais il y a, bien sûr, comme partout, fort heureusement, des médecins très conscients et consciencieux!), est proprement hallucinant et montre jusqu'où peuvent aller les ravages de la domination intellectuelle, lorsque le simple bon sens est devenu complètement absent.

 

La façon dont les patients sont terrorisés par des diagnostics mettant en jeu leur pronostic vital fait en sorte que, bien souvent, les sinistres prédictions s'accomplissent, lorsque les patients ne possèdent pas suffisamment de force intérieure pour s'opposer aux diktats de la "science".

 


Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Médecine Nouvelle
commenter cet article
30 avril 2011 6 30 /04 /avril /2011 02:29

 

Programme Intestinal selon Hulda Clark

Les causes de troubles intestinaux comme douleurs (coliques), gonflements et ballonnements sont toujours les bactéries. Elles ne peuvent pas être tuées par le zapping parce que le courant hautes fréquences n’atteint pas le contenu intestinal.

Alors que les bactéries intestinales sont pour la plupart utiles, des bactéries pathogènes, comme par exemple les salmonelles et les shigella, peuvent préparer de sérieux problèmes, parce qu’elles ont la faculté de pénétrer dans le reste du corps et envahir des tissus blessés ou un organe affaibli. Ces mêmes bactéries envahissent aussi les tissus cancéreux dégénérés et repoussent la guérison si la croissance de la tumeur maligne est stoppée.

Une autre raison pour laquelle les bactéries intestinales sont si difficiles à éliminer est due au fait que l’on se ré-infecte en permanence avec les mains et les dessous des ongles.

- La première mesure consiste donc en une meilleure hygiène. Dans les cas graves, préparez, dans un flacon vaporisateur à poser près du lavabo, une solution d’alcool éthylique à 50% ou de la Vodka. Désinfectez vos mains après chaque passage aux toilettes et avant chaque repas. Voyez aussi le paragraphe concernant les mains…

- Utilisez en second du curcuma (deux gélules trois fois par jour ; il s’agit de la fameuse épice), qui agit, selon mon expérience, contre les shigella et escherichia coli. Il est possible que la prise colore les selles en couleur orange.

- Prenez du fenouil (une gélule trois fois par jour). Avalez au moment des repas des comprimés avec des enzymes digestives selon les indications sur l’emballage (seulement aussi longtemps que nécessaire, parce que ces comprimés peuvent être contaminés par des moisissures).

- Enfin, en cas de constipation, prenez des gélules de cascara sagrada (commencez par une gélule par jour et augmentez la dose jusqu’à la dose maximale indiquée sur l’emballage). Avant tout buvez une tasse d’eau chaude le matin après le lever, ce qui stimule l’intestin.

- Utilisez du chlorhydrate de bétaïne pour tuer les Clostridium (deux comprimés trois fois par jour).

- Prenez une dose unique de deux cuillérées à thé de teinture de brou de noix. Buvez-la avec un demi-verre d’eau ou de jus de fruit en l’espace d’un quart d’heure. Restez assis jusqu’à ce qu’un éventuel effet secondaire dû à l’alcool soit dissipé.

- Prenez en complément du magnésium (300 mg d’oxyde de magnésium deux à trois fois par jour) et buvez une tasse d’eau chaude le matin après le lever. Ceci régularisera votre transit intestinal.

- Prenez une solution de Lugol (six gouttes dans une demi-tasse d’eau, quatre fois par jour). Attention, à éviter chez les sujets présentant une allergie à l’iode). Cela agit spécialement contre les salmonelles.

Il est possible que vous deviez entreprendre toutes les huit mesures pour éliminer en environ trois semaines une infection massive de shigellas. Ensuite, vous n’avez plus le droit de manger que des produits laitiers stérilisés.

Notez aussi que la cure de purification rénale aide souvent aussi dans les cas de troubles intestinaux.

Si votre cure a été couronnée de succès, votre ventre sera plat, vous n’aurez plus de gargouillements intestinaux et votre forme s’améliorera.

 

Tisane laxative.

La constipation est souvent due à Escherichia coli et aux salmonelles provenant de produits laitiers ou du fait de la destruction des bactéries intestinales utiles par des antibiotiques (la destruction de bactéries par le zapping aide à rétablir la flore intestinale). Mangez des aliments qui favorisent la reconstruction de votre flore intestinale naturelle, à savoir légumes, lait stérilisé (ici cela dépend du lactose) et beaucoup d’eau.

Il existe de nombreux remèdes contre la constipation; la recette ci-dessous est très appréciée:

            - une cuillérée à thé de feuilles de séné

            - une demi-cuillérée à thé de feuilles de menthe poivrée

Faites bouillir les plantes une minute dans un litre d’eau et ajoutez-y une pincée de vitamine C et du sucre roux, selon votre goût. Buvez ceci en petites gorgées réparties dans la journée contre les douleurs intestinales. Cela peut parfois durer des années jusqu’à ce que la flore intestinale se rétablisse après la prise d’antibiotiques ; soyez donc patient. Vous pouvez accélérer ce rétablissement avec des pro-biotiques.

 

Extrait du livre : «La Cure de toutes les maladies» – «La Guérison est possible» par le Dr Hulda Clark. - Copyright.

.

.

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Nettoyages Dr Clark
commenter cet article
21 avril 2011 4 21 /04 /avril /2011 14:41

 

Au sujet de l'hépatite C


Dans le Bulletin de la "Dr Clark Research Association" ["Association de Recherche Dr Clark"], Volume 2, Édition 1 de Février 1999, page 7, il est possible de lire ceci:


Question:


"Que pouvez-vous dire au sujet de l'hépatite C? Quel traitement devrait être choisi?"


Réponse Dr Clark:


"C'est très facile: Nettoyage Dentaire [C'est-à-dire retirer tous les éléments toxiques de la bouche: amalgames, dents mortes, etc.], autres Nettoyages [Reins, Intestin], élimination des parasites [programme antiparasitaire], zapping et nettoyage du foie [jusqu'à ce qu'il soit complètement propre]."


De plus, dans son livre "The Cure for all HIV and AIDS" ["La Cure de tous les HIV et SIDA"], page 198 [édition anglaise originale], elle écrit aussi:


"Si vous avez l'hépatite C vous avez besoin de retirer les amalgames métalliques et le plastique dentaire du foie, en utilisant la technique homéographique, cela rendra les CD4s et les CD8s capables de tuer à nouveau, cette fois, le virus de l'hépatite C.

 

Mais l'amélioration ne sera permanente que si vous retirez {aussi} ceux-ci de vos dents, c'est-à-dire de la source. Alors, faites les nettoyages du foie toutes les deux semaines,

 

Nettoyez votre corps [avec les Cures de Nettoyage], votre nourriture [Zappicator] et votre environnement.

 

Testez votre eau à l'égard des PCBs et du benzène, ou trouvez une maison différente {à habiter}.

 

Ajoutez de l'acide chlorhydrique [HCl] à votre eau (1 goutte par tasse).

 

Prenez une goutte d'huile de coriandre trois fois par jour, ou bien une partie de Sirop d'Épices ["Spyce Syrup"]. Prenez de la L-G et de la L-A et portez des aimants sur les reins, pendant la journée."

.

.

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Nettoyages Dr Clark
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 12:54

 

Les Causes et la Thérapie
pour le VIH/SIDA

Par la Doctoresse Hulda Clark


VIH et SIDA sont des maladies qui ressemblent beaucoup au cancer. L'on observe, d’ailleurs, que beaucoup de malades du VIH/SIDA contractent également un cancer. Les causes de ces graves maladies ont pour origine les mêmes parasites. Le facteur qui oriente vers l’une ou vers l’autre pathologie sont les solvants qui polluent l’organisme: Pour le cancer, l’alcool isopropylique et pour le HIV/SIDA, le benzène.

VIH veut dire: Virus de l’Immunodéficience Humaine, et le SIDA veut dire: Syndrome d’ImmunoDéficience Acquise. La plupart des chercheurs sont d’avis que le SIDA est provoqué par le virus VIH. Mais, d’après mes observations, ils sont tous les deux provoqués par des parasites et des solvants présents dans le corps de toutes les personnes atteintes du VIH ou du SIDA.

Le VIH est causé par un virus. Le SIDA en est une résultante. Souvent le SIDA et le virus VIH se manifestent simultanément. Mais, parfois, le diagnostic ne permet de déceler qu’une seule des manifestations. La source du virus VIH est un parasite. Ce parasite est un hôte du système intestinal humain, membre de la famille des douves, qui s’appelle par son nom scientifique le Fasciolopsis Buskii.

Etonnamment, ce parasite vit, depuis la nuit des temps, dans les intestins des êtres humains, où il est censé produire peu de dégâts. Il peut, toutefois, être la source de colites, de la maladie de Crohn ou d’une colopathie fonctionnelle (syndrome de Bowel). Mais, la plupart du temps, la cohabitation avec cette douve ne crée aucune gêne. Par contre, lorsqu'il envahit un autre organe, comme le foie, l’utérus, les reins ou le thymus, il fait énormément de dégâts. Quand il s’établit dans le thymus, il cause le redoutable VIH/SIDA. Heureusement il ne s’installe dans le thymus que chez certaines personnes. Ces personnes ont toutes du benzène dans l’organisme

Tous les patients VIH (100%) ont à la fois du benzène et un certain stade de cette douve intestinale dans le thymus. Le benzène (souvent utilisé comme solvant) permet au Fasciolopsis Buskii de s’installer dans le thymus.

Pour contracter le virus VIH, vous devez donc avoir le parasite Fasciolopsis Buskii et du benzène dans votre organisme.

La plupart des êtres humains ont ce parasite dans les intestins. Les êtres humains en sont d’ailleurs des hôtes naturels.

Lorsque le parasite est tué, en même temps que ses œufs et ses différents stades microscopiques, le virus VIH disparaît du corps humain en 24 heures. Par cette observation j’ai pu conclure que le virus est lié au parasite. Le virus VIH a besoin de la douve Fasciolopsis Buskii niché dans le thymus, pour survivre.

L'une des bonnes nouvelles est qu’il n’est pas difficile d’exterminer ce parasite et tous ses stades de développement.

Cette douve et tous ses millions d’œufs et autres stades microscopiques peuvent être tués en cinq jours.

Mais venons-en au SIDA, qui est la résultante de l’agression subie par le thymus. Le SIDA reflète l’état du thymus. A partir du moment où le thymus ne produit plus assez de lymphocytes-T, votre système immunitaire est diminué.

RELATION ENTRE LE THYMUS ET LE SIDA

Le "T" de l’expression lymphocyte-T, vient du mot Thymus. Cette glande est localisée sous le sternum, et se trouve légèrement en dessous de la glande thyroïde.

Mais quelles sont donc les conditions qui empêchent le thymus de produire et de programmer assez de lymphocytes-T? Il est en fait envahi par ce parasite intestinal. Le thymus est une petite glande et la douve Fasciolopsis Buskii est un gros parasite.

Le thymus, qui accomplit beaucoup de tâches (partiellement encore mal connues) se trouve empêché d’accomplir ses fonctions par la présence du parasite qui y consomme sa nourriture et y abandonne ses déchets. C’est comme si l’on avait des souris dans son garde-manger.

Beaucoup de questions me sont venues. Pourquoi ce parasite, hôte naturel des intestins, envahit-il subitement le thymus? Comment et pourquoi ce parasite se déplace-t-il vers cette glande? Y-a-t-il quelque chose dans le thymus qui l’attire spécialement? Lorsque je me suis penchée sur l’étude des cas, j’ai fait une fascinante découverte: le coupable de tous ces faits est le benzène.

Le benzène est un solvant. C’est un solvant extrêmement toxique. Malgré une réglementation où il est strictement contrôlé dans l’essence, interdit dans un certain nombre de produit de nettoyage à sec ainsi que dans les ciments/caoutchoucs, l'on trouve souvent des traces de benzène dans le corps humain. D’où provient-il ?

Un solvant est une substance qui peut dissoudre les graisses. Il y a différents types de solvants utilisés dans l’industrie, mais aucun ne dissout les corps gras plus vite que le benzène.

Les graisses sont un important composant des organismes vivants. Les graisses et les huiles sont les principales matières premières du cerveau, de la moelle épinière, des nerfs ainsi que de la couche protectrice de chaque cellule vivante!
 

LE BENZENE S’ACCUMULE DANS LE THYMUS

Les toxines, parasites et polluants ont chacun leurs organes de prédilection. Si vous absorbez de l’alcool méthylique, qui est un autre solvant, il va d’abord au pancréas. Cet organe fabrique votre insuline et régularise votre taux de sucre sanguin. Les personnes ayant un taux de sucre insuffisant ou souffrant de fatigue chronique ont en fait ce solvant dans le pancréas. D’où vient cet alcool méthylique? Ce solvant est un polluant que l’on trouve dans les boissons gazeuses, les sucres artificiels et bien d’autres aliments. Au départ, votre corps est capable de s’en détoxiquer, tant qu’il est jeune et résistant. Mais en ingérant cet alcool régulièrement (même en dose infime), le pancréas se fatigue et l’alcool méthylique commence à s’y accumuler et à y faire beaucoup de dégâts. Il affaiblit à tel point le pancréas que n’importe quel parasite peut s’y installer. Résultat, l’immunité du pancréas est diminuée.

Bactéries, virus, métaux toxiques provenant de dents traitées, produits chimiques issus de l’air que vous respirez, et des aliments que vous absorbez, peuvent maintenant élire domicile dans votre pancréas. Peut-on s’étonner que cette situation mène au diabète? L’alcool méthylique s’accumule aussi dans les yeux, qui parfois démangent et brûlent. Dans ce cas les yeux autorisent les parasites à s’y multiplier (comme le toxoplasma des chats). Les yeux laissent alors pénétrer des toxines se trouvant dans l’air comme le pollen et les réactions à ces toxines sont appelées allergies. Mais le véritable coupable dans ces cas est l’alcool méthylique.

Le parasite le plus commun du pancréas est l’eurytrema, la douve pancréatique du bétail. Toutes les personnes souffrant du diabète ont de l’alcool méthylique accumulé dans le pancréas ainsi qu’une multitude de parasites pancréatiques qui s’y multiplient. L'on y trouve souvent aussi du mercure et de l’or provenant des plombages et des couronnes. Le bétail est porteur de l’eurytrema, et le lait cru en contient toujours certains stades. Manger un hamburger peu cuit vous en fournira assurément.

Tout comme l’alcool méthylique s’accumule dans le pancréas et les yeux, le benzène s’accumule dans le thymus et la moelle osseuse.

Le benzène s’accumule de préférence dans la moelle osseuse (la moelle osseuse produit des lymphocytes-T) et dans le thymus. Cette glande produit et programme les lymphocytes-T. Avec la présence du benzène dans ces parties du corps, l’on inflige deux coups durs au système immunitaire.

Peu importe la source ou la quantité de benzène avec laquelle vous êtes infecté, le benzène va directement se loger dans le thymus. Quand vous frottez une infime quantité de benzène sur votre peau, on en trouve dans le thymus 30 secondes plus tard (les mesures ont été réalisées avec un synchromètre). Evidemment si vous avez un corps sain, vos cellules blanches commenceront immédiatement à l’expulser du thymus, mais cette intrusion laissera des traces. Aucun tissu n’est à l’abri de dommage pouvant être causé par le benzène.

Le benzène affaiblit à tel point le thymus qu’il devient une proie facile pour d’autres polluants. Le mercure du plombage de dents, l’aluminium des ustensiles de cuisine, les vapeurs d’essence que vous inspirez à chaque plein que vous faites à votre voiture ; ils peuvent tous être trouvés dans votre thymus après que le benzène ait fait ses ravages. C’est comme si vous ne protégiez plus votre maison et que tout le monde pouvait venir s’y installer, d’user, d’abuser du confort et des aliments s’y trouvant.

Faut-il alors s’étonner que le thymus ne puisse plus fabriquer et programmer les lymphocytes-T, une fois envahie par les polluants provenant de votre dentifrice, votre savon, votre laque pour les cheveux, vos boissons et votre alimentation préparées et servies de façon industrielle? Avant que les dommages n’aient été faits par le benzène, ces produits chimiques malfaisants étaient évacués vers le foie ou les reins pour être éliminés de l’organisme. Maintenant ils sont logés dans le thymus et deviennent vraiment nocifs en s’accumulant à des niveaux de plus en plus profonds. Conséquence: la production de cellules - T, progressivement, diminue.

Tant que la production de lymphocytes-T est suffisante beaucoup de bactéries et de virus restent inoffensifs. Ils restent à l’état latent, inactifs comme s’ils dormaient. Mais dès que le compte de lymphocytes-T est suffisamment bas, ils émergent. Certains se cachent sous les dents gâtées, comme le clostridium tétani ou le staphylococcus aureus. D’autres sont nichés dans le système nerveux comme l’herpès 1 et 2. Certains se cachent dans le système digestif comme la salmonelle et le shigella, d’autres encore dans les poumons comme le pneumocystis carnii.

A fur-et-à mesure que le taux de cellules -T diminue, ces parasites se réveillent. Les ravages occasionnés par ces parasites pathogènes diminuent graduellement la résistance de l’organisme et stressent le système immunitaire.

L’organisme va utiliser toutes ses ressources pour combattre ces virus et ces bactéries. Cette bataille peut durer plus de 10 ans. Et en cas de défaite de l’organisme, va apparaître le SIDA. Donc à l’origine du SIDA est la pollution du thymus par du benzène laissant s’installer d’autres polluants et parasites dans cet organe.

Ces déchets et polluants, nous les trouvons surtout dans notre maison. Quand, par exemple, la ménagère sollicitée par une «pub» achète le nouveau produit vaisselle ne laissant pas de trace de rinçage. Il est possible que ce produit accomplisse un travail plus efficace, car du cobalt a été rajouté pour que les taches soient invisibles. Mais ce cobalt est aussi un polluant redoutable pour l’organisme. Les goûts «nouveaux, améliorés» de votre café, de votre tisane ou de vos céréales est peut-être dû au fait que des extraits de saveurs y furent ajoutés, ce qui y ajoute également les solvants utilisés pour extraire ces additifs!

Effets conjugués des parasites et du benzène

Résumons ce qui a été exposé plus haut:

1) Le virus VIH est une infection provoquée par un parasite, la douve fasciolopsis buskii, que l’on retrouve en temps normal uniquement dans les intestins de l’être humain. Il n’infecte qu’incidemment l’organisme et que sous certaines conditions.

2) Le benzène présent dans notre organisme affaiblit la glande du thymus où se fabriquent nos cellules - T, qui nous protègent contre le virus du SIDA. Lorsque du benzène s’est accumulé dans le thymus, des parasites y sont attirés ainsi que des toxines et des polluants. Parmi ces parasites ne figurent pas uniquement le fasciolopsis buskii, mais également la douve du foie de mouton, la douve du pancréas du bétail, et la douve du foie humain.

Bien d’autres encore peuvent parasiter le corps humain, comme le prothogonimus, douve du poulet, le paragonimus westermanii, douve du poumon, le cryptocotyle, qui vient des mouettes ou le platynosomum, issu du foie du chat. Lorsque nous sommes l’hôte de quelques-uns de ces parasites, ils ne sont pas spécialement perturbateurs. Mais lorsque qu’ils arrivent à quitter le système digestif et que leur population explose, en envahissant l’un de nos organes, nous tombons malades.

Les solvants provoquent cette explosion démographique en dissolvant la coquille protectrice des oeufs de ces parasites, et en en forçant l’éclosion. Ces œufs éclosent alors dans votre organisme! Normalement, cela n’arrive jamais. Encore plus grave est le fait que ces œufs de douve éclosent dans des organes normalement dépourvus de ces parasites. Ces douves en temps normal se trouvent dans les intestins dans lesquels elles produisent des milliers d’œufs par jour. Ces œufs sont éliminés par le transit intestinal, ils n’ont dans ce cas pas le temps d’éclore. Mais s’ils sont installés dans un autre organe que les intestins et s’ils sont forcés à éclore sous l’action des solvants ils envahissent massivement l’organe considéré.
 

LES DOUVES

Pour comprendre le virus VIH il faut connaître les habitudes et le mode de reproduction de la douve fasciolopsis buskii. En anglais ils sont dénommés les «flukes», qui veut dire plat, et les flukes font partie d’une des familles des vers plats «flatworm». Le fasciolopsis buskii est plat comme une feuille. Il est connu depuis longtemps et a été étudié en détail depuis 1925.

Ce parasite passe par plusieurs stades pour se reproduire. L’adulte produit des millions d’oeufs qui en temps normal s’éliminent avec le transit intestinal. L’adulte, cependant, reste collé à votre intestin sans causer de trouble remarquable. Mais, dans le cas où il réussit à s’échapper vers un autre organe, alors il va faire des ravages. Dans le foie il causera le cancer, dans l’utérus une endométriose ou dans le thymus il déclenchera le SIDA ou encore dans les reins il sera la cause de la maladie de Hodgkin.

La plupart d’entre nous avons de petites lésions intestinales de temps à autre. Ces minuscules blessures permettent aux œufs de douve, qui sont microscopiques, de passer dans le flot sanguin. Certains de ces œufs vont éclore dans ces cicatrices intestinales ou encore plus souvent dans le flot sanguin. Ces éclosions microscopiques sont appelées miracidiae et sont le 2ème stade. Ces miracidiae sont libres de leur mouvement et s’orientent grâce à de petits cils. Heureusement, le foie va les recevoir et les tuer. Chez un sujet sain le foie dispose de toxines qui permettent d’éliminer de façon radicale ces œufs de douve.
 

SYNERGIE ENTRE LES DOUVES ET LES SOLVANTS

Malheureusement, il arrive quelque chose de spécial aux personnes qui ont des solvants dans le corps. Cette pollution de solvant empêche le foie d’éliminer les parasites à l’état de miracidiae. Ils se permettent donc de s’installer dans le foie ou d'autres tissus. C’est comme si le système immunitaire était devenu impuissant contre cette invasion.

Les parasites vont donc commencer à se multiplier chez les personnes polluées par des solvants. Les miracidiae (premier fruit de l’éclosion) commencent alors à fabriquer de petites «boules» dans leur corps que l’ont appelle des rédiae. Dès que ces rédiae sont assez développées elles s’éjectent du miracidiae, et commencent elles aussi à se reproduirent. Les 40 rédiae issues d’un œuf, peuvent chacun produire une quarantaine d’autres. C’est un peu comme la réaction en chaîne d’une bombe atomique.

Ces millions de rediae sont balayées à travers votre sang, atterrissant là où les tissus veulent bien les accueillir. Les poumons du fumeur, un sein avec une grosseur bénigne, une prostate remplie de métaux toxiques, un thymus saturé de benzène, ce ne sont que les exemples de quelques tissus qui accordent aux rediae la permission de s’installer.

La multiplication se poursuit au pas de charge, génération après génération. Soudain, après quelques temps, ils changent de forme. Une queue leur pousse et ils peuvent de nouveau s’orienter et nager. Maintenant on les appelle des cercariae. Les cercariae ont juste besoin de trouver un endroit pour se fixer. Après qu’ils se sont collés à un de vos tissus affaiblis ne pouvant rejeter le parasite, leur queue disparaît et ils commencent à fabriquer un «cocon».

Maintenant on les appelle des metacercariae. Normalement, ce stade du développement se déroule dans la nature. Par exemple sur une feuille poussant près d’une mare où le metacercariae développe une coque protectrice très épaisse pour supporter l’hiver. La présence du benzène là aussi dissout cette coque. Et cette dissolution élimine le dernier obstacle à l’évolution du cycle complet de reproduction du fasciolopsis buskii et cela dans n’importe quel tissu de l’organisme.

Une fois leur coque dissoute, ils deviennent des adultes dans les organes envahis par la génération précédente. Ils ont complètement quitté leur milieu naturel qui sont les intestins pour se reproduire par exemple dans le thymus pour les cas de SIDA.

De l’œuf au miracidiae au rediae au cercariae au metacercariae et de nouveau à l’adulte le fasciolopsis buskii! Tous se nourrissent des fluides vitaux et des précieux aliments indispensables à votre organisme.

Comme vous avez pu vous en rendre compte, les êtres humains ne sont habituellement les hôtes que de la douve adulte et ceci uniquement dans les intestins. Je pense que vous pouvez imaginer les ravages qu’ils sont capables de faire dans les autres stades de leur évolution. Ces miracidiae nageant par hordes de plusieurs milliers trouveront immanquablement un tissu ou un organe qui leur conviendra. Pour survivre ils doivent éviter d’être dévorés par les globules blancs. Dans un organisme affaibli par une pollution au mercure, au plomb, au cadmium, de solvants et de pesticide, ces parasites n’ont aucun problème à s’installer. Chez ces personnes, la bataille des globules blancs est perdue d’avance.

Benzène, hexane, pentane, xylène, toluène, méthylène, carbone tetrachloride et alcool propylique sont les solvants les plus usuels dans l’industrie et que l’on retrouve dans le corps humain.

Le xylène et le toluène qui s’accumulent dans le cerveau permettent aux parasites de s’y reproduire. L’alcool méthylique s’accumule dans le pancréas et les yeux, ces organes sont alors des terrains de reproduction de la douve et de tous ses stades de développement. L’alcool isopropylique s’accumule dans le foie, qui devient vulnérable et est pris d’assaut par les fasciolopsis buskii, rediae, cercariae et finalement de nouveau la douve adulte. Le benzène, comme vu plus haut, s’accumule dans le thymus et le fragilise à tel point que le parasite intestinal y évolue également jusqu’à l’âge adulte dans ce minuscule organe au lieu du spacieux intestin.

Beaucoup de gens ayant le parasite et tous ses stades dans le thymus éprouvent une sensation de brûlure, de douleur ou de tension au-dessus du sternum. Mais certaines personnes n’ont pas ces symptômes. D’autres personnes encore ont ces tensions sans avoir le parasite. Donc ce symptôme, quoique suggérant la présence du parasite, ne prouve pas que vous l’ayez. Il serait tout de même sage de suivre le traitement anti-parasitaire plus loin décrit.

Le VIH/SIDA est causé par un stade de la douve intestinale résidant dans le thymus abîmé par le benzène. Tous les cas de VIH observés dans mon cabinet avaient du benzène dans leur thymus. Aucun cas de VIH ne fut rencontré en absence de benzène dans le thymus.

Se pose à moi cette intéressante question: Lorsque le benzène est ôté du thymus, mais que le parasite n’est pas tué, le virus VIH survit-il?
 

TUER LE PARASITE ET GUERIR DU VIH

Lorsque le parasite est tué, mais que le benzène est encore présent dans le thymus, le VIH ne survit jamais!

Il disparaît toujours après que les derniers stades du parasite aient été éradiqués du thymus.

En résumé, si vous avez le VIH / SIDA vous devez faire trois choses:

1) Tuer le parasite intestinal et tous ses stades d’évolution.

2) Débarrasser votre organisme du benzène .

3) Nettoyer votre thymus.

Pour entamer cette procédure et la mener à bout, il faudra successivement:

1) Faire la cure anti-parasitaire;

2) Utiliser le Zappeur journellement;

3) Faire la cure de nettoyage des reins;

4) Faire la cure de nettoyage du foie et de la vésicule biliaire;

5) Purger les polluants se trouvant dans votre corps, notamment les solvants (benzène, etc), les produits chimiques et les métaux (cadmium, plomb, etc).

6) Eviter toute source de réinfection.

LA CURE ANTI-PARASITAIRE

La cure anti-parasitaire de base se résume à prendre 3 aliments ou herbes et à utiliser régulièrement le Zappeur.

Ces 3 aliments ou herbes sont:

1) La teinture de noix, c’est un extrait alcoolisé de brou de noix vert de noix noire (Juglans Nigra).

2) Des clous de girofle fraîchement moulus à prendre en gélules.

3) Des petits bouts de feuilles d’absinthe provenant de l’arbuste artémisia absynthum.

Mais il y a un autre produit herboriste dont ont besoin les personnes atteinte du VIH/SIDA. J’ai découvert que toutes les personnes atteintes de cette maladie ont également le ténia. Il est habituel pour nous d’avoir certains stades dans l’organisme. Ces stades de développement du ténia proviennent certainement de notre enfance lorsque nous mangions des choses souillées ou lorsqu’on met des doigts sales dans la bouche. Ce qui n’est, par contre, pas normal, c’est que ces stades du ténia évoluent et que leurs œufs éclosent en nous. C’est justement ce qui se passe chez les gens souffrant du VIH/SIDA à cause de la quantité de solvants, spécialement le benzène, présent dans leurs organismes.

Les kystes du ténia sont des foyers d’œufs non fertiles, de bactéries et de virus, qu’ils rejettent continuellement dans le corps, stressant ainsi sans relâche le système immunitaire.

Pour tuer les différents stades du ténia vous aurez besoin de Rascal et deux 2 acides aminés: l’ornithine et l’arginine.

Les parasites, en général, produisent, avec leurs déchets, beaucoup d’ammoniaque. L’ammoniaque est l’équivalent de l’urine pour notre organisme. L’ammoniaque très toxique pour le corps est spécialement virulent au niveau du cerveau. A mon avis, elle provoque des insomnies la nuit et des anxiétés le jour. En prenant de l’ornithine avant de vous coucher, vous dormirez mieux. L’arginine diminue également les effets de l’ammoniaque, mais doit être prise le matin, car elle stimule les fonctions de l’organisme. N’essayez pas de substituer des médicaments pharmaceutiques aux herbes. Les médicaments anti-parasitaires peuvent être extrêmement toxiques même à petite dose, surtout si l’on en prend plusieurs.

L’ornithine et l’arginine sont donc à prendre en plus de la cure anti-parasitaire de base. Prenez 500 mg d’ornithine (2 gélules) 2 heures avant de vous coucher et augmentez graduellement cette dose si nécessaire jusqu’à 6 gélules maximum. Prendre de l’ornithine à l’heure du coucher vous donnera peut-être tellement d’énergie le lendemain qu’il se peut que vous n’ayez pas besoin de l’arginine le matin. Mais si vous continuez de vous traîner le matin, que vous êtes encore fatigué ou même un peu déprimé ou anxieux, prenez deux gélules d’arginine.

Le Rascal sera à prendre à partir de la troisième semaine de cure anti-parasitaire.
 

DEMARREZ LA CURE SANS ATTENDRE

N’attendez pas pour commencer d’avoir les 6 produits! Commencez dès que vous en avez un ou deux et complétez le traitement à fur et à mesure.

Il n’y a pas d ’effets secondaires, vous pouvez constater cela d’après les cas présentés dans le livre “Cure pour le VIH/SIDA”. Il n’y a pas d’interférence avec d’autres médications. Vous n’avez pas besoin non plus de cesser quelque traitement que ce soit, prescrit par votre médecin ou un autre thérapeute.

Cela ne prend, en général, que 5 jours avec les 3 herbes conjuguées pour tuer le parasite intestinal aux stades: adulte, œuf, miracidiae, rediae, cercariae et metacercariae. Le programme de déparasitage est cependant à poursuivre sur une période de 3 semaines, suivi par le traitement anti-ténia et tous ses stades, afin de libérer votre corps de la plupart des parasites. Ensuite il faudra suivre un programme de maintien afin de tuer tout nouveau parasite s’infiltrant dans votre corps. Vous contractez toujours des parasites. Ils sont partout autour de nous! Vous les contractez par d’autres personnes, votre famille, vos animaux, des viandes pas assez cuites, des souillures sur les doigts, etc. Je pense que la source principale du parasite intestinal est la viande peu cuite. Une fois que nous sommes infectés de cette façon, nous le transmettons aux autres. Le parasite peut être transmis par la maman à son bébé à travers le lait maternel ou même pendant la grossesse.

[Le programme de base, le programme de maintien anti-parasitaire ou le programme anti-parasitaire à haute dose ou celui adapté aux enfants ainsi que celui destiné aux animaux, vous trouverez toutes ces thérapies de détoxication en détail dans les ouvrages de la Doctoresse Hulda Clark. Vous y trouverez également la cure de nettoyage des reins et la cure de nettoyage du foie et de la vésicule biliaire, qui vous permettra de vous défaire de vos calculs biliaires.]
 

BANNIR LE BENZENE DE SA MAISON ET DE SON ENTOURAGE

Il va de soi que purger et nettoyer son corps ne sert à rien si l’on se ré-infecte tous les jours. Le benzène mérite une attention spéciale du fait qu’il est mortellement toxique et qu’il est le coupable du développement du virus VIH. Il est présumé absent de notre environnement de consommateur, cependant j’en ai trouvé des traces dans la plupart des produits couramment  utilisés par le consommateur, depuis l’eau minérale jusqu’au dentifrice. Le benzène est réputé si toxique que sa concentration est systématiquement testée dans l’essence et dans les produits de nettoyage à sec afin de limiter la pollution de l’air (c’est un produit volatil).

Le benzène n’est évidemment pas intentionnellement introduit dans les produits du consommateur. Mais, avec le synchromètre, je trouve dans beaucoup d’aliments et de produits d'entretien ou de nettoyage des résidus de ce solvant.

Il est présent dans les aliments et produits auxquels on a ajouté des agents de sapidité. Cela suggère l’utilisation du benzène pour l’extraction des saveurs; par exemple la menthe de la feuille de menthe. Il n’est pas légal aux USA d’utiliser le benzène pour préparer des extraits alimentaires. Les organismes de contrôle se sont montrés vigilants pour vérifier la présence de benzène dans les boissons, les produits cosmétiques, les produits de nettoyage et les essences. Au cas où ces organismes découvrent du benzène, le produit est vite enlevé du marché. Et pourtant la pollution par le benzène est importante, inattendue.

Il y a de nombreux produits et aliments dans lesquels j’ai découvert du benzène...

Cessez immédiatement de les utiliser. N’en terminez ou n’en finissez aucun. Jetez-les à la poubelle, détruisez-les. Le benzène est très volatile, il remplit l’espace vital de votre maison. Le fait de ne pas le sentir ne signifie pas que vous n’êtes pas en train d’en respirer.

Toutes les personnes avec le VIH ou des maladies associées au SIDA ont du benzène accumulé dans leur organisme. Et nous-mêmes? Pourquoi ne s’accumule-t-il pas chez tout le monde? Une réponse est qu’il faut avoir ingéré ou inspiré une certaine quantité de benzène. Mais il y a également des toxines qui contribuent à l’absorption et à l’accumulation du benzène. Les gens qui accumulent du benzène sont souvent des habitués de la viande, de la saucisse ou d’autres aliments grillés à la flamme ou sur le barbecue. Ces aliments contiennent du benzopirène. Les benzopirènes accaparent toute la capacité détoxifiante du foie pour eux-mêmes, et laissent le benzène s’accumuler. Cessez de consommer ces aliments.

Le benzène est un solvant très nocif que l’on trouve encore dans beaucoup de produits. En quantité infime certes, mais lorsque se rajoute à ce polluant du benzopyrène, le foie n’arrive plus à détoxiquer.

La synergie benzène et benzopyrène dépasse les capacités de détoxication du foie.

La deuxième toxine empêchant le foie de dépolluer le corps du benzène provient des moisissures. Différentes moisissures, relativement courantes, affaiblissent directement le système immunitaire, surtout les globules blancs, qui ont pour rôle d’exterminer les virus. Evitez donc tous les fruits et légumes trop mûrs ou avec des signes de pourriture. Evitez également, les conserves et confitures douteuses. Paradoxalement, j’ai trouvé du zearalénone, un produit chimique inhibant les moisissures, dans du pop-corn, des pétales de maïs grillées et du riz brun. Ce produit, lui aussi, empêche le foie d’éliminer le benzène.

Au cas ou vous n’avez pas la possibilité de tester vos aliments avec le synchromètre, jetez et ne racheter plus les aliments énumérés ci-dessous:

1) Aliments parfumés au goût artificiel (yaourt, gelées, bonbons, pastilles pour la toux, biscuits et gâteaux industriels);

2) Huiles et graisses de cuisson (utilisez uniquement l’huile d’olive de première pression à froid, le beurre et le saindoux);

3) Crèmes glacées et glaces au yaourt;

4) Produits cosmétiques, crèmes de
soins
, shampoings, laques, savons;

5) Dentifrices, également les marques dites biologiques ;

6) Boissons y compris les eaux minérales en bouteille, les jus de fruits et de légumes de production industrielle; 

7) Céréales de préparation industrielle (style musli et corn flakes);

8) Chewing-gums;

9) Marijuana;

10) Il faut également éviter aux animaux les aliments parfumés leur étant destinés, les nourritures toutes prêtes pour chats, chiens ou volaille.

Deux règles importantes pour détoxiquer le benzène:

1) Ne jamais consommer d’aliments avec des signes de moisissure ou de pourriture. Eviter toutes les grillades (production de benzopyrène) 

2) Prendre régulièrement de la vitamine B2 (3 fois par jour 300 mg) et de la vitamine C, également 300 mg 3 fois par jour.

Pour éviter les polluants il faut également apprendre à manipuler le synchromètre, appareil qui permet de déceler dans les aliments les polluants et les parasites.

Il faut scrupuleusement  respecter son mode d’emploi pour éviter les erreurs. Avec le benzène il faut être intransigeant. Avec ce solvant il vaut mieux être trop prudent que pas assez.

Nous voici arrivés à la fin de cet exposé, et le respect des règles de conduites énumérées tout au long de cet article sauront vous redonner une rayonnante santé, une énergie vitale débordante et beaucoup de résistance. Vous retrouverez une indépendance vis-à-vis des médecins et vous pourrez poursuivre de nouveaux projets sans avoir la menace d’une maladie grave qui plane au dessus de vous comme une épée de Damoclès.
 

Pas moins de soixante-huit cas de SIDA soignés par la Doctoresse CLARK sont rapportés dans son livre «The Cure for HIV and AIDS», ouvrage qui donne de façon plus détaillée et complète les indications concrètes nécessaires pour recouvrir une rayonnante santé.


Copyright    
 
Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Nettoyages Dr Clark
commenter cet article
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 05:20
La Technique du Zapping à Plaques
de la Doctoresse Clark

0Plateau pour Plate-Zapping 3
Plateau de Zapping à Plaques avec une plaque garnie
 

Nouvelle technique de zapping: le Zapping à Plaques

Nous avons déjà vu ce qu'est le Plate-Zapping.

Depuis son invention en 1994 - disons plutôt depuis sa découverte - le Zapper de la Doctoresse Hulda Clark a peu changé. Les témoignages de centaines de patients confirment sa crédibilité ainsi que ses surprenants résultats. Mais, pour un bon scientifique, les succès déjà obtenus ne sont jamais totalement satisfaisants, car il voudra toujours améliorer et accélérer les résultats de son invention.

 

Selon les descriptions contenues dans le livre: "The Cure for all Advanced Cancers", la Doctoresse Hulda Clark a travaillé aussi bien sur les compléments, les vitamines et les minéraux que sur la thérapie par l'Ozone; plus tard, elle s'est davantage intéressée aux huiles essentielles. Quoi qu'il en soit, elle pensa qu'il était temps d'améliorer les techniques du Zapper en sorte qu'il devienne encore plus efficace.

 

Les PCB empêchent l'efficacité du Zapping

La majorité des patients obtient d'excellents résultats avec le Zapper de la Doctoresse Clark. Il existe, par contre, une minorité qui obtient un succès limité. La Doctoresse  Clark a découvert le pourquoi de la chose: il s'agit - pour ceux qui n'obtiennent qu'un succès limité - des PCB présents dans le corps, qui empêchent, pour ceux-là, la pleine efficacité du Zapper. En outre, il y a un autre facteur significatif: en plus du benzène, de l'amiante et des lanthanides, les PCB inhibent le système immunitarie.

 

Ils se trouvent dans les savons commerciaux, les détergents, matériaux de construction, ainsi que dans les pesticides. Il faudrait en trouver la source pour l'éliminer. De cette façon, il serait ensuite possible d'expulser du corps les PCB avec l'aide de l'huile ozonisée (voir article concernant l'ozonisation). Pour cela il faudra environ deux à trois semaines.
 

Le Zapping à Plaques: la technique combinée du Zapping et du Synchromètre

La Doctoresse Clark a pratiqué de nombreuses expérimentations avec la technique du Zapping. En réalité, il ne s'agit pas de changements au circuit du Zapper, mais plutôt d'adjonctions au circuit déjà existant. La Doctoresse Clark a seulement voulu parler de l'une des nouvelles techniques de Zapping, dénommée "Zapping à Plaques", car les autres techniques découvertes pas elles n'ont pas encore été suffisamment expérimentées de sorte à ce qu'elles puissent être publiées.

Pour le Synchromètre, l'on emploie des plaques pour diagnostiquer les agents pathogènes et les substances présentes dans le corps humain. Il s'agit d'un circuit oscillant, très simple, avec une fréquence base de 1000 Hz, et qui est modulé par les fréquences se trouvant dans le circuit des plaques des condensateurs

Il est en mesure de limiter la recherche d'un agent pathogène ou d'une toxine à un seul organe spécifique du corps, ceci en plaçant un échantillon de l'organe considéré sur la seconde plaque d'épreuve.

La Doctoresse Clark emploie aussi maintenant cette technique pour le Zapper, en branchant simplement deux plaques d'épreuve sur le circuit du Zapper. Le point de raccordement au circuit de ces condensateurs n'a aucune importance, il suffit qu'ils soient branchés du côté de l'arrivée du courant (la partie rouge).

De cette façon, l'on emploie ces plaques pour limiter le Zapping à un organe ou bien à un agent pathogène spécifique. Il s'agit d'un Zapping très spécifique, qui a prouvé sa grande efficacité pour l'organe en question ou l'agent pathogène qui se trouve sur la plaque (tandis qu'il est moins efficace pour les autres organes et les autres agents pathogènes).

Il est aussi possible de placer divers échantillons d'organes et d'agents pathogènes en même temps sur les plaques, mais l'effet en est alors, en ce cas, dilué.

Et, au final, avec cette technique, il est même possible de pratiquer le Zapping pour le tube digestif. Jusqu'à maintenant, il n'était possible d'atteindre cet endroit avec le courant électrique régulier du Zapper que de façon superficielle, mais, maintenant, avec les oscillations du Zapper à plaques, il est possible de pénétrer aussi cette zone.

"Presque tous les malades de cancer trouvent des parasites
dans leurs selles"
, explique la Doctoresse Clark, et elle montre des échantillons se trouvant dans des sachets en plastique, en les confrontant avec les indications se trouvant dans les livres.

"Les patients m'apportent leurs parasites ici-même dans le laboratoire. S'ils ne trouvent pas de parasites,
alors je sais que quelque chose nous a échappé."


En Résumé

Qu'est-ce que le Zapping à plaques?

- Cela signifie employer le Zapper avec des plaques munis de condensateurs. Il est possible d'avoir recours à des verres utilisés pour l'anatomie, ou bien de mettre les agents pathogènes directement sur les plaques, de façon à ensuite pratiquer le Zapping sur un organe ou sur un agent pathogène spécifique.
 

Qui devrait utiliser le Zapping à plaques?

- Tout le monde peut s'en servir, mais,  compte-tenu des frais élevés, il faudrait l'utiliser seulement pour les malades graves.
 

Comment utilise-t-on le Zapping à plaques?

- L'on prend des plateaux comme ceux du Synchromètre (on peut les faire "maison", par exemple avec des feuilles d'aluminium et du carton), on les branche au Zapper, par exemple avec un double fil électrique. C'est important de brancher sur la partie par où arrive le courant électrique (d'habitude la partie rouge).

Vous aurez besoin de verres pour les agents pathogènes ainsi que pour les organes spécifiques pour lesquels vous voudrez pratiquer le Zapping à plaques. La Doctoresse Clark a développé une série de verres spécifiques pour le tube digestif, puisque, maintenant, il est possible de pratiquer le Zapping, là aussi.

0
0

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Nettoyages Dr Clark
commenter cet article
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 05:01

Comment fonctionnent
les parasites...


Voici, tout d'abord, en vidéo, ci-dessous,
l'histoire d'un escargot zombie






Les escargots parasités par ce ver deviennent suicidaires et, sous son contrôle, agissent comme de véritables zombies. Ils quittent en effet la protection de la végétation et se perchent bien en vue pour attirer l'œil des oiseaux.

Ceux-ci, en ingérant les tentacules de l'escargot (qui se régénéreront) ingèrent du même coup les vers, qui peuvent alors se reproduire.

La dissémination des œufs du parasite est ensuite assurée par les fientes du volatile, et permet la contamination de nouveaux escargots. Ainsi la boucle est bouclée.



Voici, maintenant, la non moins hallucinante histoire des fourmis-zombies:





LES FOURMIS ZOMBIES:


Le cycle de la grande douve du foie (Fasciola hepatica) constitue certainement l'un des plus grands mystères de la Nature. Cette bestiole à elle toute seule mériterait, comme les fourmis, tout un roman. Comme son nom l'indique, il s'agit d'un parasite qui prospère dans le foie des moutons.


La douve, tels les vampires, se nourrit de sang et des cellules hépatiques, grandit, prospère, puis pond des œufs. Mais, c’est là que cela devient extra-ordinaire: les œufs de douve ne peuvent pas éclore dans le foie du mouton. Tout un périple les attend…


Les œufs quittent, d’abord, leur hôte involontaire en sortant de son corps avec ses excréments. Du coup, ils se retrouvent dans le monde extérieur, froid et sec. Après une période de mûrissement, ils éclosent pour laisser sortir une minuscule larve, laquelle sera ensuite consommée par un nouvel hôte: l'escargot (le re-voilà, l'escargot, hébergeur fréquent des parasites!).


Dans le corps de l'escargot, la larve de douve se multipliera avant d'être éjectée dans les mucosités que crache le gastéropode en période de pluie. Mais leur périple n’est alors pas terminé pour autant; elles n'ont, en effet, accompli que la moitié de leur chemin.


Ces mucosités, en forme de grappes de perles blanches, attirent fréquemment les fourmis. Les douves pénètrent, grâce à ce "cheval de Troie", à l'intérieur de l'organisme de l’insecte. Elles ne demeurent pas longtemps dans le jabot social des myrmécéennes (mot savant signifiant  simplement "fourmis"!). Elles en sortent en le perçant de milliers de trous, le transformant en passoire, trous qu'elles referment ensuite avec une colle qui durcit et permet à la fourmi de survivre à l'incident.


En effet, pour les douves, il ne faut pas tuer la fourmi, indispensable pour elles afin de refaire la jonction avec le mouton. Mais n’anticipons pas. Une fois dans la place, les douves circulent à l'intérieur du corps de la fourmi, alors que rien, à l'extérieur, ne laisse présager le drame qui se joue à l’intérieur. Car, à présent, les larves sont devenues des douves adultes, qui doivent retourner dans le foie d'un mouton pour compléter leur cycle de croissance.


Mais que faire pour qu'un mouton dévore une fourmi, lui qui est uniquement herbivore et donc pas insectivore?


Des générations de douves ont certainement dû "se gratter la tête" en se posant la question. Comment faire? Le problème était d'autant plus épineux à résoudre que c'est aux heures fraîches que les moutons broutent le haut des herbes et aux heures chaudes que les fourmis quittent leur nid pour ne circuler que parmi les l'ombre fraîche auprès des racines de ces herbes.


Comment donc les réunir au même endroit et aux mêmes heures?


Les douves ont fini par trouver la solution en s'éparpillant dans le corps de la fourmi. Une dizaine de douves s'installe dans le thorax, une dizaine dans les pattes, une dizaine dans l'abdomen et une seule dans le cerveau.


Dès l'instant où cette unique larve de douve s'implante dans son cerveau, le comportement de la fourmi se modifie...


Eh oui! La douve, petit ver primitif proche de la paramécie et donc des êtres unicellulaires les plus frustres, pilote dorénavant la fourmi si complexe.


Résultat: Le soir, alors que toutes les ouvrières dorment, les fourmis contaminées par les douves quittent leur fourmilière. Elles avancent comme des somnambules en pilotage automatique et montent s'accrocher aux cimes des herbes. Et pas de n'importe quelles herbes! Celles que préfèrent les moutons: les luzernes et les bourses-à-pasteur.


Tétanisées, les fourmis attendent là, oui, d'être … broutées! Tel est le travail de la douve du cerveau: faire sortir, tous les soirs, son hôtesse, jusqu'à ce qu'elle soit consommée par un mouton! Car, au matin, dès que la chaleur revient, si, entre temps, elle n'a pas encore été gobée par un ovin, la fourmi retrouve le contrôle de son cerveau et donc de son «libre-arbitre». Elle se demande soudainement ce qu'elle fait là, en haut d'une herbe. Elle en redescend vite pour regagner sa colonie et vaquer à ses tâches habituelles. Jusqu'au prochain soir où, comme le zombie qu'elle est devenue, elle ressortira, tel Mister Hyde, avec toutes ses compagnes infectées par les douves pour grimper au haut des herbes et attendre là d'y être, oui, ... broutées!


Cet étrange cycle pose aux biologistes de multiples questions plus ou moins insolubles.


Première question: Comment la douve blottie dans le cerveau peut-elle voir au-dehors et ordonner à la fourmi d'aller vers telle ou telle herbe? Dispose-t-elle d'un "radar" jusqu'ici encore inconnu?


Deuxième question: Au moment de l'ingestion par le mouton, la douve qui dirige le cerveau de la fourmi mourra, elle et elle seule. Pourquoi se sacrifie-t-elle ainsi? Tout se passe comme si les douves avaient collectivement accepté que l'une d'elles - et la meilleure - meure pour que toutes les autres atteignent leur but et terminent leur cycle de fécondation.


D’après (adaptation): "Edmond Wells,
Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu"

(par Bernard Werber)


Une preuve de plus de l’existence de l’âme-groupe, l’âme animale collective, éparpillée dans de nombreux individus. Seule compte ici la survie du groupe et non la survie individuelle.


C’est un peu comme si un être humain global acceptait de perdre, par exemple, comme simple petite partie de lui, un orteil pour éviter que la gangrène se répande dans le reste du corps…


Réfléchissons, maintenant, à ce qui se passe pour l'être humain et posons-nous quelques questions:


Une fourmi ou un escargot "pilotés" par une minuscule douve, s'ils avaient, comme les êtres humains, de l'"amour-propre", ils pourraient en être vexés. Mais que dire si c'est un être humain qui se laissait ainsi "piloter" par une minuscule douve? Le rouge de la honte ne devrait-il pas monter à son front?


Or, si l'on en croit la Doctoresse Clark, si précisément ce qui se passe avec le cancer! Lorsque la douve de l'intestin a réussi, via le sang, à pénétrer dans le foie, elle peut s'y reproduire et y faire sa demeure! A partir de là, elle va secréter une substance, destinée à favoriser sa propre reproduction et qui va agir comme "stimulant mitotique" et donc provoquer une tumeur maligne, laquelle sera notamment remplie de douves!


L'être humain ne serait-il pas, lui aussi,
en train de devenir un homme-zombie?

Mais comment peut-il faire pour se déparasiter?

Il se pourrait que Hulda Clark ait trouvé

la solution!

0
0

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Atteintes aux corps
commenter cet article
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 02:48

 

Complet Nettoyage du corps

selon la Doctoresse Clark

 

"Seule la Pureté guérit."

- Louis Kuhne -

 

Tout être humain qui se respecte a le devoir de veiller à maintenir son corps propre et pur. La propreté du corps ne concerne pas que son extérieur, mais elle concerne aussi son intérieur, en particulier ses principaux organes internes. C'est important pour le respect de soi-même et des autres ainsi, pour les croyants, que de Celui qui nous a donné ce corps, lequel est notre meilleur ami lors de notre séjour sur Terre.

Un corps rempli de parasites, de polluants toxiques et de toxines n'est ni propre ni pur. Et il est sujet à toutes sortes de maladies.

La thérapie de la Doctoresse Hulda Clark visant à la purification intégrale du corps est à la fois simple, naturelle et surtout très efficace. C’est un programme complet de nettoyage - et donc de purification - du corps physique.

 

Comment détecter la présence de parasites et de poisons dans le corps?

La Doctoresse Hulda Clark, après quinze années de recherche dans sa clinique privée de Tijuana, près de Mexico au Mexique, a découvert que chaque organisme vivant et aussi chaque substance possède sa propre fréquence.

Concernant le déparasitage, sa pratique  consiste, par le phénomène de la résonance, à faire éclater les bactéries, les virus, les champignons, les levures et les parasites nocifs avec un très faible courant continu de neuf volts avec des fréquences déterminées appropriées. La fréquence de 30.000 Hertz est déjà adaptée à de nombreux usages.

De multiples organismes ont été testés par elle à l'aide du Synchromètre afin de déterminer leur fréquence spécifique.

Par exemple :

- Les levures ont de 80.000 à 140.000 vibrations par seconde, ce qui veut dire que leur fréquence est de 80 à140 kHz;

- Les bactéries, virus, vers et ascaris (ou ascarides) ont une fréquence allant de 300 à430 kHz,

- Les ténias et les organismes unicellulaires ont une fréquence de 350 à 475 kHz.

- L’être humain a, quant à lui, une fréquence allant de 1520 à 9460 kHz. Il peut donc y avoir, avec un rapport de 8 à 9, d'un corps humain à l'autre, une très grande différence vibratoire. Ceci explique, sans doute, déjà, pour une part, pourquoi certains êtres humains sont beaucoup plus sensibles aux parasites et aux polluants que d'autres.

Lorsque les parasites sont exposés à un courant de basses fréquences, ils sont pulvérisés sans dommages pour l’organisme humain. La Doctoresse Clark a appelé cette façon de soigner le «Zapping» et l'appareil qui sert à faire cela un «Zapper».

Au fil des années le Zapper initial a été amélioré. Le Zapper actuel, réalisé à partir indications de la Doctoresse Hulda Clark, par la Doctor Clark Research Association et le Dr Clark Zentrum, s'appelle le VariZapper (parce qu'il est transformable en Générateur de Fréquences).

L’appareil, du fait des fréquences émises, met en résonance la membrane cellulaire des micro-organismes pathogènes, ce qui a pour effet de les faire éclater. Après quoi, les organes, en étant débarrassés de ces indésirables visiteurs, si on les dépollue aussi correctement, retrouvent progressivement leurs fonctionnalités optimales.

Le micro-courant électrique du Zapper passe mal à l’intérieur de l'intestin, et c'est pourquoi il est généralement nécessaire d'associer aux séances de Zapping les Cures de Plantes Antiparasitaires.


Le Nettoyage du corps selon la Doctoresse Clark comprend trois aspects:

1. Élimination des parasites avec le Zapper et les Cures de Plantes antiparasitaires.

2. Nettoyage des principaux organes internes: La Dépuration des Reins, le Grand Nettoyage du Foie et le Programme Intestinal.

3. Dès le départ, mise en place d'un mode de vie sain avec une nourriture appropriée, non seulement biologique (cela ne suffit pas!) mais aussi sans parasites ni pollutions.

La Doctoresse Hulda Clark a écrit dans son livre «The Cure for all Cancers» [«La Cure de tous les cancers»] (édition française à paraître en 2010) :

«La guérison est un grand secret, que tout le monde possède en soi sans le savoir. Aucun médecin ne peut faire de miracles. Mais en enlevant tous les obstacles dans notre corps, nous pouvons être sûrs que le corps guérira de lui-même

Paroles qui ne sont pas sans rappeler celles du grand Albert Schweitzer parlant du "médecin intérieur", qui, de façon naturelle et spontanée, si on ne l'en empêche pas, "fonctionne si bien".

Importance du déparasitage

Au sujet des parasites, dans le même livre "La Cure de tous les cancers" - qui est son premier livre, paru en 1993, elle écrit aussi:

"L’espèce humaine est maintenant infestée de parasites, en particulier la grande douve de l’intestin, Fasciolopsis buski, la grande douve du foie, Fasciola hepatica, la douve pancréatique des bovins, Eurytrema pancreatica, la douve de Chine, Clonorchis sinensis, et le ver rond commun, l’ascaride (Ascaris).

L’augmentation du parasitisme de la douve est dû à l’émergence d’un nouveau «réservoir biologique» parmi le bétail, la volaille et les petits animaux de compagnie. Quant à l’augmentation du parasitisme de l’ascaride, il tient probablement à ce que ce ver trouve refuge chez les animaux de compagnie."

A ce sujet, l'on peut ajouter que l'univers concentrationnaire moderne des "élevages en batterie", à l'origine aussi, par exemple, de la grippe aviaire ou de la grippe porcine, favorise également, bien évidemment, la prolifération des douves et autres parasites.


Importance de la dépollution des polluants

Concernant la pollution généralisée par les solvants et les antiseptiques chimiques elle fait aussi l'incontestable et triste constat suivant:

"En même temps s’est produite la micro-contamination de l’ensemble de la nourriture humaine par des dérivés de l’industrie pétrolière ; au nombre desquels des solvants, des antiseptiques et nombre de produits utilisés directement dans l’industrie alimentaire."

Le lecteur, candidat à une florissante santé, se demandera alors: En quoi la présence de tel  polluants dans mon corps peut-elle influer sur ma santé? Voici un exemple qui montre bien que l'association: parasite + polluant peut provoquer un "cocktail détonnant":

"En présence d’alcool isopropylique, le Fasciolopsis buski peut réaliser son cycle évolutif complet sans recourir à un escargot, qui, sinon, lui sert habituellement d’hôte intermédiaire."

L'alcool isopropylique, aussi appelé "alcool propylique" (là où l'on trouve le radical "prop" - ce qui, en fait, ici, n'est pas "propre"! - dans une appellation sa présence doit être suspectée), "alcool modifié", "alcool dénaturé" (que l'on trouve également dans l'alcool dit "à 90°"), et que la plupart de fabricants de cosmétiques utilise "à tour de bras", de sorte que l'on en trouve à peu près "partout", bien que non toxique en soi, s'avère être un fléau méconnu, lorsque la douve de l'intestin est présente dans le corps, car, à cause de lui, la douve de l'intestin (fasciolopsis buski) arrive à devenir aussi une "douve du foie" capable de s'installer également dans le foie comme l'ainsi dénommée (fasciola hépatica)!

Mais il n'y a pas que l'alcool isopropylique!:

"D’autres solvants contribuent au parasitisme: le benzène, le méthanol, le xylène et le toluène, que l’on trouve maintenant sous forme de résidus dans nos aliments et qui polluent les produits d’hygiène comme le dentifrice, les solutions pour bains de bouche, les lotions et les cosmétiques. Ces solvants contaminent également les aliments pour animaux, et sont ainsi responsables du développement du nouveau réservoir biologique ou source d’infection des douves."

Les solvants n'interagissent pas dans le fonctionnement du corps de façon indifférente; tout se passe, au contraire, en fonction de la loi de l'attraction universelle du genre semblable, car les solvants ne se répartissent pas indifféremment dans le corps, au contraire:

"Ces solvants ont des préférences pour certains organes. L’alcool isopropylique s’accumule dans le foie, ce qui a pour effet de permettre au Fasciolopsis de mener à bien son cycle évolutif complet à l’intérieur de cet organe."

Ce fait est d'une extrême importance, car sans l'alcool isopropylique les œufs du fasciolopsis buski seraient obligés d'être évacués du corps afin de parvenir à éclosion. Au lieu de cela, les stades de parasites arrivent à naître et à se développer dans le corps, ce qui permet leur prolifération, d'où l'envahissement du corps par les douves.

Mais là n'est pas le pire:

"Cela génère le processus malin, à savoir la production du stimulant mitotique, l’orthophosphotyrosine."

Le "processus malin" c'est quoi? C'est le phénomène par lequel une tumeur dite bénigne devient maligne et donc proliférante. C'est donc très grave! Car un "stimulant mitotique" est une substance capable de provoquer des mitoses, c'est-à-dire des divisions cellulaires!

Et, en l'occurrence, des divisions cellulaires "anarchiques".

L'explication, totalement nouvelle, du processus tumoral par la Doctoresse Clark est d'une extrême simplicité:

"L’orthophosphotyrosine et toutes sortes de facteurs de croissance sont alors produits dans les organes de l’hôte humain, peut-être pour les propres besoins du parasite, ce qui place du même coup le tissu humain dans la sphère d’influence de celui-ci."

La dernière partie de la phrase "ce qui place du même coup le tissu humain dans la sphère d’influence de celui-ci" a une importance capitale, car elle touche à la compréhension profonde de ce qu'est, en fait, le cancer. Depuis des décennies, les scientifiques s'interrogent, se demandant quelle est la "folie" apparaissant soudain et qui permet à un groupe de cellules de se mettre à subitement proliférer de façon en apparence totalement anarchique?

La cause de cela est, en fait, tout simplement, l'assujettissement (volontaire?) d'un tissu du corps humain à l'influence d'un organisme étranger: Ici ce n'est plus, au moins en apparence, l'encéphale humain qui fait la loi dans le corps mais un vulgaire et minuscule parasite, qui utilise des ressources pour lui étrangères (les tissus du corps humain) à son propre profit!

Pour mieux comprendre cet étrange processus il est sans doute opportun de se référer à une étrange histoire, qui est celle des "fourmis zombies" (voir l'article consacré aux "fourmis zombies").

Lorsque la douve arrive dans le foie, cela veut dire qu'un cancer est susceptible de se développer dans un autre organe:

"La présence d’une douve adulte dans le foie signale la production d’orthophosphotyrosine dans un organe éloigné."

La présence d'orthophosphotyrosine dans le corps est, en fait, l'un des principaux marqueurs du cancer.

Mais pourquoi un organe plutôt qu'un autre? Voici la réponse - biologique - de la Doctoresse Clark:

"Cet organe paraît être choisi en fonction de bactéries productrices d’ADN qui s’y trouvent, ainsi que de carcinogènes spécifiques."

C'est tout à fait possible, mais cela n'exclut pas, là encore, qu'interviennent en cela, encore en plus, et même de façon déterminante, des facteurs psychiques, comme déterminé par la Médecine Nouvelle.

La présence d'alcool isopropylique dans le corps n'est pas, non plus, même en présence de douves, une fatalité vis-à-vis du cancer, car, face à l'alcool isopropylique tout le monde n'est pas à égalité:

"La différence entre les gens qui accumulent l’acide isopropylique et ceux qui le métabolisent rapidement tient à la présence d’aflatoxine B chez les premiers."

Sans aflatoxine B le corps arrive donc à se débarrasser assez rapidement de l'alcool isopropylique, mais avec l'aflatoxine B ce n'est pas le cas.

Voilà comment cette aflatoxine B agit:

"La présence conjuguée d’aflatoxine B et d’alcool isopropylique dans le foie entraîne la formation de Gonadotrophine Chorionique humaine (hCG). L’hCG se répand dans tout le corps, phénomène suivi par la formation d’orthophosphotyrosine."

D'où provient l'aflatoxine B?:

"Les aflatoxines sont des contaminants de nos denrées alimentaires."

Donc l'on en absorbe déjà une bonne part en mangeant des produits alimentaires contaminés, mais ce n'est pas tout!:

 "et peuvent aussi être produites in situ par les mycelia des variétés Aspergillus."

Il peut donc aussi s'en former à l'intérieur même du corps humain! Mais cela n'arrive que dans un cas précis:

"De telles agglomérations mycéliales ne se voient qu’en présence de cuivre!"

En résumé: Du cuivre dans le corps => possibilité de mycelia aspergillus (champignons) => possibilité d'aflatoxine B, ==> accumulation d'alcool isopropylique non éliminé par le corps => prolifération de la douve fasciolopsis buski => cancer.

D'autres parasites peuvent encore avoir des effets désastreux:

Par exemple: L'on sait que la vitamine C (découvertes de Otto Wartburg - pour cela deux fois prix Nobel - et de Linus Pauling) amenant de l'oxygène dans les cellules a, en grosses quantités, une remarquable efficacité face aux tumeurs cancéreuses. Mais il peut aussi arriver qu'elle ne soit pas efficace! Pourquoi? Voici la réponse de la Doctoresse Clark:

"En présence du parasite Ascaris, la vitamine C est oxydée et perd son pouvoir anti-oxydant."

C'est donc ici l'Ascaris qui est en cause et qui empêche la Vitamine C d'agir et dont il faut donc aussi promptement se débarrasser (l'ascaris est éliminable par l'huile ozonée - de préférence, l'huile d'olive - et la L-Cystéine).

Lors que l'on a déparasité et dépollué à fond, les bons résultats ne font pas attendre:

"La destruction de tous les parasites et de leurs larves, associée à l’élimination de l’alcool isopropylique et des carcinogènes du mode de vie des patients, a pour effet un remarquable rétablissement, généralement perceptible en moins d’une semaine."

La solution pour la guérison et même l'éradication du cancer est donc beaucoup plus simple et rapide que ce que l'on laisse communément entendre:

"L'on pourrait éradiquer le cancer en très peu de temps en débarrassant nos bêtes à viande ainsi que nos animaux de compagnie des parasites de douves, et en recherchant la présence de solvants dans les aliments de toutes sortes. Cesser la consommation de mycotoxines et l’exposition au cuivre, au cobalt et au vanadium, est indispensable pour la régression des tumeurs.

Importance du terrain

De façon générale, ce qui découle aussi de la Bio-électronique de Louis-Claude Vincent, les parasites se développent dans un milieu acide et, simultanément avec leurs sécrétions plus ou moins toxiques, ils acidifient le corps de leur "hôte" involontaire en abaissant son niveau énergétique vibratoire. Ils parasitent plus facilement et prolifèrent plus rapidement dans un corps acide.

Lorsqu'un être humain meurt, les cellules de son corps terrestre perdent immédiatement leurs vibrations. Leur composition chimique devient alors très acide. Cet état acide envoie un signal visant à prévenir que le moment est venu pour les microbes - car, à vrai-dire, telle est bien leur fonction! - de décomposer les tissus morts.

Microbes, virus, bactéries et champignons ont, en effet, pour fonction, dans l'univers gros-matériel, de faire retourner - par la décomposition - les corps morts à la terre (recyclage).

Si un corps humain s'approche d'un tel état très acide, morbide, proche de la létalité, alors les microbes pathogènes considèrent que le corps est déjà "mort", ils se mettent à proliférer et ils deviennent agressifs. La raison d'être pour cela, c'est qu'ils obéissent à la Logique de la Nature, laquelle a pour objectif de préserver l'espèce et non l'individu. Or les individus en dégénérescence nuisent à la survie de l'espèce; c'est pourquoi la Nature sacrifie plutôt les individus que l'espèce. évidemment, la logique humaine individuelle, en laquelle l'individu compte plus que tout ("Mon corps au pied me fait plus mal que la mort d'un million de Chinois!" - Pierre Daninos), est quelque peu différente! La plupart des maladies, si ce n'est toutes, proviennent - suite à de mauvaises conditions (perturbations psychiques, pollutions variées) - de la prolifération anormale des parasites et microbes pathogènes et des toxines qu'ils produisent.

LES SOINS NATURELS DE LA DOCTORESSE CLARK - LES Cures

Pour retrouver une pleine santé, et vivre libre de parasites, de polluants et de toxines, il faut, en fonction de l'état de départ, prévoir un laps de temps d'au moins plusieurs mois, parfois même de quelques années.

Les cures de plantes ont été mises au point et testées au Synchromètre par la Doctoresse Clark. Se procurer des plantes de provenance incertaine est toujours risqué, non seulement elles peuvent s'avérer être sans effet, mais surtout elles n'auront pas été testées comme non polluées par la Doctoresse Clark ou des personnes formées par elle ou appliquant ses directives.

Pour les femmes, il est déconseillé de faire de cures de nettoyage pendant la grossesse et l'allaitement. Par contre, il est tout à fait recommandé de faire une grande cure de nettoyage avant de projeter d'avoir un enfant.

Pour le pratiquer le Zapping la Doctoresse Clark est catégorique, il ne faut pas utiliser le courant alternatif mais seulement le courant continu. Toutes sortes d'accessoires: bracelets, électrodes, étoffes de contact, ceintures, pantoufles, cylindres en inox ou en carbone favorisent au maximum, selon les goûts et la résistivité spécifique de chaque corps humain, le passage du courant dans le VariZapper.

Pour certains accessoires comme les bracelets il est important qu'ils soient bien humidifiés avec de l'eau minérale en bouteille ou bien du robinet (qui, avec ses minéraux, favorisent le passage du courant; par contre, ne pas utiliser d'eau distillée pour cela, car elle est isolante).

L’utilisation de Programmes Spéciaux supplémentaires (63 à ce jour), sous forme de cartes mémoires (Varicartes), permet de couvrir toutes les fréquences nécessaires à tous les types de parasites.

 

Le VariZapper - Comment l’utiliser?

Pour le Déparasitage de Base (destiné aux personnes bien portantes) il convient d'utiliser, une à deux fois par jour, le programme de base du VariZapper (ligne n°1 sur l'afficheur), lequel comporte un cycle de trois fois sept minutes avec, pour le repos du corps entre les séances de passage du courant, deux pauses de vingt  minutes.

La raison pour laquelle il y a trois passages du courant est que certains parasites sont comme des "poupées russes" - dites aussi "poupées gigogne" -: dans le gros parasite se trouve un parasite plus petit, lequel contient parfois un troisième parasite encore plus petit!

Le premier passage du courant ne fera éclater que le plus gros parasite, le deuxième passage aura raison du moyen parasite, tandis que le troisième passage viendra enfin à bout du plus petit.

Observez les réactions de votre corps. S'il arrive que, lors d'une séance de Zapping, vous vous sentiez fatigué(e), il convient de faire une pause d'un  quelques jours. Il est nécessaire de beaucoup boire de l'eau pure.

Lorsque la fatigue s’est estompée, vous pouvez utiliser le Zapper quotidiennement, pendant, par exemple, trois semaines d'affilée. Une fois la pleine santé retrouvée, il est conseillé d’utiliser, en programme d'entretien (si l'on ne modifie pas les conditions de vie qui ont permis aux parasites d'apparaître, ils reviendront!) le VariZapper une à deux fois par semaine. Chaque fois que vous faites une cure de nettoyage (anti-parasitaire, reins, foie ou intestin) il est recommandé d'utiliser simultanément et quotidiennement le Zapper, surtout si votre charge parasitaire est forte.

Pour savoir si vous avez beaucoup de parasites et lesquels, vous pouvez consulter un praticien sachant utiliser le Synchromètre® (audio-oscillateur) ou bien un appareil de détection très sophistiqué comme le Physioscan® ou le Diascan®, etc.

Pendant les trois premières semaines d’application du Zapper il est conseillé de boire beaucoup d'eau citronnée, de préférence avec du gingembre. Cette boisson est désaltérante et, simultanément, aide au nettoyage des reins, du foie, du tube digestif et de l'intestin. N’utilisez, toutefois, pas la boisson au citron et au gingembre en même temps que d’autres cures de nettoyage.

Après cela, vous pourrez enchaîner avec le programme anti-parasitaire, lequel dure 18/ 21 jours (voir tableau dans le livre "La Cure de toutes les maladies").

Ce programme - comme l'action du Zapper - élimine plus d'une centaine de parasites, parmi les plus courants. Dans le cas de maladies chroniques, il est indispensable de continuer à prendre les plantes anti-parasitaires une fois par semaine pendant au moins un an. Si, dans une famille, une personne a une maladie chronique, il est conseillé que toute la famille effectue la cure anti-parasitaire. En effet, si des précautions suffisantes ne sont pas prises - ce qui est, le plus souvent, le cas! - les membres d’une même famille s’infectent continuellement et mutuellement entre eux. Les animaux domestiques, eux aussi, sont la source d’infection et de ré-infection. Pour les chats et les chiens, et autres animaux domestiques, il est aussi possible d'être déparasité.

Une fois le programme anti-parasitaire effectué, il convient de procéder au nettoyage des reins, du foie et, éventuellement, de l'intestin avec le Programme Intestinal. Parfois, les trois premiers programmes sont suffisants pour nettoyer aussi, par contre-coup, l'intestin. D'autres fois, le Programme Intestinal, dont la durée n'est pas pré-déterminée par la Doctoresse Clark (il convient d'être à l'écoute de son corps pour savoir jusqu'à quand il faut le poursuivre) sera également nécessaire, en particulier pour les personnes souffrant de flatulences, de ballonnements, de gaz, d'irritation des parois, etc.. De plus, l'irrigation colônique et les lavements aux café sont, eux aussi, très recommandés.

Après cela, répéter le programme anti-parasitaire une deuxième fois. Après encore une interruption de quatre mois il est souvent bienvenu de répéter la cure une troisième fois.

Après avoir terminé le cycle de trois cures de 21 jours, il est conseillé de refaire cette cure une ou deux fois par an, selon le besoin. Vérifier avec le Synchromètre ou le Physioscan si les parasites ré-apparaissent ou non.

Pendant la période de quatre mois entre la première et la deuxième cure anti-parasitaire, il est possible d'enchaîner avec le nettoyage des reins de trois semaines, en laissant reposer son corps quelques jours avant de commencer.

 

La Dépuration des Reins dissout les calcules rénaux et améliore le fonctionnement rénal. Si vous êtes très fragile des reins, il est prudent de commencer la cure en divisant les quantités préconisées par deux. Buvez quotidiennement deux à trois litres d’eau plate. Il est préférable d’arrêter le café et le thé. Les remplacer, si besoin, par de l'Arginine, laquelle est très tonifiante. Observez les réactions de votre corps. L’urine peut être un peu trouble et plus foncée. Le Nettoyage des Reins dure trois semaines.

Le Programme de Nettoyage des Reins est recommandé une fois tous les six mois. Après avoir achevé le Nettoyage de Reins, le moment est venu de penser à démarrer le grand Nettoyage du Foie.


Pourquoi faire le Nettoyage du Foie seulement en troisième position?

Dans le livre «La Cure de toutes les maladies» la Doctoresse Hulda Clark a écrit que le nettoyage du foie peut s'avérer plus difficile si des parasites sont encore présents à l’intérieur du foie. Et, de plus, en se nettoyant, le foie se débarrasse non seulement de calculs solides (même si plus mous que les calculs biliaires) mais aussi des toxines liquides; les reins nettoyés peuvent les filtrer plus efficacement.

 

Le foie, c’est le grand «filtre» du corps, il gère plus de quatre-cents fonctions dans le corps et est parcouru par pas moins de cinquante mille canaux! C’est pourquoi, il est tout indiqué de le nettoyer autant de fois que nécessaire, jusqu'à ce que plus rien n'en sorte. Pendant une cure de nettoyage, c’est seulement une partie du foie qui est nettoyée et il faut donc recommencer jusqu'à ce que le foie soit entièrement propre, ce qui peut requérir, selon les personnes et la quantité de calculs à évacuer, de devoir recommencer le nettoyage, cinq, dix, quinze fois ou même - dans les cas extrêmes - encore davantage!

Entre les nettoyages, prévoir des pauses d’au moins deux à trois semaines. (La Doctoresse Clark préconise deux semaines; Andreas Moritz, l'auteur du fort interpellant livre "L'étonnant nettoyage du foie et de la vésicule biliaire" parle de trois semaines.) La Doctoresse Clark souligne le fait que les personnes allergiques devraient éliminer au moins deux mille calculs et les personnes malades trois mille. C’est pourquoi il est indispensable de répéter la cure autant de fois que nécessaire jusqu'à ce que tous les calculs soient éliminés. Ces calculs ne sont pas exactement les mêmes que les calculs biliaires; ils sont plus tendres, comme des petits pois plus ou moins cuits, et, pour les premiers à sortir, les plus récents, de couleur verte ou ocre pour les plus anciens. Mais l'on peut aussi en voir d'autres couleurs: marrons, rouges, ou même bleus.

 

Après avoir recouvré une pleine santé, afin de la maintenir, il est vivement recommandé, selon la Doctoresse Clark, de nettoyer son foie tous les six mois. Pour le moins, une fois par an.

Pour en savoir plus sur les Programmes de Nettoyage Dr Clark il est possible de se rendre sur les sites officiels http://drclark.net (information sur les cures en plusieurs langues) http://drclark.com (se procurer les cures et ingrédients nécessaires en fonction des spécifications de la Doctoresse Clark), ainsi que sur divers autres sites ou blogs francophones comme http://santenaturelle.over-blog.net (blog entièrement en français), etc., apportant d'utiles compléments d'information.

 

Remarque: La Doctoresse Clark encourage fortement l'autonomie en matière de santé, de sorte que ses livres sont conçus pour permettre aux candidats à la purification de leur corps de - sans attendre que d'autres, spécialistes ou non, le fassent pour eux - prendre soin d'eux-mêmes sans besoin d'assistance extérieure. Ceci est, bien sûr, valable pour les personnes en relative bonne santé.


Toutefois, si vous êtes malade, n'hésitez pas, bien sûr, à avoir recours aux services d'un professionnel de santé reconnu, médecin et/ou thérapeute, de préférence ouvert à la nécessité des Cures de Nettoyage Interne et réellement capable de vous apporter l'aide requise.

 


"Au moins en apparence", car, ici interviennent d'autres facteurs, les facteurs psychiques, dont la Doctoresse Clark - laquelle se place entièrement sur le terrain de la biologie - ne parle pas et qui ne sont pas l'objet du présent article, mais qui font l'objet principal de ce que l'on appelle la "Médecine Nouvelle".

.

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Nettoyages Dr Clark
commenter cet article