Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Santé Naturelle
  •  La Santé Naturelle
  • : Cultiver la Santé Naturelle pour Être et Demeurer Naturellement Sain
  • Contact

La Santé Naturelle

Recherche

Soigner l'âme et le corps


L'on ne peut guérir la partie sans soigner le tout.
L'on ne doit pas soigner le corps séparé de l'âme,
et pour que l'esprit et le corps retrouvent la Santé,
il faut commencer par soigner l'âme.
Car c'est une erreur fondamentale des médecins actuels
de, dès l'abord, séparer l'âme et le corps.

- Platon - 427-347av. J.C - "Les Charmides" -

28 avril 2010 3 28 /04 /avril /2010 13:00

 

Pourquoi devrais-je apprendre
à me servir d'un
Syncromètre?

 

"Il n'est qu'un mal, l'ignorance!"

- Socrate -


- Oui, pourquoi devrais-je apprendre à me servir d'un Syncrometer?

- Oh! Pour rien! Chacun est libre de demeurer dans l'ignorance, n'est-ce pas?

- Heu..., oui, mais l'ignorance de quoi?

- Par exemple: L'ignorance de ce qui se trouve dans mon corps et ne devrait pas y être! Mais aussi de ce qui se trouve dans mon puits ou bien dans l'eau de mon robinet, ou encore dans le savon ou la crème de beauté que j'utilise tous les jours..., mais, bien sûr, aussi, dans les produits avec lesquels je lave mon linge, fais ma vaisselle, nettoie mes sols, repeins mes volets, etc., etc.

- Quelle importance?

- Un simple exemple: Dans les pays "modernes", en Occident et en Amérique, selon les statistiques plus d'une femme sur trois et près d'un homme sur deux développera un cancer au cours de sa vie... Peut-être est-ce juste une fatalité? Ou, peut-être, y pouvons-nous quelque chose?

Supposons que, sans nullement nier l'importance des facteurs psychiques (car, en réalité ce sont les plus importants!), ceux qui - comme la Doctoresse Hulda Clark, mais elle est loin d'être la seule! - insistent sur l'importance des facteurs environnementaux (c'est aussi le cas, en France, du bien connu professeur Dominique Belpomme) aient largement raison (le cancer, comme beaucoup d'autres maladies, est considéré comme une maladie "multi-factorielle"). En ce cas, il devient vital de savoir ce que nous faisons - quelle qu'en soit la manière - quotidiennement entrer dans notre corps... Oui, mais, comment le savoir?

Utiliser des produits "Bio", tant pour la nourriture que pour l'environnement (jardinage, bricolage, produits d'entretien, etc.)! Certes!, mais cela suffit-il? Dans ses différents ouvrages la Doctoresse Hulda Clark, qui, pendant une bonne partie de sa vie, a testé avec son Syncromètre tout ce qui lui "tombait" sous la main a, de nombreuses fois, mis en garde au sujet du fait que "Estampillé Bio" n'égale pas automatiquement "produit Sain", c'est-à-dire d'une totale innocuité.

Tout au contraire, de très nombreux produits officiellement estampillés comme "Bio", à l'exception de quelques gammes de produits testés au Syncromètre comme Sanctum, contiennent, quand même, malgré cela, de très dangereux produits comme l'alcool isopropylique (co-responsable du cancer), le benzène (co-responsable du sida), divers solvants, de nombreux métaux lourds, des lanthanides toxiques, etc., etc...

Les ingrédients officiels figurant sur l'étiquette ont bien été cultivé en Bio, mais la chaîne de conditionnement du produit, qui, elle, ne figure pas sur l'étiquette, n'est pas pour autant "Bio"!

Exemples: Les flacons sont désinfectés à l'alcool isopropylique - et, bien évidemment, il en reste sur les parois des flacons! - ou bien - autre possibilité - de l'alcool isopropylique (aussi appelé "alcool modifié" ou - pas pour rien! - "alcool dénaturé", etc.) - jouant, comme le savent les lecteurs de Hulda Clark, un très important rôle dans le développement du cancer - est, à titre de conservateur, incorporé à la composition finale du produit; ou encore les machines de conditionnement sont graissées avec des substances pétrolières contenant du benzène, etc. ou ces machines sont faites de métaux, dont, avec l'usure et les courants d'air, des particules arrivent à pénétrer en les incorporant jusque dans les produits en cours de conditionnement, etc.

Bref! Sans qu'il y paraisse, nous vivons dans un monde dangereux, où, à son insu, l'on avale toutes sortes de choses plus ou moins maléfiques...

Alors, rêvons un peu... Une école où les enfants apprendraient, grâce au Syncromètre, dès leur plus jeune âge, à détecter ce qu'ils ingèrent tous les jours et se trouve déjà présent dans leur corps... Un peu trop révolutionnaire peut-être? Des fois qu'en y découvrant des choses "pas catholiques" ils en viendraient à remettre en cause ce que l'on met dans leurs assiettes à la cantine ou bien qu'ils découvrent que l'eau du robinet est polluée par divers métaux lourds et que celle qui se trouve en bouteilles plastiques ce n'est pas beaucoup mieux, côté bisphénol A et autres phtalates...

 

"Ils bâtissent avec des pierres et ils ne voient pas
que chacun de leurs gestes
pour poser la pierre est accompagné d'une ombre de geste,
qui pose une ombre de pierre dans une ombre de mortier;
et c'est la bâtisse d'ombre qui compte."

- Jean Giono -

 

"Ils bâtissent avec leur corps et leurs matières et ils ne savent pas
que chacun de leurs gestes pour bâtir avec leurs matières
est accompagné ou précédé d'une onde de geste
qui pose une onde de matière dans l'onde de la bâtisse;
et c'est la bâtisse d'ondes qui compte."

- Dr Jean-Paul Amegan -


Quelques principes:

"E = MC2" (Albert Einstein).

"Rien n'est inerte, tout vibre!"

"Tout ce qui est propulsif, conservateur, édificateur, réside dans la radiation."

Si quelqu'un possède quelque chose de Toi, par exemple, l'un des quatre S (comme Sécrétions): Ta Salive, Ta Sueur, Ton Sang ou même Ton Sperme, ne serait-ce qu'à l'état d'échantillon (par exemple, ayant imprégné un vêtement), alors il peut arriver à beaucoup savoir sur Toi, beaucoup Te nuire (vaudou, magie, sorcellerie) ou bien encore, tout au contraire ...., Te soigner! Les Tests de Salives au Syncromètre reposent précisément sur ce principe.

Parfois, vous pensez à quelqu'un ou quelque chose et, soudain... ce quelqu'un ou ce quelque chose se tient devant vous!

Cela veut dire quoi? Une irradiation en provenance de la personne ou de la chose - l'émetteur - est préalablement venue à votre rencontre et vous - le récepteur - l'avez alors reçue avant même la rencontre physique.

C'est que la matière n'est pas autre chose que de l'énergie condensée. Et un corps matériel peut donc émettre un rayonnement - ou radiation - soit une onde électro-magnétique, laquelle, sous forme de Quantum, peut quasi-instantanément voyager vers un autre corps de matière... Onde signifie énergie ou fréquence.

 

"Tous les êtres, qu'ils soient vivants ou inertes,
ont chacun une fréquence spécifique."

- Dr Hulda Clark -

"La vie est basée sur les principes de la résonance."

"Chaque être vivant, chaque rocher a sa propre énergie vibratoire
et dégage des ondes de matière qui agissent les unes sur les autres."

"Une nouvelle manière de penser est nécessaire si l'humanité veut vivre."

- Albert Einstein -

Hulda Clark fait partie de ceux qui apportent la nouvelle manière de penser.

à la découverte des Ondes et des Fréquences...

Les ondes électro-magnétiques sont des ondes immatérielles. à l'inverse, par exemple, des ondes sonores (lesquelles se propagent dans l'air), elles n'ont pas besoin de support matériel pour se propager.

Il y a deux sortes de champs: Les champs électriques (mouvement d'électrons au sein d'un conducteur) et les champs magnétiques. Les champs magnétiques sont créés par les champs électriques, perpendiculairement à ceux-ci. La combinaison des deux champs - électrique et magnétique - constitue ce que l'on appelle un champ électro-magnétique.

Un champ électro-magnétique se propage en agissant sur l'univers qui l'entoure et cela peut porter très loin... Pour décrire le trajet des ondes l'on a recours à divers paramètres comme la longueur d'onde, la vitesse, la période (temps nécessaire pour, après un cycle complet, revenir au point de départ), et la fréquence (nombre de cycles entiers par seconde).

Tout comme la lumière, les ondes électro-magnétiques se déplacent à près de 300.000 kilomètres à la seconde (exactement, 299.997 km/s). Du nom du savant Hertz, Les fréquences s'expriment en Hertz ou en KiloHertz (à noter que le mot "Herz", inclus dans "Hertz", en langue allemande, signifie: "Cœur").

Les fréquences qui parcourent le vaste Univers arrivent aussi à pénétrer les organismes vivants, qui, en résonance avec elles, à leur tour, émettent aussi des ondes; on les appelle les "Bio-Fréquences".

"La vie est une question d'ondes électro-magnétiques;
les cellules possèdent un système de résonateurs capables d'émettre et de capter des informations."

"La Vie est basée sur ces principes de résonances
d'ondes électroniques!

Les cellules vivantes sont de petits oscillateurs;
elles reçoivent des informations et en donnent
grâce au même principe."

- Georges Lakhovsky -

"Les cellules vivantes fonctionnent comme des émetteurs
et récepteurs radio."

- Popp -


Explications du Docteur J.-P. Amégan au sujet du principe du Syncrometer:

"Un circuit oscillant se compose d'un Condensateur (fixe ou variable, selon qu'on l'utilise pour une fréquence donnée ou pour une gamme de fréquences), d'un Self (une bobine d'auto-induction) et d'une Résistance. Lorsque l'on fournit du courant à un tel circuit, il se met à osciller sur une fréquence déterminée par des paramètres capacité, self et résistance. Cette fréquence est pratiquement invariable. Si aucun des paramètres ne change le circuit va toujours osciller sur cette fréquence que l'on appelle  "fréquence propre" du circuit.

Par contre, si un circuit oscillant est soumis à une gamme de fréquences électromagnétique s, il va se mettre à osciller en résonance avec sa fréquence propre, qu'il va, en quelque sorte, extraire du "brouillard électromagnétique ambiant". C'est sur ce principe qu'est basé le fonctionnement de l'émetteur et du récepteur radio.

Lorsque, sur le poste à transistor, vous faites tourner le bouton du cadran, vous mettez le condensateur variable sur une valeur précise de capacité, et, de ce fait, vous accordez le circuit oscillant du récepteur sur le circuit oscillant de l'émetteur (vous sélectionnez la longueur d'onde reçue, ou la fréquence, ce qui revient au même). "

Il découle de cela que l'on peut conclure que les cellules biologiques - par exemple celles d'un corps humain - peuvent être stimulées par des champs extérieurs en entrant en résonance avec les fréquences de ces champs extérieurs correspondants à leurs propres fréquences - c'est déjà ce qu'il ressort du livre "Biologie des croyances" de Bruce Lipton, faisant état de diverses études prouvant indubitablement la chose. C'est l'environnement des cellules - "gros bêta!" (sic) - qui joue ici le rôle déterminant pour permettre à ces cellules d'évoluer... C'est, du reste, une Loi Cosmique vibrant avec la Loi Universelle d'Attraction du Genre Semblable. Non seulement les Genres Semblables s'attirent, mais ils vibrent les uns avec les autres!

C'est devenu une évidence: Il existe des champs existant à l'extérieur des cellules qui déséquilibrent les cellules et exercent sur elles de néfastes effets. Entre autres: les fréquences gamma, les micro-ondes (ondes radar) - donc les ondes non seulement des fours à micro-ondes mais aussi celles des téléphones portables - , les rayons X - donc les ondes qui servent à faire les radios médicales, etc. Ces rayonnements nocifs détruisent les systèmes vivants.

Si des substances toxiques pénètrent dans un organisme vivant, celles-ci, à la longue, s'accumulent alors dans les cellules. De ce fait, les conditions oscillatoires de ces cellules se trouvent modifiées, parce que les paramètres "électriques" des cellules vont changer. Lorsque l'acidité (le pH), le potentiel d'oxydo-réduction changent, la fréquence propre de la cellule change également. Elle est altérée.

Cette altération, source de distorsion dans la résonance, va conduire à la maladie.

Comme le souligne le Docteur Amégan, la conclusion de cela est incontournable:

"La maladie s'annonce avant d'apparaître."

En plus précis:

"La perturbation électro-magnétique de l'organe ou de la cellule se manifeste bien avant que la déformation et la destruction organiques vraies ne surviennent".

C'est ainsi, par exemple, qu'il est possible, avec un Syncromètre, de détecter un cancer jusqu'à huit ans avant qu'il ne survienne effectivement. Cette affirmation pourra en surprendre plus d'un qui connaît, par exemple, la Médecine Nouvelle {Germanique} du Docteur Hamer, en laquelle la maladie se déclenche seulement au moment du "choc psychique dramatique prenant à contre-pied et vécu dans l'isolement", soit seulement quelques mois - au plus un an - avant que le cancer  - la tumeur - ne devienne perceptible dans le corps. Les deux assertions sont-elles incompatibles? Pas vraiment si l'on fait ici intervenir la notion de "rail" telle que la définit le Docteur Hamer. Avec des rails pouvant parfois survenir des dizaines d'années à l'avance l'on crée des "mini-cancers", qui n'arriveront à effectivement se développer qu'au cours de chocs ultérieurs sensiblement plus conséquents mais précisément sur la base et aux endroits mêmes où le terrain avait déjà pour cela été préparé.

En d'autres termes:

"La perturbation électromagnétique de l'organe ou de la cellule s'annonce bien avant que la déformation et la destruction organique vraies ne surviennent."

Voilà qui devient vraiment très intéressant, car il est donc ici possible de concrètement vérifier qu'il est possible d'anticiper la survenue de toutes les maladies! C'est une véritable révolution! Car pouvoir prévoir la maladie c'est aussi pouvoir la prévenir!!! Il suffit pour cela de détecter à l'avance - notamment à l'aide du Syncrometer - un certain nombre de disharmonies introduites par sa prochaine arrivée. La maladie peut donc être diagnostiquée par la détection des destructions qui l'annoncent. C'est ainsi que l'on peut traiter les maladies avant même qu'elles n'apparaissent ou bien à leur tout début en générant et en administrant au corps des ondes en phase ou, au contraire, en opposition de phase, donc de façon harmonieuse ou disharmonieuse.

La "Morathérapie" du Docteur Mora et de l'ingénieur Raschke, avec l'appareil Mora, utilise déjà ce principe, de même que le Physioscan et d'autres technologies quantiques similaires envoyant, après diagnostic, au corps des "ondes de retour" destinées à la ré-harmonisation des cellules détectées comme énergétiquement perturbées. C'est tout le domaine de la nouvelle Médecine Quantique ou Bio-énergétique. Seuls les cabinets médicaux et les cliniques d'avant-garde sont déjà équipés de telles technologies encore très coûteuses.

"Tout ce qui est fondamental, propulsif, édificateur,
tout ce qui maintient et entretient, est Radiation!"

Dès 1926 Georges Lakhovsky , lui aussi, a dit:

"La vie est née de la radiation."

"La vie est entretenue par la radiation."

"La vie est abolie par tout déséquilibre oscillatoire."

Obéissant à la Loi éternelle et universelle du Mouvement, en provenance du Cosmos, nous arrivent en permanence des ondes dont nous avons le plus grand besoin pour nourrir nos âmes et aussi nos corps et les maintenir en mouvement, car - pour ici considérer uniquement ce qui est de nos corps - ces ondes entretiennent, par genre semblable, par le phénomène de la Résonance, nos propres oscillations cellulaires.

Ces ondes proviennent, bien sûr, de la lumière visible mais aussi des rayonnements ultra-violets et infrarouges, de même que des très basses fréquences. à noter que Georges Lakhovsky, avec son "radio-oscillo-oscillateur" même qu'avec ses "circuits oscillants simples" (condensateur - self -résistance), utilisait lui-même des ondes courtes (150 mégahertz) avec lesquelles il a guéri différentes maladies dont des cancers.

Et, après avoir expérimenté ses découvertes, il a dit:

"Il n'y a plus d'oppositions entre l'irrationnel et le rationnel,
l'invisible et le visible, l'inconscient et le conscient,
l'esprit et la matière." (...)

"L'être humain devient un TOUT animé par la LOI."

La Doctoresse Clark, à son tour, a dit:

"Chaque être, vivant ou inerte, a une fréquence spécifique". 

Tout ce qui a une fréquence, une onde et un potentiel électrique peut se comporter soit comme un émetteur soit comme un récepteur. C'est comme un émetteur-récepteur radio.

Pour poser un diagnostic faut-il alors, dans une multitude de fréquences, rechercher un élément particulier devant ensuite être identifié sur une longue liste de fréquences répertoriées d'avance? Ou n'y aurait-il pas une manière plus simple de procéder?

Hulda Clark, biophysicienne de formation, eut l'idée de créer un circuit avec deux condensateurs, de sorte à ce que les ondes ou les fréquences de l'un puissent rencontrer les ondes ou les fréquences de l'autre. Lorsque la fréquence est identique des deux côtés, alors il se produit, de toute naturelle manière, une résonance. C'est de la même manière que les "transistors" de nos postes de radio captent les émissions des différentes chaînes ou stations, tout simplement en accordant la fréquence du récepteur radio sur celle de l'émetteur - la station émettrice -. Lorsque la résonance est établie entre l'émetteur - la source - et le récepteur - la cible - le son - la voix ou la musique - est alors émis et se fait entendre par les haut-parleurs.

Nos modernes radios ne sont rien d'autre que des circuits RLC (Résistance - Induction - Capacité) tout à fait semblables au CSR de Georges Lakhovsky.

Autrement dit, si l'on prend deux plaques métalliques jouant le rôle de condensateurs, si l'on pose sur chacun des plateaux des éléments identiques et que l'on met les deux plateaux en contact il y aura Résonance, une résonance qui peut ensuite être convertie en son audible.

Ce son est l'indication que, même si la forme extérieure est différente, ce qui se trouve sur l'un des plateaux (condensateurs) se trouve aussi sur l'autre plateau.

Différemment formulé, face à ce que l'on appelle un "brouillard' - ou mélange - de fréquences, si l'on met en vibration forcée une fréquence du récepteur avec la même fréquence de l'émetteur il y a alors Résonance, celle-ci étant convertie dans le son audible à nos oreilles. Cette fréquence peut aussi véhiculer  des images ou quoi que ce soit d'autre.

Du point de vue du diagnostic (analyse fréquentielle) si un échantillon de salive (mais cela pourrait aussi être du sang, de la sueur ou même du sperme) est placé sur l'un des plateaux (plaque métallique jouant le rôle de condensateur) et qu'un échantillon de Clostridium (nom d'une bactérie) est placé sur le deuxième plateau et si, alors, les deux plateaux sont connectés entre eux, une résonance se fait entendre (se traduisant par une montée du son dans les aigus), c'est que l'échantillon de salive contient bien la bactérie Clostridium.

Il y a aussi encore plus étonnant! Supposons que l'on place la salive d'un être humain dont l'on ignore le sexe sur l'un des plateaux et que nous voulions savoir s'il s'agit d'un homme ou d'une femme il suffit de placer sur le deuxième plateau un échantillon de testicule, droit ou gauche, pour voir si la fréquence d'un testicule est ou non contenue dans la salive. Si c'est non, deux possibilités: Ou bien il s'agit d'une femme ou bien alors d'un ... énuque! Plutôt simple, naturel et efficace, non?

Ces quelques exemples suffisent à montrer les immenses possibilités du Syncromètre, qui n'ont d'autre limite que l'imagination de l'utilisateur. Le Syncromètre, couplé à un générateur de fréquences (comme, par exemple, le VariGamma Dr Clark), permet aussi de déterminer la fréquence de n'importe quel corps, comme, par exemple, une mouche, un papillon, un organe, un parasite, un quelconque corps chimique.

Le Docteur Jean-Paul Amégan explique:

"Tout organe, tout corps organisé, tout être, est un mixage, un brouillard d'ondes, de fréquences, qu'il soit vivant ou inerte, qu'il soit multicellulaire ou unicellulaire, ces fréquences - ou ces ondes - se dissipant les unes dans les autres en une combinaison complexe mais harmonisée en résultant, qui détermine le corps organisé ou l'être en question." 

Un être [corps] humain pourrait donc, de ce point de vue, se définir par la fréquence résultante de ses humeurs (salive, sueur, sperme, sang, urine, lymphe, bile, etc.). Par contre, chacun de ses organes peut quand même, en tant que tel, avoir sa fréquence spécifique, qu'il s'agisse de son cœur, de sa rate, de son pancréas, de ses reins, de ses poumons, de sa prostate ou de son foie et cette fréquence peut être identique à celle de l'organe correspondant de quelqu'un d'autre...

Supposons que nous voulions savoir quels parasites se trouvent ou non dans notre foie... Est-il besoin, pour le savoir, d'aller prélever un morceau de notre foie? Heureusement, non! Notre salive suffit! Par contre, il va, quand même, falloir dire au Syncromètre que c'est mon foie que je veux examiner - et non le corps entier ou un autre organe. Comment faire? Eh bien il suffit de mettre une lamelle de foie sur l'autre plateau! Le mien? ou le vôtre? Non, pas forcément: (Ouf!) N'importe quel foie peut faire l'affaire, même le foie d'un animal (veau, mouton, porc, etc.)...

Et si je n'ai pas de foie sous la main ce n'est pas grave non plus, car ce n'est pas réellement du foie dont j'ai besoin, mais juste de sa fréquence! Or cette fréquence je peux l'avoir simplement en copie, en copie dans ... de l'eau! Eh oui, c'est un Français, Jacques Benveniste, qui le premier, a attiré l'attention sur la mémoire de l'eau. à cause de cela il a beaucoup été persécuté. Mais; depuis, au moins à titre posthume, le professeur Luc Montagné - le présumé découvreur du virus VIH dit virus du SIDA - lui a rendu justice...

Donc dans des "bottles copies" ["copies en bouteilles"], aussi appelées "copies homéographiques", il est possible de placer en mémoire toutes les "signatures" désirées, non seulement celle du foie mais aussi celles de tous les autres organes du corps, celles de tous les corps chimiques et celles de tous les micro-organismes.

à côté du Syncrometer il existe maintenant d'autres techniques, plus sophistiquées, comme la RMN (Résonance Magnétique Nucléaire), mise au point dès 1971 ou l'IRM (Imagerie par Résonance Magnétique) arrivée en 1973. Le principe est de placer l'objet à examiner (le corps humain ou un tissu organique) dans un champ magnétique pour lequel l'objet va émettre une réponse sous forme de signal. C'est là une technologie, plutôt lourde et coûteuse, d'images visant à donner des informations visuelles d'ordre général sur l'objet et dont la lecture n'est pas forcément évidente. Le Syncrometer, lui, est une technique de son visant à confirmer ou infirmer la présence d'un micro-organisme ou d'une substance dans un corps humain.

Avec l'appareil MORA™ et la Morathérapie, le but, est, une fois le diagnostic posé, de rétablir l'harmonie électro-magnétique des cellules et des organes par l'émission de rayonnements soit, selon les cas, en phase  soit en opposition de phase.

L'inconvénient des technologies sophistiquées c'est qu'elles sont coûteuses et complexes, mais peuvent-elles faire mieux que ce qui est simple et peu dispendieux comme le Syncrometer? (Un Physioscan™ coûte jusqu'à 15000 € alors qu'un Syncromètre coûte autour de 360 €) Pas sûr. Pas sûr du tout, même.

Non seulement le Syncrometer - simple oscillateur audio - est beaucoup plus simple et beaucoup plus économique, non seulement toute personne sérieusement motivée peut apprendre à s'en servir pour elle-même ainsi que pour ses proches, mais le Syncrometer - en tant que comparateur de fréquences -  est plus précis que ces technologies complexes, il peut aller davantage dans le détail (selon le Docteur Jean-Paul Amégan il peut aller jusqu'à 10 puissance moins quinze là où les autres appareils ne dépassent pas 10 puissance moins neuf) et il permet même d'anticiper.

Tout cela est possible avec le Syncrometer, ce simple petit boitier muni de deux plateaux condensateurs, pesant moins de cinq cents grammes et qu'il est possible de facilement emporter partout avec soi...

La médecine a beaucoup progressé par le sens de la vue permettant de percevoir la forme des choses, mais cette forme est, par définition, mutable. En revanche, l'onde caractéristique d'un organisme ou d'un corps reste, par essence, toujours identique à elle-même, puisqu'elle fait partie de l'identité même de l'organisme ou de la substance en question. Une onde, transformée en son, peut alors être entendue ou, tout simplement, perçue par le phénomène de la Résonance.

La maladie s'annonce avant d'apparaître. Par la ré-harmonisation des ondes l'on peut donc prévoir la survenue des maladies, donc les anticiper, c'est-à-dire les prévenir, par conséquent les empêcher d'arriver. Par la détection il est possible de percevoir avec précision ce qui s'est passé - ou se passe encore - et découvrir les moyens naturels de Guérison...

établir simplement et efficacement un diagnostic fiable devant déboucher sur une thérapie sûre pour la personne en quête d'amélioration de sa santé, telle est la finalité du Syncrometer.

Le Docteur Amegan assure que la sensibilité et la spécificité du Syncrometer sont quasi à 100%, de même que les valeurs prédictives des tests positifs ou négatifs.

Syncrometer est donc synonyme de diagnostic par résonance, mais c'est, en fait, bien mieux que de l'IRM, car l'IRM ne met en évidence que les variations des formes et non l'être invisible. Il est bien connu que "L'Essentiel est invisible pour les yeux" (St Exupéry). Invisible, certes, mais pas indétectable! Le Syncromètre rend ici perceptible l'invisible. Là, l'important n'est pas de voir mais de sa-voir.

Alors, pourquoi, moi, prendrai-je la peine d'apprendre à utiliser le Syncrometer?

Oui, pourquoi? Voici les principales raisons récapitulées par le Docteur Amégan:

1) Le Syncrometer permet à tout un chacun qui se donne les moyens de le maîtriser des diagnostics fréquentiels précis et simples avec une précision de 10-15 - c'est ce que l'on appelle la fentoprécision - alors que toutes les autres techniques, de nos jours, biologiques ou radiologiques, mêmes des plus performantes ont une précision entre "seulement" 10-9 et 10-8 (micro-précision ou nano-précision).

Par conséquent, il procure des résultats plus détaillés et plus précis que le scanner, l'IRM, l'échographie, la radiographie et les tests biologiques courants (sans, pour autant, les exclure).

2) Pour une personne bien exercée il n'y a pratiquement pas de marge d'erreur possible. La sensibilité et la spécificité sont à 100% (pas de faux négatifs ni de faux positifs).

3) Tous les chercheurs de l'infiniment petit (en quête de traces), qu'ils soient pédologues, agronomes, géologues, chimistes, biologistes, médecins, etc., entre autres, à la recherche  de traces et d'éléments rares, de nos jours dits presque indétectables seront très curieux de l'utiliser.

4) Pesant à peine une demi-kilogramme il est donc très facilement portatif et donc utilisable partout, sur le terrain, au bureau, à la maison...

5) Son coût est modique, moins de 500 US$ (moins de 400 €).

à souligner aussi, face à la nocivité de la radiographie, de l'IRM et autres scanners: le Syncromètre - ce qui n'est pas le moindre - est d'une totale innocuité.

Le Syncrometer: L'instrument de détection et de diagnostic de prédilection des aspirants au "Self Health".


Quelques perspectives d'utilisation:

Obtenir des détails sur un cerveau délimité en 64 parties, trouver les larves d'onchocerca ayant élu domicile sur la rétine ou le nerf optique et responsables d'un glaucome, repérer un saignement à un quelconque endroit dans le corps, détecter toutes sortes de toxiques dans tous les produits du quotidien, faire ressortir l'existence de tous les poisons présents en bouche à la sortie de chez le dentiste, vérifier l'innocuité ou la nocivité de la nourriture quotidienne (un outil de choix pour les associations de consom'acteurs!), prouver qu'une plante comme par exemple l'artémise a des vertus antiparasitaires, pratiquer des examens à distance à l'aide de deux pièces ou bien du conjoint, mettre en évidence l'alternance de fonctionnement des organes pairs, etc., etc...

 

Oui, un as du Syncromètre, maîtrisant parfaitement son instrument, peut, avec lui, faire tout cela et encore bien d'autres choses...

 

Alors, qu'attendez-vous pour, vous-même,
enfin, devenir un "Syncro-Maître"?


Pour obtenir des informations en vue de participer
à un Séminaire d'Initiation au Syncromètre
il est possible d'envoyer un e.mail à

lasantenaturelle@gmail.com

 

Article notamment rédigé à partir des ouvrages de la Doctoresse Hulda Clark ainsi qu'à partir du fascicule "Diagnostic par Syncrometer" du Docteur J.P. Amegan.

0

Partager cet article

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Nettoyages Dr Clark
commenter cet article

commentaires