Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : La Santé Naturelle
  •  La Santé Naturelle
  • : Cultiver la Santé Naturelle pour Être et Demeurer Naturellement Sain
  • Contact

La Santé Naturelle

Recherche

Soigner l'âme et le corps


L'on ne peut guérir la partie sans soigner le tout.
L'on ne doit pas soigner le corps séparé de l'âme,
et pour que l'esprit et le corps retrouvent la Santé,
il faut commencer par soigner l'âme.
Car c'est une erreur fondamentale des médecins actuels
de, dès l'abord, séparer l'âme et le corps.

- Platon - 427-347av. J.C - "Les Charmides" -

1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 12:15

 

Que puis-je bien faire
avec un Syncromètre?

à quoi sert-il? Comment s'en servir?

"Connais-Toi Toi-même!"

- Socrate -

Introduction

Nous vivons une époque formidable. Déjà dans les années trente le génial Rife avait montré que l'on peut détecter, soigner et guérir avec des fréquences, mais le gros de son travail avait, par la suite, plus ou moins sombré dans l'oubli... Dans les années quatre-vingt la Doctoresse Hulda Clark, avec l'aide de l'un de ses fils, bricoleur, invente un nouvel appareil, un circuit audio-oscillant, qu'elle appelle "Syncromètre".

Le Syncromètre est, assurément, pour autant qu'une technologie puisse y aider, l'appareil-roi de l'Autonomie en matière de Santé.

Progressivement, la Doctoresse Clark découvre et enseigne les multiples possibilités de cet appareil, qui va lui permettre de mettre au point ses extra-ordinaires thérapies de guérison de toutes sortes de maladies. Aujourd'hui, l'on considère qu'il y a, au moins, cinq niveaux dans la maîtrise de cet étonnant instrument.

Le présent article, qui se veut pratique, a pour objet de répondre à des questions concrètes, du genre "Mais qu'est-ce que je pourrais bien faire, moi, avec un Syncromètre?".

Lorsqu'un être humain, du fait de multiples possibles circonstances, a un quelconque problème de santé (appelé maladie) plusieurs possibilités s'offrent à lui:

1) Il ne fait rien, au risque de, peut-être, demeurer malade, voire même de mourir.

2) Il s'en remet aveuglément à l'institution médicale dominante dans son pays, avec tout ce que cela comporte, notamment en termes de perte d'autonomie.

3) Il décide de tout faire pour comprendre ce qui lui arrive et de lui-même se prendre en charge. Cela s'appelle parcourir un sentier de Guérison

Cet Art de Prendre Soin de Soi est ce que l'on peut appeler, d'une formule concentrée traduisant le concept anglais de "Self Health": "La Santé par soi-même".

Pour cela il y a, bien évidemment, un important travail intérieur à réaliser, mais, dans le cadre de cet article, nous voulons présentement laisser l'aspect psychique de côté et rester concrets et concentrés sur le corps terrestre et sa biologie. Rien que là il y a déjà fort à faire

Il s'agit, en effet, déjà, de savoir ce que l'on porte en soi, démarche qui fait partie de la connaissance de soi, même si le "soi" en question n'est ici "que" le corps physique. Le souci de base est ici de garder - ou d'entretenir, ou de maintenir, ou, si besoin, de faire re-devenir - son corps propre et pur, ce qui, pour le respect de soi-même, est bien le moins, surtout si l'on aspire à la Santé!

Commençons, même s'il est placé en second, par définir le mot "pur", parce que c'est, en ce cas, plus simple. Le mot "pur" s'oppose à la "crasse" générée par le corps lui-même, lorsqu'il dysfonctionne, par suite de différents mésusages de l'instrument terrestre comme excès alimentaires, beuveriessurmenages, manque de mouvement, etc.

Le mot "propre" s'oppose, quant à lui, à la présence de "pollutions" extérieures survenant à l'intérieur du corps; ces pollutions sont ici des éléments étrangers pouvant être qualifiés de toxiques - donc mauvais pour l'intégrité et le fonctionnement normal du corps - et n'ayant donc rien à faire {de bon} dans le corps. Il y en a, bien évidemment, de toutes sortes.

L'"art" de s'inviter chez les autres sans y être invité…

La première grande catégorie de pollutions pouvant se trouver dans le corps de façon indésirable sont les parasites. Là aussi il y en a de toutes sortes: de tout petits comme les virus, des moins petits comme les bactéries, des plus gros comme certains champignons ou levures, des nettement plus gros, visibles à l'œil nu, comme les douves (douve de l'intestin, douve du foie, etc.) et les vers (oxyures, ascaris, ténias, etc.)

Comment pénètrent-ils dans le corps? De différentes manières. Certes, déjà, par la nourriture!  Et, en particulier, par la viande et les laitages. Beaucoup d'aliments sont pollués par toutes sortes de parasites ainsi que - de façon nettement moins visible - par leurs œufs.

La présence des œufs de ténia dans la viande de porc - surtout lorsqu'elle est insuffisamment cuite - pouvant ensuite donner le "ver solitaire" est bien connue de tout un chacun. Beaucoup d'êtres humains - surtout les enfants - ont aussi appris à connaître à leurs dépens les oxyures provoquant des démangeaisons "mal placées".

à noter que, selon la Doctoresse Clark - c'est déjà ce qu'elle dit dans une interview datant de 1995 -, la nourriture Kasher - soumise à des rituels de purification déterminés (qui seraient, en fait, plus justement désignés par l'expression "rituels de nettoyage") - ne contient généralement pas de parasites!

Il n'y a, toutefois, pas que la viande et les produits laitiers qui contiennent des parasites, c'est aussi le cas de végétaux, de fruits et de légumes, comme, par exemple, le cresson pouvant contenir des œufs de la redoutable douve du foie.

Le contact avec les animaux, en particulier les animaux domestiques vivant gentiment dans la maison et eux-mêmes porteurs de parasites, notamment dans leurs fourrures ou pelages, est aussi un "excellent" moyen d'attraper de nombreux parasites.

L'on peut aussi se parasiter par le contact avec d'autres êtres humains eux-mêmes déjà parasités. Les "3 S" - Sang, Salive, Sperme -, comme cela est bien connu, peuvent aussi être les vecteurs de certains parasites…

Certains s'attrapent aussi tout simplement en marchant pieds nus dans l'herbe, comme, par exemple, la borrelia provoquant la borréliose (aussi appelée "maladie de Lyme")…

Bref! Nous pourrions avoir l'impression que nous vivons dans un "monde très dangereux", remplis de minuscules ennemis plus ou moins visibles ou invisibles, prêts à nous "sauter dessus" ! C'est à la fois vrai et faux, car "tout le monde" n'"attrape" pas de parasites ou - plutôt! - n'est pas attrapé par eux.

Il y a à cela différentes raisons pouvant être liées au destin individuel mais aussi à des fréquences vibratoires. Les êtres humains qui vibrent très haut spirituellement et corporellement vibrent à des fréquences ne permettant pas l'infestation parasitaire.

La Doctoresse Hulda Clark, après quinze années de recherche dans sa clinique privée de Tijuana, près de Mexico au Mexique, a, en effet, découvert que chaque organisme vivant possède sa propre fréquence.

De multiples organismes ont été testés par elle précisément à l'aide du Synchromètre - lequel est l'objet du présent article - afin de déterminer leur fréquence spécifique.

Et voici les principaux résultats :

- Les levures ont de 80.000 à 140.000 vibrations par seconde, ce qui veut dire que leur fréquence est de 80 à 140 kHz; c'est donc les fréquences les plus faibles.

- Les bactéries, virus, vers et ascaris (ou ascarides) vibrent avec une fréquence de 300.000 à 430.000 vibrations par seconde, ce qui veut dire qu'ils ont une fréquence allant de 300 à 430 kHz: c'est donc une fréquence un peu plus élevées que les levures.

- Les ténias et les organismes unicellulaires ont une fréquence moyenne encore un peu plus élevée, allant de 350 à 475 kHz, soit 350.000 à 475.000 vibrations par seconde.

C'est donc les fréquences les plus élevées dans le monde des parasites, lesquels vibrent donc de 80 à 475 kHz, avec un rapport allant de 1 à presque 6 entre les "moins vibrants et les "plus vibrants"...

L'on commence déjà ici à voir de plus près à quoi peut bien servir un Syncromètre… Déterminer et quantifier les pulsations de la vie!

Et qu'en est-il de nous, les êtres humains?

- Les corps humains vibrent, quant à eux, de 1.520.000 à 9.460.000 de fois par seconde; ils ont donc une gamme de fréquences s'étendant de 1520 kHz à 9460 kHz. Il peut, par conséquent, exister un rapport allant de un à plus de six, d'un corps humain à l'autre, soit une très grande différence vibratoire. Ceci explique, sans doute, déjà, pour une part, pourquoi certains êtres humains sont beaucoup plus sensibles aux parasites et aux polluants que d'autres.

Entre le parasite (ténia) dont la fréquence est la plus haute et l'être humain dont la fréquence est la plus basse le rapport est donc de 1 à à peine plus de 3!

En revanche, entre le parasite (levure) dont la fréquence est la plus basse et l'être humain dont la fréquence est la plus haute  le rapport est donc de 1 à plus de 128!

Le meilleur remède théorique antiparasitaire serait donc, tout simplement, d'élever sa propre fréquence pour leur devenir inaccessible! C'est, toutefois, plus facile à dire qu'à faire!

C'est là que le déparasitage - donc une aide extérieure - peut grandement s'avérer utile, car, si l'on a des parasites cela prouve précisément que l'on n'est pas capable de vibrer sur une fréquence suffisamment élevée pour demeurer inaccessible aux dits parasites!

Concernant le déparasitage par les fréquences, sa pratique  consiste, par le phénomène de la résonance, à faire éclater les levures les virus les bactéries, les champignons, et les autres parasites nocifs avec un très faible courant continu (autour de 9 volts) portant des fréquences déterminées appropriées. La fréquence de 30.000 Hertz (30 kHz) est déjà adaptée à de nombreux usages.

Lorsque les parasites sont exposés à un courant de basses fréquences (donc des fréquences inférieures aux leurs propres), ils sont pulvérisés, sans dommages pour l’organisme humain. La Doctoresse Clark a appelé cette façon de soigner le «Zapping» et l'appareil qui sert à faire cela un «Zapper». Au fil des années le Zapper initial a été amélioré. Le plus récent modèle, permettant d'évoluer vers la génération de fréquences, est, de ce fait, appelé "VariZapper".

L’appareil, du fait des fréquences émises, met en résonance la membrane cellulaire des micro-organismes pathogènes, ce qui a pour effet de les faire éclater. Après quoi, les organes, en étant débarrassés de ces indésirables visiteurs, si on les dépollue aussi correctement, retrouvent progressivement leurs fonctionnalités optimales.

La Doctoresse Clark a aussi découvert qu'il n'y a pas que les micro-organismes vivants (règne animal) à avoir chacun sa fréquence. Chaque corps chimique - chaque substance - a aussi la sienne!

De ce fait, les possibilités d'un aussi simple appareil que le Syncromètre deviennent, tout simplement, immenses, pour ne pas dire infinies, aussi illimitées que les fréquences elles-mêmes!

Comment détecter la présence de parasites et de poisons dans le corps?

Comment savoir si l'on a besoin d'être déparasité? En détectant de manière précise, toujours grâce aux fréquences, la présence des parasites dans le corps! Pour cela existe donc un appareil de détection - et non de soin - inventé par la Doctoresse Clark antérieurement au Zapper et qui s'appelle "Syncromètre".


Comment savoir si l'on est pollué par des substances indésirables dans le corps? Exactement de la même manière! Avec le Syncromètre!

Exemples de substances indésirables

Le Docteur Klinghardt de Seattle affirme, dans une vidéo le montrant en conférence à Zurich en 2001, que les métaux lourds jouent un rôle important dans toutes les maladies.


Les métaux lourds (mercure, aluminium, cuivre, plomb, argent, or, nickel, manganèse, zinc, polonium, thallium, thulium, vanadium, etc.) n'ont donc, sous leur forme métallique (par contre, sous une forme colloïdale ou ionique certains peuvent être pris à titre de remèdes naturels), n'ont donc rien à faire dans le corps; ils sont responsable d'innombrables maux comme les fibromyalgies, les scléroses diverses, la maladie d'Alzheimer, celle de Parkinson, l'autisme, etc., etc.)


L'alcool isopropylique - qui n'est pas reconnu comme cancérigène par la médecine classique - joue pourtant, selon la Doctoresse Clark, un rôle très important dans toutes les formes de cancer, vu que, sans lui, la douve de l'intestin, déclenchant le cancer, ne peut pas émigrer vers le foie et, en s'y reproduisant,  déclencher un cancer (malignité d'une tumeur).


Le benzène joue un rôle capital dans le déclenchement et la perpétuation du SIDA. Il permet, en effet, à la douve de l'intestin (la même qui est déjà responsable du cancer) d'aller s'installer dans le thymus pour y déclencher le SIDA.


De façon générale, tous les produits pétroliers pouvant pénétrer dans le corps - et avec l'invention du "moteur à explosion" cela leur est très facile! - y jouent un rôle extrêmement néfaste. à se demander s'il n'aurait pas été préférable - comme le disait la grand-mère algérienne de Pierre Rabhi - que cet "or noir" reste au fond de la terre là où l'être humain aurait mieux fait de ne jamais aller l'y chercher!


En particulier, nombre de solvants permettent aux œufs de certains parasites d'éclore dans le corps humain, ce qui leur serait autrement impossible!


Ce ne sont là que quelques exemples… Bien sûr, nombres de maladies ne se déclenchent que suite à choc psychique, mais selon que ce choc arrive ou non sur un terrain fragilisé par toutes sortes de parasites et de polluants, la maladie corporelle se déclenchera ou pas.

à la découverte de qui et quoi votre corps héberge

Lorsque de nombreux êtres humains ayant compris la grande importance de maintenir leur corps propre et pur se décident à entreprendre un déparasitage ou une cure de nettoyage, elles questionnent souvent pour savoir, en dehors de leurs ressentis subjectifs propres, s'il existe un moyen objectif de savoir quels parasites et quels polluants elles ont ou non de présents dans leurs corps. La réponse à cette question peut souvent s'avérer vitale pour beaucoup!

Or la réponse est:
Ce moyen existe, c'est le Syncromètre!

Mystères et Joies du Syncromètre

Avec un Syncromètre, appareil ne coûtant que quelques centaines d'€uros, il est possible de précisément savoir ce que l'on a avant et après une Cure de Déparasitage ou de Nettoyage, et ainsi d'en évaluer la réelle efficacité objective, une possibilité à la portée de tout un chacun désirant apprendre à se servir de cet appareil.

Mais ce n'est pas tout! Un Syncromètre peut servir à bien d'autres choses! Le Manuel Scientifique de Laboratoire du Syncromètre, traduit en français par Docteur Jean-Paul Amegan - l'expert francophone du Syncromètre - contient, dans l'édition française, étapes par étapes, pas moins de 161 expériences à réaliser avec lui, et c'est loin d'être limitatif!


Par exemple, mettre au point - ou vérifier! - tout une gamme de produits d'hygiène corporelle testés au Syncromètre. C'est non seulement possible mais c'est mêmes vital, en particulier pour les personnes malades, qui ne peuvent pas guérir si elles continuent à quotidiennement absorber  de l'alcool isopropylique (rendant possibles et entretenant tous les cancers), du benzène (rendant possible et entretenant tous les sidas), des métaux lourds (jouant un rôle déterminant dans toutes les maladies), etc.


Or, la Doctoresse Clark, sur la base de ses tests pratiqués avec le Syncromètre, affirme, de façon formelle, à de nombreuses reprises, dans ses livres, que nombre de produits d'hygiène corporelle et d'entretien officiellement estampillés "Bio" - même si les fabricants sont honnêtes et que les produits sont, au départ, réellement réalisés avec des ingrédients provenant de culture biologique - n'en sont pas moins, à l'arrivée, pollués par différentes substances toxiques (comme l'alcool isopropylique et le benzène) et métaux lourds variés.


Comment est-ce possible? Très souvent, la pollution arrive ensuite au cours de la fabrication et du conditionnement des produits. Exemple: Dans la composition ultérieure des produits intervient, à titre de désinfectant, de l'"alcool modifié" ou "dénaturé"  [il porte bien son nom!] (en fait, de l'alcool isopropylique), ou bien les produits initialement sains sont placés dans des flacons ayant préalablement été désinfectés avec de l'alcool isopropylique et sont donc ainsi pollués.


Autre exemple: Les machines de conditionnement des produits sont graissées avec des lubrifiants provenant du pétrole, de sorte que par l'inévitable contact - ne serait-ce qu'aérien - avec les produits conditionnés, à l'arrivée ceux-ci se trouvent pollués au benzène. De même les produits peuvent, au cours de la fabrication, séjourner dans des cuves métalliques, de sorte qu'à l'arrivée ils se trouvent pollués par différents métaux lourds.

Les immenses possibilités du Syncromètre

Alors, le shampooing avec lequel vous vous lavez la tête plusieurs fois par semaine est-il entièrement sain? La laque avec laquelle vous vous pulvérisez quotidiennement pour maintenir votre chevelure contient-elle de l'alcool isopropylique? Comment le savoir? Parfois cela sera écrit en tout petit sur l'étiquette du produit, de sorte à ce qu'avec une loupe vous puissiez déjà parvenir à le savoir ainsi, mais, souvent, cela ne sera pas écrit et il y en aura quand même! De même le benzène - ne faisant bien évidemment pas partie de la composition officielle du produit! - ne sera jamais indiqué sur l'étiquette, de même que différents solvants ou métaux lourds apparaissant involontairement dans la "composition" finale…


Autres questions auxquelles il est possible de répondre avec un Syncromètre:


- La pomme que je suis sur le point de croquer avec la peau (parce que c'est souvent recommandé afin de profiter des vitamines se trouvant dans la peau) contient-elle de la patuline (moisissure)?


Si je mets ma pomme sur l'un des plateaux de mon Syncromètre et de la patuline sur l'autre - ou bien la fréquence de la patuline (grâce à une "bottle copy") - eh bien mon Syncromètre me dira, par un son déterminé, s'il retrouve la fréquence de la patuline dans ma pomme. Ensuite, je saurais si je dois ou non éplucher la pomme!


Beaucoup diront peut-être: Je croque des pommes depuis toujours avec la peau, sans me soucier celle-ci comporte ou non des tâches brunes remplies de moisissures, et je ne m'en porte pas plus mal! Oui, cela peut être vrai, dans une certaine mesure, pendant des décennies, aussi longtemps que vous avez un système immunitaire fort, capable de "digérer" sans sourciller toutes les toxines que, sans vous en soucier, vous lui faites avaler. Mais que se passe-t-il, lorsqu'à force d'avoir été remplie pendant des décennies, la coupe est devenue pleine à ras bord? Faut-il alors seulement commencer à s'étonner lorsque, soudainement, elle se met à déborder et que, brusquement, l'état jusque là encore sain se transforme en état morbide?


- L'eau de mon robinet (ou de mon puits, ou de ma source) est-elle réellement buvable? Qu'y a-t-il dedans, autre que de l'eau? Du plomb? Du cuivre? De l'arsenic?


- La douve de l'intestin ou du foie est-elle dans mon corps? Selon la Doctoresse Hulda Clark, une personne sans douves n'aura jamais le cancer!


- Mon programme de déparasitage avec la cure végétale ou le zapping a-t-il été efficace? n'ai-je réellement plus aucun parasite dans le corps?


- Mon programme de dépollution de l'alcool isopropylique ou du benzène a-t-il été efficace?


-  La Vitamine C que je prends est-elle efficace dans mon organisme? Son action n'est-elle pas freinée par une substance toxique quelconque que j'aurais intérêt à éliminer?


- La courroie d'entraînement de ma machine à laver contient-elle de l'amiante, que, sans m'en soucier,  je respire quotidiennement?


- La laine de verre de mon plafond ne vient-elle pas se déposer dans mon corps?


- Mon installation de chauffage central ne me pollue-t-elle pas avec divers métaux lourds?


- Dans lesquels de mes organes s'est logé le mercure que j'ai dans le corps?


- J'ai mal à un endroit particulier, là où se trouve, sur ma peau, une tâche, une décoloration, une rougeur; n'y aurait-il pas un parasite dedans?


- Quelle est la fréquence d'une mouche? D'un papillon? D'un scarabée? La mienne?


Le Syncromètre permet de contrôler objectivement tous les progrès faits dans les démarches de déparasitage et de nettoyage.


Mais lorsque l'on explique aux candidats à la connaissance précise de ce qui se trouve dans leur corps comment fonctionne l'appareil l'enthousiasme dégringole, bien souvent, de plusieurs étages, car, d'emblée, peu s'imaginent capables de devenir rapidement capables de maîtriser l'appareil de satisfaisante manière.


Mais, c'est comme tout, ce n'est pas vraiment compliqué. Il suffit juste d'apprendre posément, étape par étape, en suivant une progression méthodique, et une fois les rudiments compris et assimilés, il est ensuite rapidement possible de travailler et de s'améliorer seul, en faisant ses "gammes" à l'aide du Manuel Scientifique de Laboratoire du Syncromètre (en anglais ou en français).

Apprendre à utiliser un Syncromètre

Pour arriver à maîtriser le Syncromètre le tout est d'avoir reçu une formation initiale avec une personne maîtrisant elle-même très bien le Syncromètre, de préférence quelqu'un ayant été formé par la Doctoresse Clark en personne, mais parlant parfaitement la langue de l'Apprenant.


Une telle possibilité existe maintenant. Si vous voulez, au cours des mois qui viennent, apprendre, en une exaltante aventure, à vous-même reconnaître ce que vous avez dans le corps comme "passagers clandestins" inconnus de vous, alors prenez contact pour demander le dossier d'information au sujet du Séminaire d'Initiation au Syncromètre et au Plate-Zapping (Zapping à plaques). Vous pourrez aussi y prendre, dans l'authentique esprit du Self Health, comment y pratiquer un Zapping particulièrement efficace.


Ré-appropriez-vous votre corps et votre santé! Apprenez à vous connaître! Devenez les artisans de votre destin! Pratiquez joyeusement La Santé par soi-même, car, en ce domaine comme dans beaucoup d'autres, l'on n'est jamais aussi bien servi que par soi-même!


Plus besoin d'analyse de sang et autres analyses biologiques! L'analyse fréquentielle de salive est suffisante! L'èpoque du Dr Knock est révolue! Une nouvelle ère est en marche! L'ère en laquelle le "patient" - devenu "im-patient" de s'affranchir des dogmes matérialistes de la médecine conventionnelle,  prend enfin sa vie, sa santé et son destin  personnel en mains! L'ère de la chimie ignorante de la physique quantique est dépassée, l'ère des Fréquences est déjà en train de poindre! C'est le temps des pionniers! C'est le moment de changer de paradigme!

Matériel requis pour un Séminaire d'initiation au Synchromètre: Au moins un Syncromètre et le Manuel Scientifique de Laboratoire du Syncromètre. Des sets de tests biologiques avec des "bottles-copies" (copies homéographiques) sont aussi bien utiles.

 

Un tel séminaire est utile à tous, certes aux médecins et thérapeutes ouverts à de nouvelles expérimentations dans le domaine des technologies fréquentielles, mais aussi à tous ceux qui, l'esprit libre et ouvert, ont envie d'apprendre et de pratiquer, pour leur bien-être et celle de leurs proches, une nouvelle technologie de santé, qui sera peut-être, un jour prochain, enseignée dans les écoles! Une technologie libératrice!


Remarque: Toute les formations proposées au sujet du Syncromètre et d'autres technologies fréquentielles similaires ne peuvent uniquement avoir pour but que de développer le savoir collectif et l'expérimentation indiduelle et n'ont évidemment pas valeur de diagnostic médical. Le Syncromètre n'est pas un appareil de soins mais uniquement  un appareil expérimental de détection, non {encore} reconnu par la science officielle. Les personnes malades en quête d'aide médicale doivent se tourner vers un médecin ou un praticien de santé reconnu. Les analyses fréquentielles effectuées avec un Syncromètre ne remplacent pas les analyses biologiques effectuées par la médecine officielle.

00

Partager cet article

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Nettoyages Dr Clark
commenter cet article

commentaires

ARMAND 11/07/2010 09:35



Bonjour,


Avec tout le respect que je dois aux concepteurs de ce genre d'appreils, réduire l'être humain à de simples vibrations et longueurs d'ondes et un non sens ! Ne confondez vous pas soigner et
guérir ? La maladie est un message du corps, celui-ci utilise une longueur d'onde pour manifester son message mais en aucun cas nous ne devons confondre le message (donc la longueur d'onde) avec
la cause du dérèglement. Penser qu'un appareil quel qu'il soit va réellement guérir, cela équivaut à déplacer le problème ailleurs car la cause a été mise de côté. Ce genre de technologie est la
mise en place d'une exacte similitude avec les pratiques allopathiques pourtant décriées par les personnes prétendant soigner avec ces appareils. L'être ne se réduit pas au syncromètre, au
physioscan et autres clichés du genre; D'aileurs aux USA comme dans les pays del'Est les professionnels de la santé reviennent sur leurs pas en découvrant qu'en finalité ce genre de concept qui
se prétend être de la médecine quantique mais n'en est pas (je suis physicien quantique et j'enseigne aux USA) cause pls de dégats qu'autre chose. salutations. jospeh armand



La Santé Naturelle 15/05/2015 14:08

Si vous lisez bien l'article, vous pourrez voir qu'il n'est écrit nulle part que le Synchromètre guérit quelque maladie ou personne que ce soit. Il n'est, du reste, même pas dit que ce soit un appareil de soins. Par contre, il est clairement dit que c'est un surperbe petit appareil de détection permettant à chacun qui le veut vraiment de devenir autonome dans ce domaine. Bien sûr, une identification précise des polluants et parasites pouvant être présents dans un corps humain peut ensuite s'avérer tout à fait utile et précieuse pour la détermination de la conduite à suivre...

La Santé Naturelle 14/09/2012 00:24



Le meilleur appareil ne demeure qu'un instrument, à quoi il ne convient pas de demander plus qu'il ne peut apporter. Le plus important demeure la main qui le manie
et, derrière elle, l'être humain expérimentateur. Et si l'on arrive à totalement se passer d'appareils est encore mieux. Il n'en demeure pas moins que le Synchrometer demeure une invention
géniale et, pour le moins (à un niveau élevé il serait aussi question d'usages thérapeutiques), un précieux outil de détection, bien utile à la plupart, et encore pour longtemps....