Présentation

  • : La Santé Naturelle
  • La Santé Naturelle
  • : La santé naturelle
  • Contact

La Santé Naturelle

Recherche

Soigner l'âme et le corps


L'on ne peut guérir la partie sans soigner le tout.
L'on ne doit pas soigner le corps séparé de l'âme,
et pour que l'esprit et le corps retrouvent la Santé,
il faut commencer par soigner l'âme.
Car c'est une erreur fondamentale des médecins actuels
de, dès l'abord, séparer l'âme et le corps.

- Platon - 427-347av. J.C - "Les Charmides" -

27 octobre 2008 1 27 /10 /octobre /2008 14:13

Réussites comparées
de la Médecine Nouvelle
et de la médecine "actuelle"


J.J. Crèvecœur
Au sujet de la Médecine Nouvelle (plus précisément appelée, par le Docteur Hamer, "Médecine Nouvelle Germanique", et de la médecine actuelle, que le Docteur Hamer appellela "médecine d'école", de son côté, Jean-Jacques Crèvecœur (réalisateur du film "Seul contre tous"), déclare:

"Je connais personnellement le Docteur Hamer, que j'ai rencontré à plusieurs reprises depuis 1990 et dont j'ai lu la quasi-intégralité des travaux publiés en langue française. Mon travail, depuis de nombreuses années, est un travail de synthèse, de vulgarisation et de diffusion des informations que je glane au fil de mes lectures, de mes expériences personnelles (où je teste sur moi la plupart des thérapies parallèles auxquelles je m'intéresse) et des témoignages que je recueille pour valider ou non les hypothèses dont j'ai connaissance.

C'est donc dans une optique pédagogique que j'ai écrit plusieurs livres sur le sujet (dont "Le langage de la guérison" aux éditions Jouvence), que je donne de nombreuses conférences publiques en francophonie (Belgique, France, Suisse et Québec) et que j'anime des séminaires de formation. Je donne également un cours de physique quantique à l'école belge d'homéopathie. [...]


Lors d'un des procès contre le Docteur Hamer, en 1998, à la demande des avocats de la partie civile (c'est-à-dire ceux qui voulaient faire condamner Hamer pour homicide volontaire et non-assistance à personne en danger), le tribunal a reçu les résultats d'une statistique concernant les patients soignés par le Docteur Ryke Geerd Hamer (pour les comparer aux statistiques nationales en Allemagne).

Le parquet de Wiener Neustadt a dû reconnaître et avouer que, parmi les 6.500 patients dont les adresses avaient été confisquées lors d'une perquisition au centre pour la Médecine Nouvelle dirigé par Hamer, plus de 6.000 étaient encore en vie après près de 10 ans, soit environ 95 %, alors que les statistiques nationales pour les patients soignés par chimiothérapie ou par radiothérapie donnent des chiffres de moins de 30 % de survie après 5 ans..."


Dites-moi, de quel côté croyez-vous que se trouvent les victimes? Celles à qui on fait croire que la seule façon de s'en sortir, c'est d'accepter d'être mutilé (chirurgie ablative), d'être irradié (radiothérapie) ou d'être empoisonné (chimiothérapie utilisant le gaz moutarde qui a fait tant de victimes pendant la première guerre mondiale!) et qui n'ont finalement que 10 à 60 % de chances de survie à 5 ans, en fonction du type de cancer dont ils sont atteints? Ou celles à qui l'on dit honnêtement: «Reprenez la responsabilité (pas la culpabilité) de votre santé et apprenez à gérer vos processus de guérison», sans pour autant rejeter systématiquement les thérapies classiques, quand c'est nécessaire, et qui peuvent avoir jusqu'à 95 % de chances de survie, s'ils sont suivis par quelqu'un de compétent ?

Vous comprendrez aisément les raisons pour lesquelles des chercheurs comme Hamer, Sabbah ou d'autres sont inquiétés, calomniés, voire emprisonnés. [...] "En cancérologie, je connais personnellement plusieurs personnes diagnostiquées cancéreuses, condamnées à plus ou moins brève échéance. Hamer, à lui seul, en a connu plusieurs milliers. Ces personnes ont guéri, sans recours aux traitements classiques. Pourquoi aucun médecin, aucun cancérologue ne s'intéresse-t-il à ces patients «miraculés»? Pourquoi, systématiquement, les médecins scientifiques déclarent une erreur de diagnostic, malgré des dossiers épais de plusieurs centimètres? Cette attitude peut être qualifiée non seulement de non-scientifique, mais de falsificatrice et de criminelle.


Observer g
râce au scanner, grâce aux analyses sanguines, grâce aux échographies, aux radiographies, à la RMN, la présence d'une tumeur cancéreuse, pronostiquer une probabilité de survie (ou condamner certains à brève échéance), puis revoir le même patient quelques mois plus tard sans aucune trace de tumeur et déclarer qu'une "erreur de diagnostic" a été commise, cela a un nom en psychologie: c'est une attitude de déni, en d'autres termes, le refus de voir la réalité.

Beaucoup de scientifiques, et en particulier beaucoup de médecins, sont atteints de cette pathologie grave, consistant à refuser de reconnaître les faits afin de ne pas remettre en question leur croyance en la sacro-sainte science. C'est en effet, bien plus confortable de continuer de penser comme on a toujours pensé plutôt que de se remettre en question. Sauf que dans le domaine médical, cette pathologie inquiétante devient mortelle pour des milliers de patients, chaque année, dans notre pays.

Tant qu'il s'agissait de contredire Galilée, qui a osé affirmer que c'est la Terre qui tournait autour du Soleil et non l'inverse, ce n'était pas très lourd de conséquences. [Ndlr: Il fallut attendre 1992 pour que le pape Jean-Paul II, au terme d'une enquête de 13 ans, reconnaisse que l'Eglise s'était trompée!] II a peut-être passé un mauvais moment, mais personne n'en est mort. Tourner en ridicule des chercheurs comme Max Planck ou Albert Einstein, lorsqu'ils ont affirmé que la lumière semblait avoir une double nature (ondulatoire et corpusculaire), ce n'était pas très lourd de conséquences non plus, sauf pour leurs détracteurs qui se sont couverts de ridicule, par la suite.

Mais falsifier des preuves de guérison spontanée, déclarer des "erreurs de diagnostic" pour ne pas remettre en question la sacro-sainte théorie, refuser un débat contradictoire sur les travaux d'un scientifique qui mériterait, à mon sens, au moins deux prix Nobel de médecine pour ses découvertes, tout cela est tout simplement criminel."


Partager cet article

Repost 0
Published by La Santé Naturelle - dans Médecine Nouvelle
commenter cet article

commentaires